La princesse Märtha Louise a refusé de devenir reine de Norvège

La princesse Märtha Louise n’a jamais été une princesse comme les autres. Spirituelle, activiste et considérée comme marginale, la fille aînée du roi Harald et de la reine Sonja aurait été une reine atypique. Elle révèle pour la première fois à Insider que le trône de Norvège lui a été proposé.

Märtha Louise de Norvège aurait-elle pu devenir Reine ? Elle aurait décidé de laisser la place à son frère (Photo : WikiCommons)

La règle de succession au trône de Norvège a été modifiée sans effet rétroactif

L’histoire officielle, tout le monde la connait. En 1971, la monarchie norvégienne modifie sa loi successorale, abolissant la loi salique pour la règle de primogéniture à préférence masculine. Autrement dit, les femmes peuvent monter sur le trône mais à rang généalogique égal (frères et sœurs), les garçons ont la priorité. Cette même année, nait le premier enfant du prince héritier Harald et de la princesse héritière Sonja. Olav V, père d’Harald est encore roi. En 1973, Harald et Sonja ont un deuxième enfant, un garçon, Haakon.

Dès sa naissance, Haakon se place devant sa sœur, comme le veut la règle de primogéniture à préférence masculine. En 1990, un an avant qu’Harald monte sur le trône, Märtha Louise a 19 ans et Haakon a 17 ans. L’article 6 de la Constitution norvégienne est modifié afin de changer pour la dernière fois la règle de succession. La Norvège adopte la règle de primogéniture absolue, avec cette petite spécificité : la loi n’a pas d’effet rétroactif. Autrement dit, toutes les personnes gardent l’ordre dans lequel ils se trouvaient au moment de modifier la loi. Celle-ci s’applique uniquement aux prochains enfants. De la même façon, en 1971, la modification n’était pas rétroactive non plus.

En 2002, la princesse Märtha Louise demande de perdre son prédicat d’Altesse Royale ce qui lui permet une plus grande liberté. Elle fonde son école pour communiquer avec les anges, se marie avec l’artiste et écrivain Ari Behn. Ils auront trois filles, ils divorceront. Ari Behn s’est suicidé le 25 décembre 2019. Depuis près de deux ans, elle est en couple avec le gourou des stars, Shaman Durek et ils projettent de se marier. Depuis 2019, elle a fait le choix de ne plus utiliser le titre de princesse dans ses activités commerciales qu’elle mène avec son compagnon.

À l’adolescence, l’éventualité d’accéder au trône de Norvège n’a pas réjoui la princesse. Ici avec sa mère, la reine Sonja en 2019 (Photo : Instagram/princessmarthalouise)

La princesse Märtha Louise n’a pas souhaité devenir Reine

En coulisses, que s’est-il réellement passé ? Lorsque les autres monarchies européennes ont elles aussi aboli la loi salique, la nouvelle règle fut dans la plupart des cas appliquée de manière directe, c’est à dire qu’elle modifiait l’ordre préétabli. Lorsqu’en 1991 la Belgique a aboli la loi salique pour la primogéniture absolue, la princesse Astrid, qui n’apparaissait pas dans l’ordre de succession est venue se placer avant son frère, Laurent, le faisant reculer d’une place. Pourquoi la princesse Märtha Louise n’a-t-elle pas retrouvé sa place, derrière son père et devant son frère cadet, en 1990 ? La réponse a été donnée par l’intéressée à Insider.

Dans les années 80, alors qu’on planifiait d’un jour modifier la loi pour obtenir une égalité parfaite entre les hommes et les femmes, on aurait sondé la première concernée par ce changement. « J’ai grandi très heureuse. Je n’étais pas du tout jalouse », explique Märtha Louise, qui appréciait sa place de seconde. « Mais quand j’ai eu 15 ans, la Première ministère était une femme à l’époque (Gro Harlem Brundtland, ndlr). Et tout à coup, elle a eu cette idée que ça pouvait être fort ». La princesse Märtha Louise se souvient précisément qu’elle « est arrivée à la maison, avec mon grand-père (le roi Olav V), et nous avons eu une discussions sur le fait que nous devrions changer tout le système et que je devrais être Reine ».

L’éventualité de lui offrir le trône lui a alors été présentée : « Ils m’ont dit : “Tu veux quoi Märtha ?”. Et mois j’étais genre : “J’ai 15 ans, je ne sais rien de ces choses-là” ». Ne sachant pas quoi faire de cette proposition, l’éventualité de la voir devenir Reine a été abandonnée. « Pour moi, je me suis dit “Pfiou !”. C’est beaucoup de pression, et c’est vraiment une vie qu(il faut choisir et m’y engager à 100%. Je suis donc très heureuse que mon frère soit le suivant, et il fait un travail incroyable. Il se concentre sur toutes les bonnes choses », a déclaré Märtha Louise à Insider. Dans cette interview, elle raconte également le sexisme vécu à la Cour et les difficultés qu’a rencontré sa mère pour se faire respecter et accepter.

Le prince héritier Haakon a eu deux enfants. La princesse Ingrid Alexandra est son aînée, suivie par le prince Sverre Magnus. La princesse Märtha Louise, bien qu’ayant perdu son prédicat d’Altesse Royale, se place en 4e position dans l’ordre, après Sverre Magnus. Les trois filles de Märtha Louise, qui n’ont aucun titre, sont 5e, 6e et 7e dans l’ordre de succession au trône. La Norvège connaitra sa première Reine le jour où Ingrid Alexandra succèdera à son père.

La princesse Märtha Louise est fière de son frère, qui est aujourd’hui le prince héritier. Ici, Haakon lors d’un engagement officiel avec le futur président du Brésil, Michel Temer (Photo : WikiCommons)

Sources : Insider, Constitution norvégienne

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr