Le prince Laurent essaie d’alléger le fardeau émotionnel des réfugiés ukrainiens en prenant en charge leurs animaux avec sa fondation

Le prince Laurent a présenté l’initiative mise au point par sa fondation, qui vient en aide aux animaux de compagnie. En cette période de guerre en Ukraine, la Fondation Prince Laurent offre notamment tous les soins curatifs aux animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens.

Lire aussi : Le prince Laurent et la princesse Claire appréciés pour leur simplicité lors d’une virée au cinéma

Le prince Laurent veut aider les personnes en difficulté « d’où qu’elles viennent »

Le prince Laurent de Belgique, 58 ans, a été interrogé par Radio 2 à propos des actions mises en place par sa fondation. Le frère du roi Philippe rappelle sa ligne de conduite principale, qui est la devise de sa fondation. « Aider l’Homme par l’animal », une phrase qui s’applique aussi en temps de guerre. « Nous appliquons désormais cette devise durant cette situation de crise », explique le prince Laurent à la radio néerlandophone.

Le prince Laurent a présenté l’initiative exceptionnelle mise au point par sa fondation pour venir en aide aux animaux des réfugiés ukrainiens (Photo : Histoires Royales)

Lire aussi : Quel métier pourrait exercer la princesse Louise de Belgique selon le prince Laurent ?

La Fondation Prince Laurent prend en charge les tests, la nourriture et les soins des animaux des Ukrainiens arrivés en Belgique

« Notre conseil d’administration a décidé à l’unanimité d’aider ces animaux. Nous essayons d’alléger un fardeau émotionnel avec notre Fondation. C’est une initiative unique », se targue le frère du roi des Belges. La fondation propose notamment la gratuité totale pour les soins vétérinaires curatifs des animaux appartenant à des réfugiés ukrainiens. « En plus des soins vétérinaires gratuits, ils pourront aussi bénéficier de toutes sortes d’articles pour leurs animaux de compagnie tels que des paniers, de la litière pour chats ainsi que de la nourriture », peut-on lire sur la page spéciale dédiée à cette action sur le site de la Fondation Prince Laurent.

Les six dispensaires de la Fondation, qui sont répartis sur le territoire belge, prennent déjà en charge les animaux de compagnie de personnes en situation précaire. Avec cette action, ils deviennent également accessibles aux animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens. 

L’Union européenne impose un test contre la rage à tous les chats et chiens qui entrent sur le sol européen. C’est donc une obligation pour les animaux des réfugiés ukrainiens. « Dans le cadre de cette campagne d’aide, tous les animaux seront testés gratuitement pour la rage. C’est obligatoire en Belgique, mais les tests sont chers. C’est un coût lourd que nous n’avons pas à supporter nous-mêmes grâce à cette collaboration avec Sciensano. » Sciensano, qui est l’Institut scientifique de santé publique lié au ministère de la Santé, a conclu un partenariat avec la Fondation, spécialement dans le cadre de cette action d’entraide.

« Avec ma fondation, je veux aider tous ceux qui sont en difficulté, d’où qu’ils viennent », explique le prince Laurent, qui précise aussi que cette aide n’a pas été mise en place par rapport à des considérations politiques. La fondation serait venue en aide de n’importe quel autre groupe similaire, quelle que soit la population en exil.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr