La princesse Märtha Louise a perdu beaucoup d’argent : la déclaration fiscale des membres de la famille royale a été publiée

Le système fiscal norvégien a la particularité d’être 100% transparent, permettant à quiconque de connaître exactement le patrimoine et l’imposition de son voisin. Chaque année, les médias norvégiens publient la fortune personnelle des personnalités, dont les membres de la famille royale qui sont imposables, à savoir la princesse Märtha Louise, la princesse Astrid et le fils de la princesse héritière Mette-Marit. On constate une nette déconvenue financière pour la fille du roi Harald V.

Lire aussi : Le roi Harald ne retire pas le titre de princesse à sa fille mais Märtha Louise renonce à toutes ses activités officielles avant son mariage controversé

Une mauvaise année 2021 pour les finances de la princesse Märtha Louise

La déclaration fiscale de chaque Norvégien est publique depuis l’introduction de l’imposition sur les personnes physiques, en 1882. Toutefois, la consultation des documents est devenue beaucoup plus simple depuis que tout se fait en ligne. Il est dorénavant possible de consulter n’importe quelle déclaration fiscale depuis chez soi sur le site de l’administration fiscale. La consultation se fait après vérification de l’identité et par conséquent, la personne dont vous avez consulté la fiche, est notifiée et sait qui a consulté ses résultats.

La presse a pour habitude de faciliter le travail en publiant chaque année les recherches de déclarations fiscales de certaines personnalités. Les plus curieux veulent connaître le patrimoine de la famille royale, cependant, les membres qui reçoivent un apanage de l’État ne sont pas soumis à l’imposition et ne présentent donc pas de déclaration fiscale à consulter. C’est le cas du roi Harald V, de la reine Sonja et du couple héritier.

Les revenus de la princesse Märtha Louise ont fortement diminué en 2021 et son patrimoine a aussi fondu (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La princesse Märtha Louise et son fiancé fiers de la première exposition de Maud Angelica Behn

Trois membres de la famille royale sont fiscalement imposables. Il s’agit de Marius Borg Høiby, fils aîné de la princesse héritière Mette-Marit, la princesse Märtha Louise, fille du roi et de la reine, et de la princesse Astrid, sœur du roi Harald. La princesse Märtha Louise, 51 ans, exerce diverses activités commerciales et son patrimoine a énormément fluctué ces dernières années. Elle possède notamment la marque de vêtements HÉST qu’elle dirige depuis 2019 avec Anne-Kari Bøhaugen et Monica Helen Sundt Utne. La marque commence à bien décoller, passant de 342 755 couronnes (environ 32 500 euros) de chiffre d’affaires en 2020 à 3 552 738 couronnes (environ 337 000 euros) en 2021.

Selon les chiffres publiés par ABC/Nyheter, en 2019, la princesse Märtha Louise avait déclaré des revenus annuels de 733 000 couronnes (environ 70 000 euros) mais elle ne possédait aucun actif. En 2020, elle affichait un actif de 16,7 millions de couronnes (environ 1,6 million d’euros) et des revenus de 4,4 millions de couronnes (environ 420 000 euros). Cette augmentation soudaine d’actifs peut peut-être s’expliquer par la vente de la villa Bloksberg. Le montant de la vente n’était pas connu mais il était inférieur à 2 millions d’euros.

En 2021, la princesse Märtha Louise n’a gagné que 564 726 couronnes au cours de l’année (comparé aux 4,4 millions de l’année précédente), soit environ 53 600 euros sur l’année. Cela représente une différence d’environ 370 000 euros sur une année. Par conséquent, la princesse a probablement dû piocher dans ses réserves car ses actifs ont également diminué, passant des 16,7 millions de 2020 à 13,1 millions de couronnes en 2021, soit environ 1,24 million d’euros. La princesse Märtha Louise aurait donc grignoté environ 360 000 euros de ses économies.

Lire aussi : Le fiancé de la princesse Märtha Louise en prison : le futur beau-fils du roi de Norvège a été incarcéré pendant un an

Les déclarations fiscales de la princesse Astrid et de Marius Borg Høiby sont aussi publiques

Le fils de la princesse héritière Mette-Marit, Marius Borg Høiby, qui était apprenti mécanicien, aurait gagné 30 220 couronnes au cours de l’année 2021 (environ 2900 euros) et posséderait 57 201 couronnes d’actifs (environ 5400 euros). L’année précédente, en 2020, Marius avait déclaré 71 864 couronnes de revenus (environ 6800 euros) mais il ne possédait pas d’actif. Après avoir travaillé comme apprenti pendant deux ans chez MREXX Motor à Lierskogen, il a lancé cette année Maizen Custom, son propre atelier de réparation de motos.

La famille royale de Norvège réunie autour de la princesse Ingrid Alexandra pour ses 18 ans. Marius Borg Høiby, fils de la princesse héritière est présent derrière sa demi-sœur (Photo: Kimm Saatvedt, Det kongelige hoff)

Lire aussi : Le fils de la princesse héritière Mette-Marit rompt avec sa compagne : Marius Borg à nouveau célibataire

La princesse Astrid, 90 ans, sœur aînée du roi Harald V, a perdu son statut royal à son mariage en 1961. Cependant, la princesse Astrid continue d’effectuer quelques tâches pour la Couronne. En 2002, l’État a décidé de lui offrir une dotation honorifique à l’occasion de ses 70 ans. Elle figure dans la liste des personnes imposées. Ses revenus ainsi que son patrimoine sont relativement stables depuis des années. En 2021, elle a reçu 932 183 de couronnes (environ 88 500 euros) et affiche une fortune de 30 165 867 de couronnes (environ 2,86 millions d’euros).

Les membres de la Maison royale, à savoir le roi Harald (85 ans), la reine Sonja (85 ans), le prince héritier Haakon (49 ans), la princesse héritière Mette-Marit (49 ans), touchent un apanage de l’État. En 2023, le roi et la reine de Norvège recevront une enveloppe totale de 13,9 millions de couronnes, soit 1,32 million d’euros. Le couple prince héritier recevra un apanage de 11,6 millions de couronnes, soit 1,1 million d’euros. Cette somme sert à couvrir les dépenses personnelles mais aussi à payer le personnel et à financer leurs activités.

Dagbladet, qui a également publié la liste des revenus des membres de la famille royale après sa mise en ligne cette semaine, rappelle que bien que les listes fiscales donnent une bonne indication, « elles ne sont pas nécessairement précises sur les revenus réels. » Les revenus réels sont « souvent nettement supérieurs à ce qui apparaît sur les listes d’impôts », car les chiffres ne tiennent pas compte des avantages fiscaux.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr