La photo compromettante de la princesse Alexia en soirée publiée malgré les risques de sanction

La famille royale des Pays-Bas est certainement celle qui cadenasse le mieux sa communication lorsqu’il s’agit des enfants du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima. À l’époque des réseaux sociaux, il arrive pourtant régulièrement que des images privées des trois filles des souverains soient publiées. C’est encore le cas cette semaine, avec la fuite de cette photo de la princesse Alexia qui adopte une pose lascive dans un corset en dentelle rouge lors d’une soirée entre amies dans son pensionnat gallois.

Lire aussi : Publier les photos du roi des Pays-Bas en vacances en Grèce peut coûter 250 000 € d’amende

La photo d’Alexia des Pays-Bas en soirée dans son pensionnait au pays de Galles

La princesse Alexia des Pays-Bas, 16 ans, est très certainement l’enfant la plus rebelle des trois filles du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima. Sa sœur ainée, la princesse Catharina-Amalia, bientôt 18 ans et héritière du trône se doit d’être exemplaire. La benjamine, la princesse Ariane, 14 ans, est encore très discrète et semble être la plus timide des trois filles.

Le roi et la reine des Pays-Bas avec leurs trois filles (Photo : RVD – Mischa Schoemaker)

La princesse Alexia avait déjà posé des problèmes à la famille royale lorsqu’elle s’était retrouvée dans des vidéos de ses amies, qui avaient été publiées sur TikTok et Instagram. Dans ces vidéos, on pouvait voir l’adolescente danser et surtout fumer. La fuite de photos et vidéos de membres de la famille royale prises dans un cadre privé n’est pas pris à la rigolade aux Pays-Bas. Le site officiel de la famille royale possède une rubrique spéciale, dédiée au rappel des consignes en matière de vie privée, ainsi qu’une page qui liste et détaille les procédures judiciaires remportées contre des médias qui auraient diffusé des contenus non autorisés.

Même un média allemand a été sanctionné par la justice, après avoir publié des photos du roi et de la reine en maillot lors de leurs vacances en Grèce. Le magazine Bild a été menacé par un tribunal de Cologne d’une amende de 250 000 € s’il ne retirait pas la photo de ses supports. Les médias internationaux ne sont donc pas épargnés et lorsqu’il s’agit d’images sur lesquelles apparaissent les filles des souverains, la répression est d’autant plus rapide.

Le roi Willem-Alexander et la reine Máxima accordent beaucoup d’importance à la vie privée de leurs filles, qui jusqu’à présent suivaient une scolarité normale dans une école publique de La Haye. Elles assistent à peu d’évènements publics et la famille royale a pris l’habitude d’organiser deux séances photos officielles par an avec leurs filles, avant les vacances d’été et durant leurs vacances d’hiver, afin de satisfaire les journalistes et de dissuader les photographes de prendre des photos volées.

La princesse Alexia est une fois de plus victime d’une fuite de photo privée (Photo : Albert Nieboer/DPA/Abacapress)

Lire aussi : La caricature de la princesse Amalia très critiquée aux Pays-Bas

Une nouvelle photo compromettante qui pourrait couter cher à celui qui la publie

En début de semaine, une photo de la princesse Alexia a été publiée sur le compte Instagram d’une amie. La princesse Alexia a quitté les Pays-Bas il y a quelques semaines pour faire sa rentrée à l’UWC Atlantic College, un pensionnat au pays de Galles. Visiblement, les princesse s’est déjà fait de nouvelles amies. Sur cette photo, l’adolescente est entourée de cinq copines. Les six amies font la fête lors de cette soirée un peu trop détendue. Les filles portent des sous-vêtements en dentelle et adoptent des poses lascives. La princesse Alexia porte un corset rouge en dentelle et une mini jupe noire. Elle prend la pose en montrant son épaule dénudée.

La photo a été retirée du compte Instagram mais le média Ditjes en Datjes a fait une copie du cliché et l’a publié sur son site. Le média, très populaire, a provoqué des remous dans le pays. La publication de la photo a été vivement critiquée. Rappelons que la princesse est mineure et qu’exposer la fille du roi à des éventuelles critiques ou remarques désobligeantes n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux pour elle.

Les filles du roi Willem-Alexander sont plus vulnérables, de par leur statut. Récemment, un homme a été condamné à 3 mois de prison pour avoir harcelé et menacé la princesse Amalia. Des fanatiques ou au contraire, des détracteurs de la famille royale, n’hésitent pas à harceler ou à s’en prendre virtuellement et parfois physiquement aux membres de la famille. Les critiques envers les filles du roi sont mal perçues, principalement parce qu’elles sont mineures et qu’elles n’ont aucun moyen de se défendre. L’année dernière, c’est un média argentin qui critiquait le poids de la princesse Amalia, qui en avait énormément souffert. Après un mea culpa du média, l’affaire avait permis de faire comprendre à la presse qu’il valait mieux réfléchir avant de s’attaquer aux membres de la famille et de publier de telles informations blessantes.

Ditjes en Datjes, qui a publié la nouvelle photo compromettante de la princesse Alexia, encourt des risques de sanction. L’affaire pourrait se régler au tribunal, quand on connait les nombreuses actions menées par le Service d’information du gouvernement (département en charge de la communication de la Maison royale). De plus, la Maison royale inflige des mesures punitives aux médias qui ne respecteraient pas les consignes. Par exemple, ces médias se verront refuser des accréditions pour leurs journalistes qui souhaiteraient assister à des événements officiels.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr