Olympia de Grèce, Nikolai de Danemark et le maharadja de Jaipur se retrouvent à l’hôtel Raffles

Les hôtels Raffles ont toujours attiré une clientèle de prestige depuis leur implantation fin du 19e siècle à Singapour. Dans leur nouvelle campagne de publicité, la chaine d’hôtels s’offre des visages royaux pour représenter la marque. Le petit-fils de la reine de Danemark, la petite-fille du roi des Hellènes, l’héritier du duc de Marlborough ou encore la belle-fille du dernier empereur d’Autriche, entourent le maharadja de Jaipur dans cette série d’affiches et de vidéos promotionnelles pour Raffles Hotels & Resorts.

Les royautés s’invitent au Raffles

L’hôtel Raffles, de style colonial, a ouvert ses portes en 1887 à Singapour. Il porte son nom en hommage à Thomas Stamford Raffles, fondateur de la ville de Singapour, qui en 1819 a acheté l’île au Sultan de Johor pour y installer un poste de commerce. L’hôtel Raffles, quant à lui, a été fondé par les frères Sarkies, deux Arméniens en provenance d’Iran. Rapidement, l’hôtel a pris en prestige et il est considéré comme un palace seulement 12 ans après son ouverture.

L’hôtel Raffles de Singapour (Photo : Wikimedia Commons)

L’hôtel de Singapour, qui compte 115 suites de prestige, est aujourd’hui devenu un groupe hôtelier et s’est étendu en faisant des acquisitions sur d’autres continents. On trouve des Hôtels Raffles en Thaïlande, en Arabie saoudite, en Turquie et même en France, depuis que le groupe Raffles gère le Royal Monceau.

Les royautés prêtent leur visage aux hôtels Raffles (Photo : capture d’écran YouTube)

La princesse Maria Olympia et son cousin, le prince Nikolai, se retrouvent à l’hôtel Raffles

Le groupe hôtelier souhaite jouer sur son image de prestige avec sa nouvelle campagne très royale. Pour attirer ses clients de luxe, Raffles a fait appel à des visages bien connus du Gotha et de la noblesse, que l’on retrouve dans un spot publicitaire dirigé par l’artiste Peter Greenaway.

La princesse Maria Olympia, fils du prince héritier Paul de Grèce et petite-fille du roi Constantin II, apparait dans la nouvelle campagne de Raffles, aux côtés de son cousin, le prince Nikolai de Danemark. Nikolai de Danemark est le petit-fils de la reine Margrethe II, elle-même sœur de la reine Anne-Marie de Grèce. Les grands-mères d’Olympia et Nikolai sont sœurs.

La princesse Maria Olympia de Grèce et son cousin, le prince Nikolai de Danemark dans la pub pour l’hôtel Raffles (Photo : capture d’écran YouTube)

Le prince Nikolai a été choisi pour son professionnalisme et son métissage. Étudiant actuellement dans une école de commerce de Copenhague, il continue son travail de mannequin en parallèle. Le jeune homme défile pour la maison Dior alors que la princesse Olympia est égérie pour Louis Vuitton. La présence du prince Nikolai rappelle aussi les origines asiatiques de Raffles. Le prince Nikolai et son frère Felix sont les deux seuls princes européens actuels à être métis asiatiques. Leur mère est Hongkongaise, d’origine sino-européenne.

Le marquis de Blandford et le maharadjah de Jaipur dans la campagne publicitaire des hôtels Raffles (Photo : capture d’écran YouTube)

Le jeune maharadja de Jaipur, Padmanabh Singh, représente l’Asie dans cette campagne. Il apparait non loin d’un de ses amis, George Spencer-Churchill, marquis de Blandford. Le prince indien, champion de polo, et l’aristocrate britannique se retrouvent régulièrement, notamment quand il s’agit de célébrer Holi au palais de Jaipur. Le maharadjah est né en 1998. Il est devenu le prétendant au trône du Jaipur à 13 ans, à la mort de son grand-père. Celui-ci avait pris le soin de l’adopter avant sa mort, afin de légitimer sa succession. Le prince Padmanabh Singh est le fils de la fille unique du maharadjah Bhawani Singh.

George Spencer-Churchill, porte le titre de marquis de Blandford, qui est le titre subsidiaire de son père, le 12e duc de Marlborough. Les ducs de Marlborough sont propriétaires du palais de Blenheim, dans l’Oxfordshire. Le marquis de Blandford est devenu papa il y a un an et il possède également un record homologué dans le Guinness Book.

YouTube video

La campagne fait aussi à appel à l’archiduchesse Anna Gabriele de Habsbourg-Lorraine, née princesse de Wrede. À son mariage avec l’archiduc Rodolphe, Anna Gabriele est devenue la belle-fille de l’empereur Charles 1e et de l’impératrice Zita d’Autriche, les derniers souverains autrichiens. Passionnée d’équitation et de voyages, elle vit à Bruxelles, et à ses habitudes au Raffles de Varsorvie. Sa fille, l’archiduchesse Catharina, prête également son visage à cette campagne.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr