William et Kate insultés par une vieille dame qui n’a pas sa langue dans sa poche

Souvenez-vous, au mois de mai, le duc et la duchesse de Cambridge visitaient virtuellement une maison de repos au Pays de Galles pendant le confinement. Pour divertir les résidents, William et Kate avaient même organisé une partie de bingo à distance. La vidéo avait fait le buzz sur les réseaux. Mais qu’en ont pensé les résidents ? Le duc et la duchesse de Cambridge l’ont appris hier, alors qu’ils rendaient visite physiquement à cette maison de repos, rencontrant alors en chair et en os ceux avec qui ils avaient joué.

Le prince William et Kate Middleton se sont rendus au Pays de Galles pour visiter une maison de repos (Photo : Instagram/KensingtonRoyal)

Lire aussi : William et Kate en escapade sur les îles Scilly avec leurs enfants : souvenirs d’enfance pour William

Le prince William et Kate Middleton dans la maison de repos visitée virtuellement pendant le confinement

Le prince William et Kate Middleton, 38 ans, se sont rendus à la maison de repos et de soins Shire Hall de Cardiff, au Pays de Galles. C’était la première visite physique du couple dans la résidence, alors qu’ils avaient fait un tour des lieux à distance, en visioconférence, en mai. Ce jour-là, ils avaient également pu discuter avec les résidents, et ils avaient organisé un bingo virtuel.

Lire aussi : William et Kate jouent au bingo sur Zoom avec les résidents d’une maison de repos

Une résidente s’en prend aux Cambridge

Le prince William et Kate ont tenu à rencontrer leurs partenaires de bingo. Ils se sont assis face à eux, dans une salle de la maison. Joan Drew-Smith, 87 ans, n’a pas réservé un accueil royal au couple.

« Bonjour Joan, vous vous souvenez, on avait fait le bingo ensemble ? Vous disiez qu’on n’était pas très bons », rappelle le prince William à la vieille dame. Joan qui a toute sa tête et qui a toujours son franc parler répond sans hésiter : « Oui. Et vous étiez nuls à ch*** (“bloody shitty”, en anglais) ». En entendant les insultes, le duc et la duchesse de Cambridge ont éclaté de rire, se pliant en deux sur leur chaise.

Margaret Stocks, 95 ans, l’heureuse pensionnaire qui avait remporté la partie de bingo a tenté de sauver l’affaire en se montrant plus gentille avec leurs invités. « Moi j’ai aimé ! Je n’y avais jamais joué avant. » La duchesse de Cambridge répond : « Nous non plus ! C’est pour ça qu’on était si mauvais ». William renchérit : « On a aimé ça autant que vous. C’était une nouvelle expérience pour nous ».

Lire aussi : Un homme s’évanouit en parlant au prince Charles (VIDEO)

La vieille dame n’est décidément pas fan de Kate Middleton

Durant toute la rencontre, le duc et la duchesse de Cambridge portaient leur masque de protection, ce qui rendait parfois la compréhension difficile, notamment avec les personnes âgées. Quand Kate a essayé une fois de plus de s’adresser à Joan, celle-ci lui a fait comprendre qu’elles n’étaient pas vraiment faites pour devenir copines. « C’est votre assistante ? », demande Joan à William, en pointant Kate du doigt. La duchesse de Cambridge a bien pris la remarque tapant sur l’épaule de son époux. « Eh bien, je suis ton assistante. Je le suis depuis de nombreuses années ». Pour clore la rencontre, le prince William a déclaré « aimer Joan » et sa franchise. « Si tout le monde pouvait être aussi honnête qu’elle ».

Juste avant la visite de la maison de repos, le duc et la duchesse de Cambridge ont passé un peu de temps à Barry Island, une station balnéaire sur laquelle ils ont discuté de l’impact du coronavirus sur le secteur du tourisme. Ils n’ont pas pu s’empêcher de jouer à un jeu d’arcade, tentant d’attraper une peluche avec une pince.

Lire aussi : Un homme condamné pour avoir insulté la reine Máxima des Pays-Bas

Source : Daily Mail

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr