La fille de la princesse Märtha Louise désignée femme la plus courageuse de l’année en Norvège

C’est une maman très fière de sa fille qui a posté des photos et des vidéos de la soirée qui s’est déroulée ce weekend en Norvège. Le magazine Tara organisait son gala qui récompense la femme la plus courageuse de l’année. Dans la salle se trouvait la fille du roi Harald V de Norvège, qui accompagnait sa fille aînée, Maud Angelica Behn. À l’issue de la soirée, l’adolescente a appris qu’elle avait remporté le titre de la femme la plus courageuse du pays. Maud Angelica, 17 ans, a décroché cette reconnaissance suite à l’éloge funèbre qu’elle a prononcé en janvier 2020, aux funérailles de son papa, Ari Behn, qui s’était suicidé le jour de Noël.

Maud Angelica Behn a été récompensée pour son éloge funèbre lors des funérailles de son père (Photo : Shaman Durek)

Lire aussi : Les funérailles d’Ari Behn : les royautés présentes à l’enterrement de l’ex-beau-fils du roi de Norvège

L’éloge funèbre de Maud Angelica Behn a bouleversé la Norvège

Le 3 janvier dernier, Maud Angelica Behn avait bouleversé la Norvège lorsqu’elle avait courageusement prononcé un discours devant le cercueil de son père, lors des funérailles de l’artiste Ari Behn. La cérémonie était diffusée en direct sur plusieurs chaines nationales, alors que la famille royale au complet avait assisté aux funérailles de l’ex-mari de la princesse Märtha Louise, avec qui il avait eu trois filles, trois des cinq petits-enfants du roi Harald et de la reine Sonja.

« Jamais nous n’aurions pu imaginer que notre propre père nous quitte. Ce n’est la faute de personne. Il ne faut pas nous sentir coupables. Le suicide est comme une maladie mortelle. Papa devait en avoir tellement marre qu’il n’a pas vu aucun moyen de s’en sortir », avait déclaré Maud Angelica, 16 ans à l’époque. Maud fut la seule des trois filles d’Ari Behn à prendre la parole ce jour-là. Sa maman, la princesse Märtha Louise s’est tenue à ses côtés sans prononcer un mot. Maud a osé parler du suicide et a voulu envoyer un message d’espoir : « Il y a toujours un moyen de s’en sortir. Je veux dire à tout le monde qu’il y a toujours un moyen de s’en sortir même si on ne le pense pas. Vous pouvez trouver de l’aide et aller mieux. »

Pour cet acte de courage immense et pour la maturité de ses paroles, Maud Angelica, qui a hérité des dons pour la peinture de son père, avait déjà reçu un prix de psychiatrie. Ce weekend, c’est une nouvelle reconnaissance pour l’adolescente, puisqu’elle vient d’être reconnue comme étant la femme la plus courageuse de Norvège par le magazine Tara.

Lire aussi : La fille de la princesse Märtha Louise Norvège reçoit un prix de psychiatrie pour la force de son éloge funèbre aux funérailles de son père

Le courage de la petite-fille du roi de Norvège reconnu par un prix

« Merci à Tara Magazine d’avoir remis ce prix à Maud. Je suis tellement fière d’être sa maman. Je suis si fière d’être témoin que, même dans ses moments les plus sombres lors des funérailles de son père, elle n’a pas oublié de donner de l’amour et du réconfort aux autres », a déclaré la princesse Märtha Louise en partageant la vidéo de sa fille au moment où elle a obtenu la récompense.

« Elle a en fait sauvé des vies ce jour-là et elle continue de faire avancer le monde vers un endroit plus aimant en créant un espace de dialogue sur la santé mentale et en la normalisant. Nous devons vous écouter davantage, les jeunes. Vous portez une clé pour sauver le monde que le reste d’entre nous a perdue », continue la sœur du prince héritier Haakon.

(Photo : Shaman Durek)

Lire aussi : Maud Angelica parle du suicide de son père : la fille de la princesse Märtha Louise revient sur son discours poignant

Lors de cette soirée, la princesse Märtha Louise et sa fille étaient accompagnées du chaman Durek Verret, le compagnon de la princesse, qui prolonge son séjour en Norvège. Six femmes étaient pressenties pour recevoir le prix. Parmi elle, une militaire des forces armées, une réfugiée libanaise ou encore une militante du droit à l’euthanasie.

Plusieurs femmes célèbres faisaient partie du jury. La petite-fille aînée du roi Harald a de nouveau prononcé un discours en allant chercher son prix sur scène. « Être courageux pour moi signifie briser les limites de ce que vous pensiez pouvoir faire, et puis j’ai été surprise de moi-même et de ma force quand j’ai réussi à parler devant tout le monde de quelque chose d’aussi vulnérable. Je suis très heureuse de l’avoir fait. »

« Je pense que tous ceux qui ont vécu quelque chose de difficile méritent ce prix. Surtout les autres finalistes. Je n’ai que 17 ans, je sens que je peux mourir heureuse en sachant que j’ai fait quelque chose qui fait la différence. Cela me motive à utiliser la perspective que j’ai pour en tirer quelque chose de bien. Je ne veux pas que les autres aient à vivre ce que j’ai vécu », a déclaré Maud Angelica.

« Lorsque vous traversez quelque chose de douloureux, vous pouvez vous laisser vous abattre ou l’utiliser à votre avantage. Je veux vraiment l’utiliser comme un avantage. Si je peux utiliser mes expériences pour peut-être sauver des vies, alors je suis très heureuse », a conclu Maud en brandissant son trophée.

Lire aussi : Märtha Louise de Norvège et ses filles enterrent l’urne d’Ari Behn au cimetière

Source : Tara

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr