La princesse Charlène «a failli mourir» pendant ses opérations et elle ne peut plus manger

La princesse Charlène de Monaco a subi plusieurs opérations réparatrices en Afrique du Sud, suite à une grave infection de la zone ORL survenue à la mi-mai. Un proche révèle que le Palais princier minimise l’état réel de l’épouse d’Albert II qui a failli y rester lors des différentes opérations. L’infection touchant notamment la gorge, elle souffre aujourd’hui principalement de sous-alimentation, n’ayant plus rien ingéré de solide depuis des mois.

Lire aussi : Qui est Vladimir Doronin ? L’ami de la princesse Charlène qui l’aide en secret est l’ex de Naomi Campbell

La vie de la princesse Charlène de Monaco était en danger

La princesse Charlène de Monaco a développé une infection de la zone ORL, alors qu’elle se trouvait en Afrique du Sud pour assurer une mission de préservation des rhinocéros dans une réserve. L’infection est survenue suite à une opération d’élévation des sinus et de greffe osseuse dans la mâchoire. Il s’agit habituellement d’une opération pratiquée avant la pose d’un implant dentaire.

Depuis la mi-mai, la princesse était coincée en Afrique du Sud, incapable de prendre l’avion à cause de la pression en altitude. Le Palais princier a communiqué à plusieurs reprises sur l’état de santé de la princesse. Le prince Albert II lui-même a accordé quelques interviews dans lesquelles il révélait l’une ou l’autre procédures. Le Palais et les médias locaux ont aussi communiqué à plusieurs reprises quand la princesse rentrait à l’hôpital. On sait qu’elle a subi deux grosses interventions réparatrices, une pendant l’été, l’autre en octobre, sous anesthésie générale.

La princesse Charlène profitait de son séjour prolongé en Afrique du Sud pour dédier son temps à la préservation des rhinocéros (Photo : capture vidéo Fondation Princesse Charlene)

Lire aussi : L’évolution capillaire de Charlène de Monaco : 8 coiffures en 14 ans

Les problèmes de déglutition l’empêchent de manger des aliments solides

Selon PageSix, qui a obtenu des informations exclusives de la part d’un ou une amie de la princesse, l’état de Charlène est bien plus préoccupant. «On ne sait pas pourquoi le Palais minimise le fait qu’elle ait failli mourir en Afrique du Sud», raconte cette source. Cette même personne ajoute qu’il «est injuste qu’elle soit décrite comme ayant une sorte de problème mental ou émotionnel». La princesse Charlène souffre seulement de l’éloignement de ses proches, de ses enfants et de son époux.

La princesse Charlène est arrivée le 8 novembre à Monaco, prenant enfin l’avion quand son état le lui a permis. Quelques jours plus tard, suite à un conseil de famille, la princesse a admis souffrir d’autres problèmes qui devaient être pris en charge. Elle a accepté de se faire interner dans un établissement spécialisé en Suisse. Selon plusieurs sources, elle a également développé une certaine accoutumance aux somnifères.

Le 8 novembre, la princesse Charlène a pu rentrer à Monaco et retrouver sa famille. Des retrouvailles émouvantes pour Charlène, accueillie par le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella (Photo : Eric Mathon / Palais princier)

La princesse Charlène se nourrit à l’aide d’une paille depuis plusieurs mois

Selon la source de PageSix, l’autre véritable problème serait son amaigrissement. La princesse Charlène a «de graves problèmes de sinus et de déglutition», suite à son infection et à ses opérations. Elle ne peut plus rien manger de solide, et ce depuis le mois de mai. «Elle n’a pu absorber des liquides qu’avec une paille, elle a donc perdu près de la moitié de son poids corporel.»

Jacques et Gabriella de Monaco écrivent des messages en anglais à leur maman le jour de la fête nationale (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Jacques et Gabriella envoient un message à la princesse Charlène lors de leur apparition au balcon

Cette information était aussi évoquée de façon officielle par le prince Albert II, qui lui n’était pas rentré dans les détails. «Elle souffre d’une fatigue incroyable. Elle ne dormait pas bien depuis plusieurs jours et elle ne mangeait pas du tout bien. Elle a a perdu beaucoup de poids, ce qui la rendait vulnérable à d’autres maladies potentielles», avait déclaré le prince Albert II dans une interview accordée à People Magazine dans laquelle il révélait que la princesse Charlène était actuellement internée dans un établissement médical à l’étranger.

Le prince Albert II a lui aussi parlé des problèmes de nutrition de son épouse. Albert et Charlène photographiés lors de l’un des derniers engagements officiels de la princesse Charlène en principauté, à la Sainte-Dévote, en janvier 2021 (Photo : Stephane Cardinale/Pool/ABACAPRESS.COM)

Le prince Albert avait admis dans cette interview que les problèmes de santé mentale de son épouse était dûs à «plusieurs facteurs qui relèvent de la vie privée», précisant qu’elle «était clairement épuisée, physiquement et émotionnellement. Elle était dépassée et ne pouvait pas faire face à ses engagements officiels, à la vie quotidienne en général ni même à la vie de famille.» Le prince Albert dit être très fier de son épouse qu’il décrit comme «très calme et très compréhensive». Le plus important pour lui est qu’elle ait «réalisé elle-même qu’elle avait besoin d’aide.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr