Le mariage du prince Charles-Philippe d’Orléans et de Naomi-Valeska Kern à Orléans en présence de prestigieux invités

C’est à Orléans, ville hautement symbolique pour un membre de la branche orléaniste des Capétiens, que le prince Charles-Philippe a épousé Naomi-Valeska Kern, ce samedi 9 septembre 2023. Le descendant des rois de France a uni son destin à celui de Naomi, au cours d’une cérémonie civile célébrée par le maire d’Orléans, en présence de princes et princesses de France. Un beau-frère, une belle-fille, le célèbre designer Philippe Starck et le petit-fils de Pablo Picasso ont été choisis comme témoins.

Lire aussi : Le prince Charles-Philippe d’Orléans et Naomi en plein bonheur à Monaco : présentation de la bague de fiançailles avec rubis, au détour d’une tendre balade

Le duc d’Anjou réunit sa famille à Orléans

La famille d’Orléans était réunie en nombre place de l’Étape, dans le magnifique Hôtel Groslot du 16e siècle, qui abrite la mairie d’Orléans située à côté de la cathédrale Sainte-Croix. Ce samedi 9 septembre 2023, Serge Grouard, maire de la capitale de la région Centre-Val-de-Loire, a célébré le mariage du prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Anjou, avec Naomi-Valeska Kern, de nationalité allemande. Le comte Édouard de Pradel de Lamaze, cousin maternel du prince Charles-Philippe, a également officié aux côtés du maire.

L’arrivée des mariés devant l’hôtel de ville d’Orléans (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Le prince Charles-Philippe et Naomi Valeska Kern rejoignent l’Hôtel Groslot (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Orléans est une ville hautement symbolique pour le marié. Orléans fut la capitale du royaume de France après sa conquête par Clovis. Orléans est associée à l’histoire de Jeanne d’Arc, qui délivra la ville des Anglais en 1429. Un tableau représentant Jeann d’Arc est encore accroché au mur de la salle des mariages de l’hôtel de ville. En 1661, le prince Philippe de France, second fils de Louis XIII et frère cadet du futur Louis XIV, reçut Orléans en apanage, titré duc d’Orléans.

Le prince Charles-Philippe avec sa fille, la princesse Isabelle d’Orléans (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Les descendants du frère de Louis XIV forment la branche d’Orléans de la dynastie des Bourbon, dont l’un des leurs, Louis-Philippe 1er est monté sur le trône en 1830. Le prince Charles-Philippe est un descendant direct en ligne masculine du dernier roi des Français et un descendant, par de multiples ancêtres, de Louis XIV et des rois Bourbon de la branche aînée, elle-même une branche des Capétiens.

Arbre généalogique simplifié de la famille royale de France depuis Louis XIII et Louis XIV, ancêtres du prince Charles-Philippe d’Orléans (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Le prince Charles-Philippe et Naomi ouvrent les portes de leur maison dans le Luberon et partagent leurs passions avant leur mariage

L’Hôtel Groslot a vu passer d’autres royautés depuis sa construction qui a débuté en 1530. Le bâtiment était l’hôtel particulier commandé par Jacques Groslot, chancelier de Marguerite de Navarre. Jacques Groslot ne put assister de son vivant à la fin des travaux. En 1545, son fils Jérôme Groslot, bailli d’Orléans, en fit sa résidence. En 1560, le roi François II réquisitionna le bâtiment, en opposition à la famille Groslot protestante. C’est ici qu’il mourut à 16 ans, en décembre de la même année, et que son frère âgé de 10 ans, Charles IX, lui succéda. Les premiers mois de la régence de Catherine de Médicis eurent lieu dans l’Hôtel Groslot avant qu’il ne soit rendu à la famille en 1561.

Serge Grouard, maire d’Orléans et sa compagne Claire Boris, avec le comte et la comtesse Édouard de Pradel de Lamaze (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Le comte Édouard de Pradel de Lamaze a officié pendant le mariage de son cousin (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
L’échange des alliances sous le tableau de Jeanne d’Arc (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Ce samedi, sous le soleil d’été, le prince Charles-Philippe d’Orléans, 50 ans, s’est uni à Naomi-Valeska, veuve du couturier allemand Otto Kern, sous le regard de Jeanne d’Arc. La princesse Isabelle d’Orléans, filleule du roi Felipe VI, était assise au premier rang. Le cousin germain du comte de Paris, actuel prétendant au trône de France, a promis à sa future épouse de la chérir en glissant l’alliance à son annulaire. Les alliances avaient été bénies la veille, au cours d’une cérémonie religieuse privée.

Les époux signent leur carnet de mariage (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Les heureux mariés posent à l’hôtel de ville d’Orléans (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Les alliances ont été bénies la veille lors d’une cérémonie privée (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Le prince Charles-Philippe, divorcé de la duchesse de Cadaval, la mère de sa fille Isabelle, avait fait sa demande en mariage en posant un genou à terre le 2 mars dernier, jour d’anniversaire de Naomi. La demande en mariage, au cours d’un dîner romantique, venait conclure une journée extraordinaire dans leur domaine du Luberon. Le prince Charles-Philippe a choisi une bague ornée d’un gros rubis, symbole de la passion éternelle.

Les mariés avec leurs témoins : Olivier Picasso, Édouard Crépy, le prince et la princesse Charles-Philippe d’Orleans, duc et duchesse d’Anjou, Philippe Starck et Candy Kern (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Les mariés avec la famille du prince Charles-Philippe : la princesse Clotilde, la princesse Beatrice, le prince Charles-Philippe et la princesse Naomi, le prince Michel, comte d’Évreux, la princesse Adélaïde et le prince François, comte de Dreux (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Lire aussi : La princesse Clotilde d’Orléans réunit sa famille à Madrid avant le mariage de son fils Louis-Nicolas

La robe de mariée de la princesse Naomi est de confection espagnole

Élégante et intemporelle, la princesse Naomi portait une robe qu’elle a fait confectionner à Madrid par Valenzuela Atelier. Le couple de jeunes mariés a quitté l’hôtel de ville d’Orléans en recevant les félicitations des deux familles. Le prince a pu compter sur la présence de son frère, de ses sœurs et parents, souhaitant un mariage relativement intimiste. La jeune génération, celle de ses plus grands neveux et nièces, construit sa propre histoire et sera au cœur de toute l’attention dans les prochaines semaines. Deux fils de sa sœur, la princesse Clotilde sont fiancés. Louis-Nicolas Crépy d’Orléans se mariera en octobre à Valence, souhaitant réunir autour de lui toute la famille royale. Son frère, Charles-Édouard, se mariera en 2024.

Les mariés et leurs parents : le prince Michel, la princesse Barbara, la princesse Béatrice, les mariés, Wolfgang et Karola Salz (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Le bouquet de la mariée et le livret de mariage (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Lire aussi : La princesse Clotilde d’Orléans annonce les fiançailles de son deuxième fils, quelques mois après son aîné

Philippe Starck et le petit-fils de Picasso comme témoins

Olivier Widmaier-Picasso, fils de Maya Picasso, elle-même fille du célèbre peintre Pablo Picasso, a été choisi par la duchesse d’Anjou pour être l’un de ses témoins. Son deuxième témoin est Candy Kern, la fille de son défunt mari. Le duc d’Anjou a choisi le célèbre designer Philippe Starck comme premier témoin. Le second est un membre de sa famille, son beau-frère Édouard Crépy.

Jasmine et Philippe Starck entourent la mère du marié, la princesse Béatrice d’Orléans (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Olivier Picasso, témoin de la princesse Naomi, et Matthew Drushel au mariage civil du prince Charles-Philippe d’Orléans et de la princesse Naomi (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Wolfgang et Karola Salz, les parents de la mariée (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Le prince Michel d’Orléans, comte d’Évreux, 82 ans, et son épouse, la princesse Barbara, 71 ans, étaient parmi les premiers à féliciter les heureux mariés. La princesse Béatrice d’Orléans, 81 ans, mère du marié, était à leurs côtés. Le prince Michel et la princesse Béatrice ont eu quatre enfants, dont le prince Charles-Philippe.

Le prince Michel, père du marié, et son épouse, la princesse Barbara d’Orléans (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

La princesse Clotilde, sœur aînée du prince Charles-Philippe, a épousé Édouard Crépy avec qui elle a eu cinq enfants. La princesse Adélaïde, deuxième sœur du prince Charles-Philippe, est l’épouse de Pierre-Louis Dailly avec qui elle a trois enfants. Enfin, le prince François, comte de Dreux, benjamin de la fratrie, et son épouse, la princesse Theresa, étaient présents avec leurs trois enfants, le prince Philippe, la princesse Marie-Amélie et le prince Raphaël.

La princesse Clotilde d’Orléans et son époux, Édouard Crépy, témoin du marié (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Le prince François d’Orléans, frère du marié, et la princesse Theresa d’Orléans, avec leurs enfants : le prince Philippe, la princesse Marie-Amélie et le prince Raphaël (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Philippe Gazet du Chatelier et son épouse Amélie le 9 septembre 2023 à Orléans pour assister au mariage du duc d’Anjou (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Geoffroy Leroy de la Tournelle et son épouse Yujean au mariage du prince Charles-Philippe d’Orléans et de Naomi Valeska Kern (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Damien Van Bellinghen devant l’hôtel de ville d’Orléans avant le mariage du duc d’Anjou (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Góis Chilao, consul honoraire de Saint-Marin à Lisbonne, et son épouse Paola (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Lire aussi : Le prince Charles-Philippe d’Orléans et sa fiancée Naomi radieux à la finale du tournoi de tennis de Monte-Carlo

La famille royale témoin du bonheur du duc et de la duchesse d’Anjou

En soirée, les heureux mariés conviaient leurs invités au château Les Muids situé à La Ferté-Saint-Aubin, en Sologne. Le château fut à l’origine une maison de maître appartenant à une communauté ecclésiastique, construite dans la magnifique région des châteaux de la Loire. Confisqué comme bien ecclésiastique après la révolution, puis revendu, le bâtiment est finalement racheté en 1828 par Thomas Skottowe, qui aménagera le domaine et transformera la maison en château. En 1869, la propriété est rachetée par Louis Joseph Maës, fondateur de la Cristallerie de Clichy et maire de Clichy.

Les mariés lors de leur réception de mariage en soirée au château Les Muids (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
La princesse Béatrice prend la parole pour souhaiter la bienvenue à la princesse Naomi dans la famille (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)

Le prince Charles-Philippe d’Orléans, actif à Monaco auprès du prince Albert II, est 11e dans l’ordre de succession à l’ancien trône de France. La princesse Naomi, résidente monégasque, est une grande sportive et représente notamment la Principauté lors de compétitions internationales de tir sportif de vitesse. Le prince Albert II n’avait pas oublié ses deux amis et avait prévu une attention pour les mariés. Un bouquet avait été livré de la part du prince souverain.

Bouquet offert par le prince Albert II de Monaco aux mariés (Photo : David Nivière – Tous droits réservés Histoires Royales – Reproduction interdite)
Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr