Le demi-frère et la grand-mère maternelle de la princesse Ingrid Alexandra posent avec la famille royale pour les 18 ans de la future reine

La famille royale de Norvège aime la simplicité. La famille est très populaire et sa décontraction est l’une des caractéristiques appréciées par la population. L’attitude du roi concernant des situations familiales peu conventionnelles au sein d’une famille royale prouve son ouverture d’esprit. Une fois de plus, ce 21 janvier 2022, à l’occasion du 18e anniversaire de la princesse Ingrid Alexandra, personne n’a été oublié, y compris son demi-frère, Marius Borg Høiby.

Lire aussi : Les 18 ans de la princesse Ingrid Alexandra : la future reine de Norvège en 18 photos

La famille royale de Norvège réunie pour les 18 ans de la princesse Ingrid Alexandra

À l’occasion de la majorité de la princesse Ingrid Alexandra, le Palais royal a renouvelé son stock de photos. Plusieurs photos officielles de la princesse Ingrid Alexandra ont été prises au Palais royal d’Oslo pour marquer cet anniversaire important. Le Palais a aussi dévoilé une nouvelle photo intergénérationnelle où la princesse pose avec son père et son grand-père, permettant ainsi d’avoir le roi Harald V et ses deux prochains successeurs sur la même photo.

La famille royale de Norvège réunie autour de la princesse Ingrid Alexandra pour ses 18 ans. Assis gauche à droite : la reine Sonja, le roi Harald V, la princesse Ingrid Alexandra et Marit Tjessem. Debout de gauche à droite : le prince Sverre Magnus, la princesse héritière Mette-Marit, le prince héritier Haakon et Marius Borg Høiby. (Photo: Kimm Saatvedt, Det kongelige hoff)

Pour terminer cette journée d’anniversaire en beauté, une grande photo de famille a été prise au Palais royal d’Oslo. Les portraits de la princesse Märtha et du roi Olav V, les parents du roi Harald V, sont discrètement posés sur une table à l’arrière-plan, près d’un bouquet de fleurs et d’un chandelier aux bougies allumées.

Le roi et la reine de Norvège avec leur seul petit-fils, le prince Sverre Magnus, devant des photos du roi Olav et de son épouse (Photo: Kimm Saatvedt, Det kongelige hoff)

Lire aussi : Nouvelles photos officielles de la princesse Ingrid Alexandra de Norvège pour ses 18 ans

Sous le lustre, la princesse Ingrid Alexandra est assise entre ses grands-parents, la reine Sonja, le roi Harald V et Marit Tjessem. La reine Sonja est la première à avoir brisé les codes et à avoir ouvert la voie aux autres monarchies européennes. Elle est la première roturière à avoir épousé l’héritier d’un trône européen. Après des années de relations secrètes et après avoir menacé son père, Harald a finalement eu l’autorisation d’épouser Sonja Haraldsen en 1968.

La princesse Ingrid Alexandra, actuellement deuxième dans l’ordre de succession derrière son père, le prince héritier Haakon, est notamment très proche de sa grand-mère maternelle, Marit Tjessem. Le grand-père maternel de la princesse était le journaliste Sven Olaf Høiby, décédé à 70 ans 2007. La princesse Ingrid Alexandra n’avait que 3 ans. Le père de la princesse héritière était le seul membre de la famille à avoir un comportement quelques fois dérangeant, profitant de sa nouvelle notoriété pour collaborer avec la presse à scandale dans les dernières années de sa vie. Divorcé de Marit Tjessem en 1984, il avait notamment contracté un mariage arrangé par la presse en 2005.

La princesse Ingrid Alexandra à côté de sa grand-mère maternelle, Marit Tjessem (Photo: Kimm Saatvedt, Det kongelige hoff)

Lire aussi : La monarchie toujours très populaire auprès de jeunes norvégiens : véritable plébiscite pour la princesse Ingrid Alexandra

Sur la photo, on remarque la présence de Marius Borg Høiby, le fils aîné de la princesse héritière Mette-Marit. Le jeune homme, tatoué et passionné de motos, est actuellement mécanicien et est en couple depuis de nombreuses années avec le mannequin et influenceuse Juliane Snekkestad.

Lorsque le prince héritier Haakon a rencontré Mette-Marit Tjessem Høiby, elle était enceinte. Le papa de l’enfant à naître avait fait un séjour en prison. Bien que la prétendante ne soit pas la plus conventionnelle, le prince héritier a construit une belle relation avec Mette-Marit, qui a abouti à leur mariage en 2001. Haakon était déjà dans la vie de Mette-Marit lorsqu’elle a accouché en 1997 et le petit Marius a grandi dans leur foyer. L’enfant n’étant pas lié par le sang à la famille royale ne porte aucun titre mais il n’a jamais été mis à l’écart non plus.

La princesse Ingrid Alexandra avec ses parents et son demi-frère : la princesse héritière Mette-Marit, le prince héritier Haakon et Marius Borg (Photo: Kimm Saatvedt, Det kongelige hoff)

Marius Borg Høiby s’est toujours montré discret, assistant à la plupart des événements familiaux tout en respectant le protocole. Marius a vu naître les deux autres enfants de sa maman, qui eux portent un titre et entrent dans l’ordre de succession au trône. Preuve que la famille royale de Norvège aime la simplicité, le deuxième enfant du couple héritier, le prince Sverre Magnus, né presque deux ans après sa sœur, ne jouit pas du prédicat d’Altesse Royale, un choix inédit par rapport aux autres familles royales européennes.

L’arbre généalogique de la famille royale simplifié et l’ordre de succession au trône (Image : Histoires Royales)

Le prince Sverre Magnus est troisième dans l’ordre de succession au trône, un ordre qui ne compte que 7 personnes. Malgré le fait qu’il est le seul petit-fils du roi Harald, que son père deviendra roi et que sa sœur deviendra reine, Sverre Magnus est le seul de la famille à ne pas porter le prédicat d’Altesse Royale. Sur les sept personnes qui entrent dans l’ordre de succession, les trois dernières sont les filles de la princesse Märtha Louise (qui elle est 4e). Les trois filles de la princesse Märtha Louise ne portent, elles non plus, aucun titre.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr