Quand le prince Andrew fréquentait Peter Nygard : l’ami du duc d’York accusé de viol sur mineures

Décidément, le prince Andrew n’a pas le flair pour choisir ses amis. Après l’énorme scandale sexuel de l’affaire Epstein, qui a entrainé dans sa chute le duc d’York, la presse britannique révèle aujourd’hui que le prince Andrew était aussi ami avec Peter Nygard. Peter Nygard est un magnat de la mode canadien, qui est depuis hier accusé de viol par un groupe de 10 femmes, qui ont porté plainte collectivement. Ces femmes demandent à un tribunal de New York de valider leur plainte, accusant le milliardaire de les avoir droguées, violées, prostituées lorsqu’elles avaient 14 et 15 ans, notamment dans sa villa des Bahamas, la même ville dans laquelle le prince Andrew, son ex-femme et ses deux filles ont séjourné.

Sarah Feguson, la prince Beatrice, la princesse Eugenie, le prince Paul de Grèce et la princesse Marie-Chantal de Grèce, en vacances à Nygard Cay, chez Peter Nygard

Peter Nygard accusé de viols sur mineures par 10 femmes

Comme le rapporte Radio Canada, la poursuite introduite par les 10 plaignantes indique que Peter Nygard « a recruté, séduit et appâté des enfants et des jeunes femmes, impressionnables et souvent pauvres, avec de l’argent comptant et de fausses promesses de contrats lucratifs en tant que mannequins pour les agresser, les violer et les sodomiser ». Peter Nygard nie totalement ces accusations, comme l’a fait savoir son avocat. Selon lui, il s’agirait d’une arnaque, d’un coup monté imaginé par l’un de ses voisins pour le faire tomber.

Comme les faits remontent à plus de 10 ans, l’État de New York les considère comme prescrits, c’est pourquoi, les 10 plaignantes ont demandé un recours pour que leurs plaintes soient tout de même prises en compte. Les détails fournis dans la poursuite sont scatophiles, violents, sadiques. Drogue, pot-de-vin, voitures incendiées, menaces de mort, intimidations, tout y passe…

Par ailleurs, le magnat de la mode a déjà été condamné à 90 jours de prison en 2019 par la justice des Bahamas pour divulgation d’informations volées. Son entreprise, Nygard International, a également été mise à l’amende au Cambodge, pour des un différend avec des employés licenciés. Ses vêtements sont notamment distribués dans les magasins Marks & Spencer et Bonmarché.

Le prince Andrew, ami de Peter Nygard, a emmené toute sa famille en vacances aux Bahamas

En 2000, le prince Andrew a logé à Nygard Cay, le complexe dans lequel vit Peter Nygard, aux Bahamas. Le duc d’York rendait visite à son ami, prenant avec lui toute sa famille. Son ex-épouse et ses deux filles, la princesse Beatrice et la princesse Eugenie ont toutes dormi dans l’énorme villa qui est aujourd’hui au cœur des soupçons. Lors de sa visite aux Bahamas, le prince Andrew vivait sa crise de la quarantaine. C’est à cette époque qu’il a fréquemment fait la une des tabloïds, alors qu’on le voyait à de nombreuses soirées jet set aux quatre coins du monde. La presse britannique l’avait alors surnommé Randy Andy (« Andy l’excité », en français). De son côté, Peter Nygard, père d’au moins sept enfants avec quatre femmes différentes, était officiellement en couple avec le mannequin Playboy controversé, feue Anna Nicole Smith.

Tous les hommes politiques et les célébrités qui ont passé des vacances ou ont participé aux soirées de Peter Nygard, n’ont jamais voulu en faire la publicité. Le prince Andrew, lui aussi, a voulu garder ses visites discrètes. Contrairement à ce qu’exigent les règles de sécurité, tous les déplacements, même privés des membres de la famille royale sont inscrits dans une circulaire de la Cour. Aucun des voyages du prince Andrew aux Bahamas, chez Peter Nygard, ne sont inscrits dans les circulaires. Pourtant, des photos prouvent sa présence.

Les amis douteux du prince Andrew s’accumulent

Notons que le prince Andrew est familier avec les Bahamas. Il y a d’ailleurs possédé une société, co-gérée avec la famille Rowland. Le prince Andrew est impliqué dans une autre affaire, qui a fait l’objet d’une plainte d’un parlementaire. Le duc d’York est accusé de conflit d’intérêt et d’avoir avantagé David Rowland, un banquier propriétaire de la banque luxembourgeoise Havilland, profitant de missions payées par le gouvernement britannique pour pistonner son ami et lui faire remporter des contrats. Jusqu’en mars 2019, le prince Andrew possédait une société aux Bahamas avec David Rowland. On le soupçonne d’avoir utilisé cette société pour récupérer sa commission sur les contrats obtenus grâce à lui.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr