La reine Elizabeth demande à Harry et Meghan de rentrer une dernière fois au pays avant de prendre leur liberté

Le 9 mars prochain, le duc et la duchesse de Sussex sont priés d’être de retour au Royaume-Uni. La reine Elizabeth a demandé à son petit-fils de revenir au pays pour assister, auprès de la famille royale, au rassemblement annuel des représentants du Commonwealth. Chaque année, le second lundi de mars est le Jour du Commonwealth, durant lequel les 53 Hauts Commissaires des différents pays, sont invités par la reine à Londres. Jusqu’à nouvel ordre, les changements concernants le mode de vie des Sussex n’est pas encore officiellement entériné. Par conséquent, le prince Harry et Meghan figurent toujours dans la liste des membres de premier rang de la famille et sont priés de la représenter comme il se doit pour cet événement diplomatique majeur pour la Couronne. Rappelons que certaines rumeurs parlent d’un étiolement possible du Commonwealth à la mort de la reine Elizabeth.

Kate Middleton, le prince William, le prince Harry et Meghan Markle étaient réunis le 11 mars 2019 lorsque la famille paraissait unie pour la cérémonie de la Journée du Commonwealth à l’abbaye de Westminster

Lire aussi : Harry et Meghan mettent en garde la presse des prochaines poursuites judiciaires en cas d’intrusion dans la vie privée

En un an la configuration de la famille royale a bien changé

Il y a un an, William, Harry, Kate et Meghan étaient connus comme les Fab Four, c’est à dire, les Quatre Fantastiques. Ils venaient de créer une fondation ensemble et avançaient main dans la main. William et Harry semblaient plus soudés que jamais et les Britanniques les imaginaient comme le futur de la royauté britannique. D’un côté le prince William en futur roi, de l’autre, le prince Harry comme son bras droit. Sauf qu’en un an, tout a explosé. Au bout de quelques mois leur fondation commune s’est séparée, chacun repartant de son côté et il y a quelques semaines, Harry et Meghan ont décidé de prendre du recul par rapport à la famille, quitte à se retirer totalement de toute obligation officielle. C’est pourquoi, pour la dernière fois, le 9 mars prochain, Harry et William seront côte à côte, entourés de Kate et Meghan. Ils sont priés de faire bonne figure lors de la Journée du Commonwealth, journée qui met à l’honneur tous les pays dont la Couronne britannique est encore souveraine.

La reine Elizabeth a demandé au duc et à la duchesse de Sussex de revenir exceptionnellement le 9 mars prochain

Harry et Meghan de retour en Angleterre le 9 mars

Il y a un an, Meghan avait participé à l’événement même s’il lui restait plus que quelques semaines de grossesse. Elle avait pris la peine de se déplacer, pour dire l’importance de cette journée. Et cette année encore, alors que Meghan et Harry se sont exilés en Amérique du Nord, ils prendront la peine de rentrer en Angleterre pour assister à la cérémonie organisée à l’abbaye de Westminster. Il semblerait que ce soit l’un des derniers grands événements officiels importants auxquels les Sussex seront obligés de participer. En effet, dans le communiqué de la reine sorti au cours du mois de février, Sa Majesté annonçait que les nouvelles mesures concernant Harry et Meghan prendraient effet au printemps. Il semblerait que leur présence sur le territoire britannique soit aussi l’occasion de régler ces difficiles questions.

L’année dernière, malgré sa grossesse Meghan avait assisté à cette journée très importante pour la famille royale

Il pourrait s’agir de leur dernière obligation majeure avant leur prise de liberté

Cette semaine, les Sussex ont participé à leur premier engagement privé. Bien qu’il n’ait pas été précisé si cette conférence ait été rémunérée ou non, ils étaient les invités à l’affiche de la journée annuelle organisée par la banque JPMorgan pour ses 300 plus gros clients, à Miami. Lors de cette conférence, les Sussex ont pris la parole. Le prince Harry a notamment révélé qu’il avait suivi 7 ans de thérapie, ces dernières années, pour gérer le deuil de sa mère. Ce genre d’invitations pour les Sussex risque d’augmenter les prochains mois puisqu’il s’agit d’un très bon moyen pour les personnalités de remplir leur portefeuille. Pour ce genre de conférences, une personnalité politique, comme les anciens présidents français ou américains demandent entre 100 et 500 000 dollars.

Source : Daily Mail

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.