Oprah Winfrey révèle que les remarques racistes ne viennent ni de la Reine ni de son époux

Quelques heures après la diffusion de l’émission d’Oprah Winfrey dans laquelle Meghan Markle s’est confiée à l’animatrice, des précisions ont été apportées concernant les allégations de propos racistes tenus par certains membres de la famille. Oprah Winfrey précise qu’il ne s’agit ni de la reine Elizabeth ni du prince Philip.

Oprah Winfrey a clarifié que les propos racistes avant la naissance d’Archie Mountbatten-Windsor ne venaient ni d’Elizabeth II ni du duc d’Édimbourg (Photo : capture CBS/Abaca)

Lire aussi : Ce geste adorable d’Elizabeth II envers Meghan Markle

Oprah Winfrey disculpe Elizabeth II et le prince Philip

Ce matin, les chaines britanniques sont en boucle après l’interview choc de Meghan Markle, qui a dressé un portrait au vitriol de la famille royale. Dans l’émission Good Morning Britain, diffusée ITV, la chaine ayant acquis les droits de diffusion de l’interview pour le Royaume-Uni, l’expert de la famille royale Chris Ship a affirmé que ni la reine Elizabeth II ni le duc d’Édimbourg n’étaient visés par les accusations de racisme de Meghan Markle.

Lire aussi : Ce qui a choqué Meghan Markle lors de sa première rencontre avec la Reine

Qui a pu faire des remarques racistes à Meghan pendant sa grossesse ?

Sur CBS, dans l’émission matinale This Morning, quelques heures après la diffusion, Oprah Winfrey a accepté de débriefer son émission de la veille et elle aussi a disculpé le prince Philip et la Reine. Elle dit avoir discuté à Harry après le tournage à propos de cette séquence : « Il n’a pas voulu partager l’identité avec moi mais il voulait être sûr que je sache, et qui si j’avais l’occasion de le partager, que ce n’était ni sa grand-mère ni son grand-père qui faisaient partie de ces conversations »

« Il ne m’a pas dit qui faisait partie de ces conversations, comme vous pouvez le voir, j’ai essayé d’obtenir cette réponse. Devant et hors caméras ». Ce matin, sur la chaine britannique ITV, l’expert Chris Ship, qui avait donc raison à propos de ces informations, a ajouté que dans la liste des possibilités, il ne restait plus que « le prince Charles, le prince William ou leurs épouses » qui auraient pu tenir de tels propos. Insider s’interroge pourquoi l’expert a réduit les possibilités à si peu de personnes, alors que la famille royale est très grande, si on prend en compte les différents cousins de la reine et leurs descendants.

Pour rappel, dans l’émission d’Oprah Winfrey, Meghan Markle a affirmé que son fils Archie n’avait pas eu droit à des titres à cause de la couleur de sa peau. Ne pas avoir de titre signifiait qu’il n’aurait pas droit à une protection policière. Elle aurait également eu droit à des conversations concernant la couleur de peau de son fils qui devait naitre, alors qu’elle était enceinte d’Archie de 5 mois. « Pendant ma grossesse, on a eu de nombreuses conversations à propos de sa protection et des titres et aussi concernant combien sa peau pourrait être noire à sa naissance. »

La duchesse de Sussex affirme que le prince Harry était présent lors de ses conversations. Elle n’a cependant pas voulu donner le nom des personnes qui ont tenu ces propos. « Je pense que ça serait très préjudiciable pour eux. » Durant toute l’interview, Meghan n’a cessé de faire les éloges de la reine Elizabeth. Sachant qu’elle adore Archie et qu’elle lui a offert un cadeau étonnant pour Noël, les Britanniques étaient déjà certains qu’Elizabeth II n’était pas la personne visée par ces allégations.

Lire aussi : Le mariage secret du prince Harry et Meghan Markle par l’archevêque de Canterbury

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr