Le prince Joachim révèle la peine de ses enfants après leur destitution par la reine Margrethe II

Ce 28 septembre 2022, la reine Margrethe II a annoncé qu’elle destituait quatre de ses huit petits-enfants en 2023. Les enfants du prince Joachim, son deuxième fils, perdront leur titre princier au profit d’un titre comtal. La décision est difficile à digérer pour les quatre enfants, dont la plus jeune a seulement 10 ans.

Lire aussi : Le dîner de gala secret organisé par les descendants de la reine Margrethe II pour ses 50 ans de règne

Le prince Joachim a été informé de la destitution de ses enfants cinq jours après l’annonce

Le prince Joachim avait la mine grave et du mal à s’exprimer lorsqu’il a été interpellé dans les rues de Paris ce 29 septembre. Le prince se rendait au travail à l’ambassade du Danemark à Paris, où il travaille comme attaché de la Défense, au lendemain de l’annonce choc de sa mère. La reine Margrethe II a décidé de priver les descendants de son deuxième fils de titres princiers. Des titres qu’ils ont pourtant depuis leur naissance.

Le prince Nikolai, le prince Felix, la reine Margrethe II, la princesse Marie, la princesse Athena et le prince Joachim derrière le prince Henrik (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset )

Depuis cette grande annonce, qui vient bouleverser la structure de la famille royale, une guerre des communiqués est enclenchée. Quelques minutes après l’annonce, la comtesse de Frederiksborg, ex-épouse de Joachim et mère de ses deux premiers enfants, est sortie du silence par le biais de sa porte-parole. La comtesse Alexandra, d’habitude discrète et en bons termes avec son ex-époux et la famille royale, n’a pas caché sa stupéfaction. La porte-parole, qui disait parler au nom de la comtesse mais aussi au nom du prince Joachim et de sa seconde épouse, la princesse Marie, affirmait que les enfants étaient « sous le choc et attristés ».

Lire aussi : Frederik et Joachim surprennent la reine Margrethe II : les deux frères côte à côte lors d’un défilé militaire

Le plan proposé devait s’appliquer aux 25 ans de ses enfants

De l’autre côté, la porte-parole de la Cour a affirmé dans la presse que le prince Joachim avait été mis au courant de cette décision dès le mois de mai et qu’il était intervenu dans le processus de réflexion. À présent qui croire ? Les journalistes ont interpellé le prince dans la rue à Paris, alors qu’il se rendait au travail. Il a accepté de répondre sans détour aux questions de la journaliste d’Ekstrabladet.

La comtesse Alexandra de Frederiksborg et son fils aîné, le prince Nikolai, « attristé » de sa destitution par sa grand-mère. Photo prise en juin 2021 (Photo : PPE Agency/ISOPIX)

« Nous sommes tous très tristes. Ce n’est jamais drôle de voir ses enfants être maltraités comme ça. Eux-mêmes se retrouvent dans une situation qu’ils ne comprennent pas », a déclaré Joachim. Il affirme aussi avoir été averti de cette décision il y a cinq jours. Quand on lui demande pourquoi la Cour affirme qu’il était au courant depuis mai, il répond : « En mai, on m’a bien présenté un plan ». Ce plan allait dans la direction de la décision finale, cependant, « cela stipulait que cela se produirait lorsque les enfants auraient chacun 25 ans ». Or, la princesse Athena fêtera ses 11 ans en janvier prochain et le prince Henrik a 13 ans. Nikolai et Felix sont âgés de 23 et 20 ans.

Concrètement, le prince Nikolai et le prince Joachim, fils du prince Joachim et de la comtesse de Frederiksborg, ainsi que le prince Henrik et la princesse Athena, enfants du prince Joachim et de la princesse Marie, deviendront comtes de Monpezat, à partir du 1e janvier 2023. Nous vous conseillons de lire cet article complet pour en savoir plus sur ce changement de titre.

Le prince Felix, la princesse Marie, le prince Joachim, la princesse Athena, le prince Henrik et le prince Nikolai photographiés le 11 septembre à Copenhague. Ils seront prochainement connus comme le comte Felix, la princesse Marie, le prince Joachim, la comtesse Athena, le comte Henrik et le comte Nikolai (Photo : Patrick van Katwijk/Picture Alliance/ISOPIX)

Mercredi soir, la reine Margrethe II était de sortie au Musée national de Copenhague. Interpellée par la presse, elle a tenté d’apporter une justification à sa décision mais elle semblait embarrassée. « Bon, il va falloir voir comment… on peut… Mais je ne les ai pas vus moi-même », a-t-elle répondu lorsque le journaliste lui a demandé si elle était au courant de la peine ressentie par ses petits-enfants.

Tous les descendants de la reine Margrethe II et de son défunt époux portent déjà le titre de comte de Monpezat depuis 2008. La privation du titre de prince de Danemark entraînera donc un changement de nom pour les quatre petits-enfants. La privation du titre princier s’accompagne d’une rétrogradation du prédicat. Jusqu’ici, les quatre enfants jouissaient du prédicat d’Altesse, contrairement à celui d’Altesse Royale porté par Joachim et Marie ainsi que par la branche aînée. Les enfants feront usage du prédicat d’Excellence à partir de 2023.

L’ordre de succession au trône danois reste inchangé malgré la privation des titres princiers des quatre enfants du prince Joachim (Image : Histoires Royales)

La décision a été prise pour « permettre aux quatre petits-enfants de façonner leur propre vie dans une bien plus grande mesure sans être limités par les considérations et obligations particulières qu’une affiliation formelle à la Maison royale en tant qu’institution implique », selon la justification de la Cour royale.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr