Meghan Markle : « J’ai été la personne la plus trollée au monde »

Le prince Harry et Meghan Markle ont accepté de participer à l’enregistrement d’un podcast réalisé par de jeunes californiens, à l’occasion de la Journée internationale de la santé mentale. Au cours de l’interview, Meghan a parlé des difficultés auxquelles peuvent être confrontées les personnalités sur les réseaux sociaux. La duchesse de Sussex a notamment déclaré qu’elle était la personne la plus trollée au monde l’année dernière. Elle a décrit les abus en ligne qu’elle avait subis comme étant « insurmontables ».

Lire aussi : Un député américain exige le retrait des titres de Meghan Markle et Harry

La duchesse de Sussex revient sur le cyber-harcèlement dont elle a été victime

« On me dit qu’en 2019, j’étais la personne la plus trollée du monde, homme et femme confondus », a déclaré la duchesse de Sussex, lors d’un podcast diffusé sur la chaine Teenager Therapy. Durant l’échange avec Gael, Kayla et Thomas, le prince Harry et Meghan Markle ont discuté de la santé mentale, notamment pendant la période du coronavirus.

La duchesse de Sussex prétend avoir été la personne la plus trollée au monde en 2019 ((Photo : Aaron Chown/PA Wire/ABACA))

Le prince Harry pense « pouvoir dire avec certitude que 90% des habitants de la planète Terre ont subi une forme de traumatisme, une forme de perte, une forme de deuil » à un moment donné de leur vie. « Alors cette année, avec le covid, je pense qu’il est possible de dire que 99,9%, voire 100% des gens, ont vécu une forme de traumatisme, et peut-être même toutes ces formes en même temps. »

Lire aussi : L’oncle de Kate Middleton violent avec les Sussex et les insulte

Harry et Meghan Markle parlent de la santé mentale avec des jeunes

Au cours de l’interview, le duc et la duchesse de Sussex ont également abordé la question des réseaux sociaux et les dommages que ceux-ci pouvaient avoir sur la santé mentale. La duchesse de Sussex a alors expliqué qu’elle avait été considérée comme étant la personne la plus trollée au monde, à savoir la personne sujette au plus grand nombre de controverses dans le seul but de nuire. « Ce qui a pu être fabriqué à tours de bras et débité [à mon sujet], c’est presque insurmontable. »

Le duc et la duchesse de Sussex ont discuté avec Gael, Kayla et Thomas du cyber-harcèlement et de la santé mentale en ligne (Photo : Twitter/TeenagerTherapy)

Lire aussi : Le prince Harry dénonce le racisme au Royaume-Uni

« Je me fiche que vous ayez 15 ou 25 ans. Si les gens disent des choses qui ne sont pas vraies à votre sujet, ce que cela fait sur votre santé mentale et émotionnelle est si dommageable », insiste l’épouse du prince Harry.

Le prince Harry a également attaqué les trolls qui « se cachent derrière des noms d’utilisateur ». Le duc de Sussex explique qu’il « y a des choses qui sont dites virtuellement que personne ne dirait en personne ». 

Le deuxième fils du prince Charles a également déclaré qu’à l’époque moderne, la vulnérabilité était un « signe de force » et non une faiblesse. « Je pense que faire de votre santé personnelle une priorité est extrêmement important, car la vulnérabilité n’est pas une faiblesse, montrer la vulnérabilité dans le monde d’aujourd’hui en particulier, est une force. »

Lire aussi : Harry et Meghan devraient perdre leurs titres pour deux tiers des Britanniques

Source : The Independant

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr