Joachim de Belgique écope de 10 400 € d’amende pour son escapade en Espagne

La petite virée par amour pour Victoria Ortiz Martinez-Sagrera lui coutera cher. Le prince Joachim de Belgique vient de recevoir la note des autorités espagnoles. Il écope d’une amende de 10 400 € pour ne pas avoir respecté les règles sanitaires en vigueur en Espagne, au moment de son voyage jusqu’à Cordoue pour fêter les 30 ans de sa compagne.

Le prince Joachim est sanctionné par les autorités espagnoles (EPA)

Lire aussi : Le prince Antonio est applaudi à sa sortie des soins intensifs : le prince du Brésil a vaincu le coronavirus

Les déplacements du prince Joachim en Espagne sanctionnés

Le dimanche 24 mai, le prince Joachim s’envolait pour Madrid. Il ne le savait pas encore mais il était contaminé par le coronavirus. Il voulait surprendre sa compagne qui allait fêter ses 30 ans. Arrivé à Madrid, il a ensuite pris un train jusqu’à Cordoue. Durant les deux jours suivants, contrairement aux premières indications du rapport fait par la police locale, il n’a pas participé à une grande fête mais à deux petits rassemblements en famille et entre amis, respectant le nombre de 15 personnes regroupées au maximum. Se sentant mal le lendemain, puis le surlendemain, il est rentré en Belgique le vendredi 29 mai, en faisant le chemin inverse qu’à l’aller. De retour en Belgique, il passe le test et est diagnostiqué positif au covid-19.

Le prince Joachim avait déclaré qu’il assumerait les conséquences

L’avocat qui représente Joachim en Espagne avait rapidement fait savoir que le fils de la princesse Astrid de Belgique reconnaissait « ne pas avoir respecté toutes les mesures » lors de son voyage en Espagne. Le prince regrettait « profondément » ses actions et qu’il « en accepterait les conséquences ». Cela implique le paiement de l’amende salée de 10 400 euros. Il dispose de 15 jours pour faire appel. Indiquons tout de même que la loi espagnole est clémente puisque s’il accepte l’amende, il n’aura qu’à en payer la moitié, soit 5 200 euros. L’amende a été infligée pour être entré sur le territoire espagnol sans motif valable puis pour avoir voyagé 350 km en train, entre Madrid et Cordoue, ce qui est plus que la distance autorisée à parcourir dans le pays selon les mesures sanitaires en vigueur en Espagne au moment des faits. En outre, en ne respectant pas la quarantaine qu’il faut s’auto-imposer lorsqu’on arrive de l’étranger, il a mis en danger des Espagnols, d’autant plus qu’il ne le savait pas, mais il était bien contaminé.

Lire aussi : Le prince Joachim contaminé au coronavirus après une fête de la haute société en Espagne

Source : Het Laatste Nieuws

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr