Le prince Edward annule sa venue à la Grenade lors de sa tournée dans les Antilles

Le palais de Buckingham a donné quelques détails du séjour du prince Edward et de son épouse, comte et comtesse de Wessex, qui débutera ce 22 avril dans les Caraïbes. On découvre par la même occasion que la Grenade a été évincée de la liste des pays qui seront visités par le dernier fils de la reine Elizabeth II. Ce séjour, organisé pour célébrer le Jubile de platine de la reine, a été jugé trop délicat au vu des relations diplomatiques actuelles entre le Royaume-Uni et son ancienne colonie.

Lire aussi : Ces 15 pays où règne la reine Elizabeth II

Edward et Sophie de Wessex ne se rendront pas à la Grenade

Du 22 au 28 avril 2022, le prince Edward et Sophie de Wessex devaient effectuer leur tournée royale des Caraïbes, dans le cadre des festivités du Jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Le comte et la comtesse de Wessex devaient visiter Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda et la Grenade. Dans le dernier communiqué du palais de Buckingham, partagé ce 21 avril, on apprend que la visite sur l’île de la Grenade, prévue le 26 avril, a été retirée du programme.

Le comte et la comtesse de Wessex ne passeront plus par la Grenade lors de leur tournée caribéenne, comme il était annoncé (Photo : Chris Jackson/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

« Après consultation du gouvernement de la Grenade et selon les conseils de la gouverneure générale, la visite du comte et de la comtesse de Wessex à Grenade, a été reportée », annonce simplement le communiqué de Buckingham, qui précise que le couple espère reporter la visite à une date ultérieure. Ce changement de programme intervient « quelques jours après que de nouveaux détails sont apparus concernant le rôle des Britanniques dans l’asservissement des Noirs dans son ancienne colonie », explique The Independent.

The Guardian a récemment publié une enquête qui révèle que la Banque d’Angleterre, détenue et contrôlée par le gouvernement britannique depuis 1946, possédait deux plantations à Grenade dans les années 1770. Près de 600 Africains ont été réduits à l’esclavage dans les plantations de la Grenade. Le Comité national des réparations de la Grenade (GNRC) essayait depuis plusieurs semaines d’organiser une rencontre avec le prince Edward pendant son séjour à Grenade. Le représentant du GNRC s’est exprimé dans un journal local, expliquant que le Comité n’avait jamais eu de réponse de la part des autorités, jusqu’à ce qu’il apprenne l’annulation du passage du comte de Wessex à Grenade.

La duchesse de Cambridge danse le punta lors de sa visite au Belize avec le prince William, fin mars 2022 (Photo : Chris Jackson/PA Wire/Abacapress)

Lire aussi : Le prince William et Catherine se déhanchent dans une fête de la communauté Garifuna au Belize

La Grenade est évincée de la tournée royale du comte et de la comtesse de Wessex dans les Caraïbes

Fin mars, le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles ont effectué une visite en Irlande du Nord et en Irlande, dans le cadre des festivités du Jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Au même moment, le duc et la duchesse de Cambridge ont eux aussi effectué un voyage de plusieurs jours dans trois royaumes du Commonwealth : au Belize, aux Bahamas et en Jamaïque. La princesse Anne a visité l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour les mêmes raisons, il y a une dizaine de jours. Charles et Camilla devraient encore visiter le Canada le mois prochain et son frère Edward visitera des pays des Antilles dès aujourd’hui.

Durant le voyage de William et Catherine Middleton dans les trois royaumes des Caraïbes, la tension s’est également fait ressentir. Le prince William a prononcé un discours dans lequel il a reconnu et exprimé sa « profonde tristesse » concernant l’implication de son pays dans la traite d’esclaves. Malgré le mea culpa du fils aîné de l’héritier du trône, plusieurs manifestations ont été organisées durant leur séjour, notamment au Belize et en Jamaïque. Le premier ministre de la Jamaïque a, quant à lui, affirmé au prince William, dans un discours qu’il a prononcé devant lui, qu’il allait entamer les procédures d’abolition de la monarchie dans le but de devenir une république et couper définitivement les ponts avec la Couronne britannique.

La reine Elizabeth II est le chef d’État de 15 pays dans le monde. Le souverain britannique est le chef d’État du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, ainsi que de plusieurs royaumes du Commonwealth. Ces royaumes sont d’anciennes colonies de l’Empire britannique, qui ont obtenu leur indépendance totale. Leur chef d’État reste néanmoins le souverain britannique. Ils sont encore 14 pays indépendants dans le monde à avoir Elizabeth II pour chef d’État, en plus du Royaume-Uni. La reine Elizabeth II est également le chef du Commonwealth des Nations, un organisme intragouvernemental réunissant une cinquante de pays.

Dans les Caraïbes, la reine Elizabeth est toujours le chef d’État d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Jamaïque, de la Grenade, de Saint-Christophe-et-Niévès, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Jusqu’en novembre 2021, Elizabeth II était encore la reine de la Barbade, dernier pays du Commonwealth où la monarchie a été abolie.

Les sept royaumes du Commonwealth dans les Caraïbes/Antilles, ainsi que les anciens royaumes (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Le prince William reconnaît qu’il ne sera peut-être jamais le chef du Commonwealth

La Grenade est un État composé de cinq îles comprises dans l’archipel des Grenadines. Avant l’arrivée des Européens, les Indiens caraïbes avaient déjà expulsé les Arawarks de l’île de Grenade. Christophe Colomb baptisa l’île Concepcion, qui deviendra française en 1650. L’île devient britannique en 1763 avec la signature du traité de Paris. Grenade est devenue indépendante en 1974.

Les Grenadiens sont environ 114 000 et environ 33 000 d’entre eux vivent à Saint-Georges, la capitale. Elizabeth II s’est rendue en Grenade en 1966 puis la reine de Grenade est retournée à Saint-Georges en 1985 pour ouvrir le parlement. Le comte et la comtesse de Wessex ont visité la Grenade dans le cadre des festivités du Jubilé de diamant en 2012. Le prince Harry a visité le pays en 2016. L’actuelle gouverneure générale de la Grenade, représentante de Sa Majesté sur le territoire grenadien, est Cécile La Grenade depuis 2013.

Les territoires britanniques d’outre-mer dans les Caraïbes (Image : Histoires Royales)

Un peu partout dans le monde, le Royaume-Uni possède aussi des territoires d’outre-mer. Ces territoires, dont une bonne partie est située dans les Caraïbes, ne sont pas indépendants et sont considérés comme le Royaume-Uni à part entière. Les territoires britanniques d’outre-mer sont : Antigua, les Bermudes, les îles Caïmans, Gibraltar, les îles Vierges britanniques, les îles Malouines, Montserrat, les îles Pitcairn, Sainte-Hélène avec Ascension et Tristan Da Cunha, et les îles Turques-et-Caïques. En plus de ces territoires d’outre-mer, il existe quatre territoires aux statuts particuliers : Akrotiri et Dhekelia, le Territoire britannique de l’océan Indien, la Géorgie du Sud-et-les îles Sandwich du Sud, et le Territoire britannique de l’Antarctique.

Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord avec ses territoires d’outre-mer (Image : Histoires Royales)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr