Le prince Charles furieux contre la princesse Eugenie qui a coûté 110 000 € au contribuable

Un documentaire diffusé sur Channel 5 revient sur l’enfance et la vie des princesses Beatrice et Eugenie, les filles du prince Andrew. Dans cette émission, on y apprend notamment que les frais de protection de la cadette du duc d’York auraient fortement embarrassé le prince Charles. La princesse Eugenie aurait bénéficié d’un service de sécurité financé par le contribuable, alors qu’elle parcourait le monde pour son année sabbatique, des frais auxquels l’oncle d’Eugenie d’York a décidé de mettre fin, grâce au soutien de la reine Elizabeth.

Le prince Charles a mis fin à la protection de ses nièces après avoir découvert la facture de l’année sabbatique de la princesse Eugenie (Photo : Niall Carson/PA Wire/ABACAPRESS)

Lire aussi : La police surveille 112 personnes potentiellement dangereuses pour la famille royale : le nombre de harceleurs a doublé en un an

L’année sabbatique de la princesse Eugenie a coûté 110 000 € en sécurité

Dans l’émission Beatrice and Eugenie: Pampered Princesses?, l’expert en royautés Richard Kay explique comment la princesse Eugenie a voyagé « de pays en pays comme la plupart des jeunes de la classe moyenne le feraient lors d’une année sabbatique. » Avant d’étudier l’histoire de l’art, la littérature anglaise et la politique à l’université de Newcastle upon Tyne, la fille cadette du prince Andrew a choisi de faire une année de pause pour parcourir le monde, comme beaucoup de jeunes le font après avoir terminé leurs études secondaires.

La princesse Eugenie, aujourd’hui âgée de 30 ans et bientôt maman, a découvert l’Inde, la Thaïlande, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Sud, à ses frais. Payant elle-même ses logements et ses trajets, la princesse Eugenie s’était organisée un voyage à la hauteur de ses moyens. Elle voyageait quasiment comme toutes les jeunes filles de son âge, à une exception près. Eugenie d’York était en permanence protégée par des gardes du corps, comme le veut le protocole de sécurité mis en place autour des membres de la famille royale.

Lire aussi : Le prénom du futur bébé de la princesse Eugenie déjà choisi par les Britanniques

La sécurité des membres de la famille royale est aux frais du contribuable, ce qui n’a pas plu au prince Charles. Soucieux de l’image que peut renvoyer la famille royale, le prince Charles a vu d’un mauvais œil ces dépenses qu’il jugeait inutiles. La princesse Eugenie ne travaille pas à plein temps pour la famille royale et bien qu’étant la petite-fille de la reine, nièce du futur roi Charles et cousine du futur roi William, elle s’éloignera de plus en plus du trône.

Lire aussi : La princesse Eugenie d’York est enceinte !

Le prince Charles a demandé à la Reine que ses nièces ne bénéficient plus d’un service de sécurité

L’auteure Angela Levin explique dans l’émission de Channel 5, que le prince de Galles a pris une décision en apprenant que la sécurité de sa nièce durant cette année à l’étranger avait coûté 100 000 £, soit environ 110 000 €. « Le prince Charles a décidé que, comme Eugenie et Beatrice ne seraient probablement pas des membres de la famille royale de premier plan, elles coûtaient trop cher au public. Il a donc mis un terme à cela », explique Angela Levin.

« Le prince Andrew était tellement en colère qu’il a écrit une note à la Reine. Il a dit qu’il voulait qu’elles soient considérés comme de véritables membres de la famille royale. Il ne voulait pas que les agents de protection les quittent ». La mère de Charles et Andrew a donc dû trancher entre la sécurité de ses petites-filles et les dépenses publiques des Britanniques. Bien que le prince Andrew soit souvent considéré comme le fils chouchou de la reine Elizabeth, Sa Majesté a tranché et a donné raison au prince de Galles.

Le prince Andrew est intervenu auprès de la Reine pour plaider en faveur du maintien de la protection des ses filles. Ici, le duc d’York avec la princesse Eugenie en 2012 (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Combien coûte la famille royale britannique ? Revenus des propriétés royales et coûts de la dotation aux contribuables

Depuis lors, les princesses Beatrice et Eugenie ne bénéficient plus de sécurité payée par le contribuable lors de leurs voyages privés. Elles sont néanmoins protégées lorsqu’elles assument des engagements au nom de la famille royale.

À l’époque du voyage, en 2008, la princesse Eugenie était 6e dans l’ordre de succession au trône. Aujourd’hui, depuis la naissance des petits-enfants du prince Charles, elle se retrouve en 10e position. Dans les années à venir, si chacun des enfants de William et d’Harry ont eux-mêmes des enfants, elle pourrait dépasser la 20e place, d’autant plus que si sa sœur, la princesse Beatrice a elle aussi des enfants, ceux-ci seront positionnés avant elle.

Lire aussi : La princesse Beatrice blesse Ed Sheeran au visage avec une épée ?

Source : Mirror et Channel 5

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr