Qui sont les quatre enfants de l’infante Cristina et quelle est leur position dans l’ordre de succession au trône espagnol ?

Cette semaine, l’infante Cristina a officialisé sa séparation avec le père de ses enfants, l’ancien champion de handball Iñaki Urdangarin. La rupture a été annoncée deux jours après la publication de photos sur lesquelles le beau-frère du roi Felipe apparaît avec sa nouvelle conquête, Ainhora Armentia, une comptable qui travaille avec lui dans un bureau d’avocat où il effectue son travail d’intérêt général. La rupture vient mettre un terme à 24 ans de mariage. Le couple a quatre enfants. Les petits-enfants du roi Juan Carlos figurent tous dans l’ordre de succession au trône espagnol. Qui sont-ils et que font-ils ?

Lire aussi : L’infante Cristina rompt avec le père de ses 4 enfants après la publication de ses photos compromettantes

Les quatre enfants de l’infante Cristina ont étudié aux quatre coins du monde

En 2022, l’infante Cristina et Iñakin Urdangarin auraient fêté leurs noces d’argent. La relation entre Cristina de Borbón y Grecia, deuxième fille du roi d’Espagne, et Iñaki Urdangarin a commencé en juillet 1996, aux Jeux olympiques d’Atlanta. Avec l’équipe Première du Barça, Iñaki Urdangarin a été 10 fois champion d’Espagne de handball, 7 fois vainqueur de la Coupe du Roi et 9 fois vainqueur de la Super Coupe d’Espagne. Au sein de l’équipe nationale, Iñaki Urdangarin a obtenu deux fois la médaille de bronze aux Jeux olympiques de 1996 et 2000.

Le couple a eu quatre enfants, qui ont tous pour deuxième ou troisième prénom « de Todos Los Santos ». Depuis leur naissance, les petits-enfants du roi Juan Carlos et de la reine Sofia jouissent du prédicat « Excellence » et en tant qu’enfants d’une infante d’Espagne, ils sont tous « grands d’Espagne ». La grandesse d’Espagne est un rang nobiliaire le plus haut, en dessous d’infant, qui peut être accordé à des nobles portant d’autres titres, comme duc, marquis, comte, etc. Les quatre enfants ont également le titre d’appel « don ».

L’infante Cristina et Iñaki Urdangarin avec leur quatre enfants en 2011, avant que les polémiques ne touchent la famille (Photo : Look Press Agency/ABACAPRESS.COM)

Les enfants du couple ont d’abord été scolarisés à Barcelone, où vivait la famille, puis dans une école francophone de Washington, une fois que l’infante Cristina et son époux sont partis s’installer aux États-Unis, en 2009. Cristina et Iñaki sont rentrés en Espagne en 2012, et leurs enfants ont intégré le Lycée français de Barcelone. Après l’affaire Noós, pour laquelle Iñaki purge toujours sa peine, à présent sous conditionnelle, l’infante Cristina s’est installée en Suisse et les enfants ont rejoint l’École internationale de Genève. À présent, les trois garçons ont quitté le nid. Seule la dernière, Irene, vit encore avec Cristina en Suisse.

Lire aussi : Ils sont 7e dans l’ordre de succession au trône : Archie, India Casiraghi, le prince Nikolai,…

Juan Urdangarin : l’enfant studieux

Le premier enfant de l’infante Cristina est Juan Valentín, appelé simplement Juan, et en forme longue : Son Excellence don Juan Valentín de Todos Los Santos Urdangarin y Borbón, grand d’Espagne. Juan Valentín est né le 29 septembre 1999 à Barcelone. Après avoir terminé ses études à l’université d’Essex, en Angleterre, le jeune homme s’est installé à Madrid, il y a deux ans. Habitué à participer à des projets humanitaires, il aurait débuté une collaboration avec la Fondation Entreculturas, une association liée à la Compagnie de Jésus, selon Hola.

Pablo Urdangarin : un handballeur comme son père

Pablo Nicolás Sebastián de Todos Los Santos Urdangarin, connu simplement comme Pablo Urdangarin, est le plus médiatisé des quatre enfants. Le jeune homme, né le 6 décembre 2000, a commencé la même carrière que son père. Passionné de handball, il a acquis une notoriété internationale. Après avoir joué au club de Hanovre, puis au club de Nantes, c’est à Barcelone que joue à présent Pablo. Il s’agit pour lui d’une véritable reconnaissance car il jouait dans l’équipe B, puis il a été convié à rejoindre l’équipe première du Barça. C’est dans ce club que son père a brillé par le passé.

En plus de mener une carrière sportive professionnelle, Pablo s’est lancé dans des grandes études. Il suit à présent un cursus en administration des affaires à l’École de commerce européenne de Barcelone. Il a emménagé avec des amis de son club de handball, quittant l’appartement qu’il partageait auparavant avec sa tante Ana, la sœur de son père. Récemment, le jeune homme a été aperçu avec une certaine Juliana. Pablo s’est également fait remarquer en ouvrant son propre compte TikTok. Pour le moment, il ne publie pas grand-chose mais il compte déjà près de 60 000 abonnés.

Dans la fratrie, Pablo est celui qui mène une vie publique. Son statut de sportif lui donne régulièrement l’occasion de répondre à des conférences de presse et d’être facilement accessible pour les journalistes. Il est d’ailleurs le premier membre de la famille à avoir réagi sans langue de bois, à plusieurs reprises, aux photos compromettantes de son père.

Pablo Urdangarin marche dans les traces de son père. Ici lorsqu’il jouait au handball à Nantes en 2019 (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Pablo Urdangarin signe au Barça : le neveu de Felipe VI réalise son rêve

Miguel Urdangarin : un étudiant mordu de sport

Le troisième fils de l’infante Cristina est est Miguel de Todos Los Santos. Miguel est le neveu du roi Felipe VI mais aussi son filleul. Miguel vit actuellement à Londres où il étudie les sciences environnementales. Il est passionné par la nature et il partage une autre passion de la famille royale, les sports nautiques. Il fait de la voile, du ski nautique et du surf. Très sportif, il est aussi un bon skieur et un joueur de football amateur. Les vacances de la famille royale sont souvent très sportives, que ce soit pour pratiquer le ski à Baqueira Beret ou à Majorque pour pratiquer les sports nautiques avec le prince Kiril de Bulgarie, grand ami de la famille.

Miguel Urdangarin est le neveu et filleul du roi Felipe VI (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Qui sont tous les princes et princesses de Belgique ?

Irene Urdangarin : une adolescence en Suisse

Enfin, la petite dernière est Irene de Todos Los Santos. La quatrième enfant est née le 5 juin 2005. Âgée de 16 ans, l’adolescente n’a pas encore terminé ses études continue son cursus scolaire à l’École internationale de Genève, là où l’infante Cristina travaille depuis qu’elle ne fait plus partie de la Maison royale. Après l’abdication du roi Juan Carlos et à l’ascension sur le trône du roi Felipe, les deux sœurs du nouveau roi ont cessé leurs activités pour la Couronne. Cristina travaille à présent pour la Fondation de La Caixa et la Fondation Aga Khan.

L’infante Cristina est sa fille Irene Urdangarin après une visite à l’hôpital où était admis le roi Juan Carlos en 2019 (Photo : Cordon Press/ABACAPRESS.COM)

L’ordre de succession au trône d’Espagne pour les neveux de Felipe VI

L’infante Cristina avait obtenu le titre de duchesse de Palma de Majorque de son père à l’occasion de son mariage. Ce titre lui a été retiré par son frère, le roi Felipe, suite à son implication dans l’affaire Noós. Elle ne travaille plus pour la Couronne et ne fait plus partie de la Maison royale. Elle ne reçoit aucune dotation de l’État et appartient dans les textes officiels à la « famille du Roi ». Malgré ces dispositions, l’ordre de succession au trône d’Espagne est établi en fonction de l’article 57 de la Constitution de 1978, qui ne parle nullement du statut que doivent occuper les membres de la famille pour y figurer. Pour l’heure, la Consitution parle des « successeurs de Juan Carlos », ce que l’on considère actuellement comme ses descendants. Toutefois, la Constitution prévoit aussi la possibilité de clarifier certaines situations par la promulgation d’une loi organique.

Par conséquent, les deux sœurs du roi Felipe VI, ainsi que leurs descendants, figurent dans l’ordre de succession, derrière les descendants de Felipe. Felipe a deux filles, qui sont 1e et 2e dans l’ordre de succession. Vient ensuite l’infante Elena (3e), qui est l’aînée des deux sœurs. Les deux enfants d’Elena, Felipe et Victoria, sont 4e et 5e. Arrive l’infante Cristina, qui est 6e, puis ses quatre enfants : Juan est 7e, Pablo est 8e, Miguel est 9e et Irene est 10e dans l’ordre de succession. La Constitution prévoit aussi l’exclusion d’une de ces personnes, si elle se marie malgré le refus du Roi ou des Cortes Generales, le parlement espagnol.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr