Qui sont tous les princes et princesses de Belgique ?

L’accès au titre de prince ou princesse de Belgique est restreint, depuis la publication d’un arrêté royal en 2015, qui établit les nouvelles règles d’attribution des titres d’appartenance à la famille royale de Belgique. La pays compte aujourd’hui 20 princes et princesses de Belgique, un titre qui sera attribué dans le futur, uniquement aux potentiels descendants de la princesse Élisabeth, duchesse de Brabant. Les descendants des autres branches sont soit appelés à porter les titres (ou aucun titre) du père, soit ils hériteront des anciens titres familiaux de duc de Saxe, prince de Saxe-Cobourg et Gotha.

Une partie de la famille royale réunie à l’occasion des 18 ans de la duchesse de Brabant en octobre 2019. De gauche à droite, debout : le prince Amedeo, le prince Laurent, la princesse Claire, la comtesse Anne d’Udekem d’Acoz (née Komorowska), la princesse Éléonore, le prince Gabriel, le prince Emmanuel, la princesse Elisabeth, duchesse de Brabant et la princesse Astrid. Assis : la reine Paola, la reine Mathilde, le roi Philippe, le roi Albert II (Photo : Palais royal)

Les princes de Belgique descendants d’Albert II

Sur les 20 princes et princesses de Belgique, 15 sont des descendants du roi Albert et de la reine Paola. 3 sont les beaux-enfants du couple. Sans ou oublier Albert et Paola, qui sont tous les deux prince et princesse de Belgique.

Les princes et princesses de Belgique descendants du roi Albert II et de la reine Paola, sont le roi Philippe et la reine Mathilde. Les quatre enfants du roi Philippe, ainsi que le frère du roi Philippe, le prince Laurent, et la sœur du roi, la princesse Astrid le sont aussi. Le prince Laurent a épousé Claire Coombs, qui est devenue princesse de Belgique et la princesse Astrid a épousé l’archiduc Lorenz d’Autriche-Este qui est aussi devenu prince de Belgique. Les 3 enfants du prince Laurent et de la princesse Claire sont princes de Belgique et les 5 enfants de la princesse Astrid et du prince Lorenz le sont également. Cependant, ils ne sont pas tous nés princes de Belgique, certains le sont devenus automatiquement à leur mariage, d’autres par arrêté royal.

Notez que Mathilde, Lorenz et Claire n’ont pas obtenu leur titre de façon automatique. Depuis 1991, le titre de princesse de Belgique ne s’octroie plus de façon automatique par le mariage, mais bien suite à une décision du Roi. Cette décision a été prise suite à l’abrogation de la loi salique, qui a eut pour effet d’accorder aux princesses de Belgique le droit d’entrer dans l’ordre de succession, et par conséquent, d’octroyer automatiquement à leurs enfants le titre de prince ou princesse. C’est donc en 1991 que la princesse Astrid a fait son entrée dans l’ordre de succession. À l’époque, elle était déjà mère de deux enfants, Amedeo et Maria Laura. Le roi Baudouin a octroyé à ces deux enfants, par effet rétroactif le droit de devenir prince et princesse de Belgique. Les trois enfants d’Astrid, nés après 1991, sont devenus princes de Belgique de façon automatique. Le prince Lorenz, quant à lui, (le titre de prince n’a jamais été octroyé de façon automatique à un homme par le mariage, contrairement au titre de princesse) a obtenu le titre en 1995, par simple geste de bonté de la part du roi Albert II envers son beau-fils. La naissance de la princesse Luisa Maria, première princesse née depuis l’abrogation de la loi salique, fut l’occasion pour le roi Albert II de faire de son gendre un prince de Belgique.

La première à ne pas devenir princesse par le mariage est Elisabetta Rosboch von Wolkenstein, épouse du prince Amedeo. Leur mariage a bien été consenti (rétroactivement) par arrêté royal, mais aucun titre de Belgique ne lui a été accordé. Bien que leurs deux enfants, Anna-Astrid et Maximilian ne portent pas de titres belges, le mariage par consentement du Roi leur suffit pour figurer dans l’ordre de succession au trône, sans être prince ou princesse de Belgique.

Toute la famille royale belge au complet, à l’exception du prince Joachim. Apparaissent aussi sur la photo, l’archiduchesse Elisabetta et sa fille, l’archiduchesse Anna-Astrid. (Photo : Palais royal)

Les princes de Belgique descendants de Léopold III

Outre le défunt roi Baudouin et le roi Albert II, le roi Léopold III a eu trois enfants issus de son remariage avec la princesse de Réthy. Bien que non-dynastes ces enfants sont tout de même prince et princesses de Belgique. Le prince Alexandre est décédé en 2009. Il avait épousé en 1991 Léa Wolman, qui est devenue princesse à son mariage. Comme nous l’avons vu, la même année, l’abrogation de la loi salique s’est accompagnée de la décision de ne plus accorder de titre automatiquement par le mariage. La princesse Léa est donc la dernière princesse de Belgique à avoir obtenu le titre de façon automatique.

Les deux autres enfants du roi Léopold III sont la princesse Marie-Christine et la princesse Maria-Esméralda. La princesse Marie-Christine est partie vivre aux États-Unis, coupant tous les ponts avec la famille royale. Elle porte pourtant toujours officiellement le titre de princesse de Belgique. La princesse Maria-Esméralda apparait quelques fois aux côtés de la famille royale, principalement lors d’enterrements ou de mariages.

La princesse Esméralda et sa belle-sœur, la princesse Léa, dernière à être devenue princesse de Belgique automatiquement à son mariage avec le prince Alexandre

Les futurs princes ou princesses de Belgique

Suite à la modification de la loi concernant la transmission des titres, en 2015, les futurs princes ou princesses de Belgique naitront dans le futur foyer de la princesse Elisabeth, future reine des Belges. On peut éventuellement espérer voir les futurs époux des enfants du roi Philippe recevoir à titre d’exception le titre de prince de Belgique, le Roi étant le seul à pouvoir accorder le titre s’il le souhaite. Cela dépendra certainement de la « santé » de la famille royale au moment des mariages. Il est très probable que le futur époux de la princesse Elisabeth reçoive un titre, il est moins certain pour les autres enfants du roi Philippe.

Les descendants des enfants du prince Laurent n’auront plus de titres de Belgique. Suite à la décision de restreindre l’accès au titre de Belgique, on constate que depuis la parution du Carnet mondain de 2017, les princes de Belgique ont récupéré leurs titres ancestraux germaniques, à savoir ceux de duc de Saxe et prince de Saxe-Cobourg-Gotha. Ce sont donc ces titres qui seront transmis à leurs descendants, suivant les règles de transmission en vigueur pour ces titres qui sont aujourd’hui gérés par la famille de Saxe-Cobourg-Gotha, dont le chef de famille est le prince Andreas.

Quant aux descendants de la princesse Astrid, ils porteront le titres familiaux de son époux, à savoir ceux de la famille des Habsbourg-Lorraine, ainsi que ceux spécifiques à la branche d’Autriche-Este, dont le prince Lorenz en est le chef de famille. La transmission des titres autrichiens se fait selon les usages en vigueur dans la famille et ne sont plus attachés à la famille belge.

Pour résumer : À l’heure actuelle, sont princes et princesses de Belgique, tous les enfants du roi Léopold III (seuls vivants actuellement : Albert, Marie-Christine, Maria-Esméralda), ainsi que leurs épouses qui se sont mariées avant 1991 (soit Fabiola (décédée), Paola et Léa). Sont également princes et princesses de Belgique tous les trois enfants légitimes du roi Albert II (Philippe, Astrid et Laurent) et leurs propres enfants, à savoir quatre enfants chez Philippe, cinq enfants chez Astrid et trois enfants chez Laurent.

Dorénavant, les titres ne se transmettent plus qu’à travers les descendants de la princesse Elisabeth et un titre peut éventuellement être exceptionnellement octroyé par le roi, lors d’un mariage.

Ne sont pas princes de Belgique : les épouses d’un prince qui n’ont pas bénéficié d’un octroi exceptionnel (1), les descendants des petits-enfants du roi Albert II (2) à l’exception de ceux de la princesse Elisabeth et (3) les descendants d’autres rois qui n’ont pas eu de titre à leur naissance. Concernant ce dernier point, Ingeborg Verdu, fille illégitime du roi Léopold III n’a pas de titres. Delphine Boël qui entre dans les critères se bat actuellement pour l’obtenir. Concernant le point (1), pour le moment seule Elisabetta, l’épouse du prince Amedeo n’a pas reçu de titre de princesse. Concernant le point (2), pour le moment seul le prince Amedeo a des enfants et, en effet, ils ne sont pas princes de Belgique. La même règle s’appliquera pour les enfants de son frère et de ses sœurs, ainsi que pour les futurs enfants de ses cousins.

Les autres titres de la famille royale

Certains membres de la famille royale belge portent des titres subsidiaires ou étrangers, qu’ils possédaient déjà avant leur mariage.

Le roi Albert II a obtenu le titre honorifique de prince de Liège, un titre transmis à son épouse, Paola, qui est devenue princesse de Liège par son mariage. Par ailleurs, la reine Paola a également des titres princiers italiens provenant de son père, le prince Fulco Ruffo di Calabria.

La princesse Elisabeth porte le titre de duchesse de Brabant, en tant qu’héritière du trône, un titre perdu par ses parents, lorsque le roi Philippe est monté sur le trône.

Le prince Lorenz, issu de la famille impériale des Habsbourg-Lorraine, est chef de la branche d’Autriche-Este. Par conséquent, lui et ses descendants possèdent l’ensemble des titres habsbourgeois selon les règles de transmission en vigueur dans la famille. Le prince Lorenz, en tant que chef de la famille d’Autriche-Este est par ailleurs, prétendant au trône du duché de Modène. Son fils, Amedeo, en héritera à sa mort.

Enfin, la reine Mathilde est issue de la noblesse belge. Son père, était le baron d’Udekem d’Acoz avant le mariage de Mathilde avec le prince Philippe. À l’occasion du mariage, la famille d’Udekem d’Acoz a été élevée au rang comtal. La reine Mathilde est donc également comtesse.

  • Le roi Albert II, prince de Belgique, prince de Liège
  • La reine Paola, princesse de Belgique, princesse de Liège, princesse Ruffo di Calabria
  • La reine Mathilde, princesse de Belgique, comtesse d’Udekem d’Acoz
  • La princesse Élisabeth, princesse de Belgique, duchesse de Brabant
  • La princesse Astrid, princesse de Belgique, archiduchesse d’Autriche-Este, princesse impériale d’Autriche, princesse royale de Hongrie, Bohême et Croatie, duchesse de Modène
  • Le prince Lorenz, prince de Belgique, archiduc d’Autriche-Este, prince impérial d’Autriche, prince royal de Hongrie, Bohême et Croatie, duc de Modène
  • Le prince Amedeo, prince de Belgique, archiduc d’Autriche-Este, prince impérial d’Autriche, prince royal de Hongrie, Bohême et Croatie, prince de Modène
  • La princesse Maria Laura, princesse de Belgique, archiduchesse d’Autriche-Este, princesse impériale d’Autriche, princesse royale de Hongrie, Bohême et Croatie, princesse de Modène
  • Le prince Joachim, prince de Belgique, archiduc d’Autriche-Este, prince impérial d’Autriche, prince royal de Hongrie, Bohême et Croatie, prince de Modène
  • La princesse Luisa Maria, princesse de Belgique, archiduchesse d’Autriche-Este, princesse impériale d’Autriche, princesse royale de Hongrie, Bohême et Croatie, princesse de Modène
  • La princesse Laetitia Maria, princesse de Belgique, archiduchesse d’Autriche-Este, princesse impériale d’Autriche, princesse royale de Hongrie, Bohême et Croatie, princesse de Modène

La famille royale porte également à nouveau les titres germaniques de prince de Saxe-Cobourg-Gotha et duc de Saxe, à l’exception des descendants de la princesse Claire, qui font dorénavant partie de la famille Habsbourg-Lorraine.

Les derniers princes de Belgique disparus

Depuis les années 2000 jusqu’à aujourd’hui, la famille royale a perdu plusieurs princes ou princesses de Belgique. La dernière princesse de Belgique à nous avoir quittés est la reine Fabiola, en 2014. Le dernier prince à avoir disparu est le prince Alexandre de Belgique, en 2009. La princesse Joséphine-Charlotte, devenue grande-duchesse de Luxembourg à son mariage, est décédée en 2005. La princesse Liliane, deuxième épouse du roi Léopold III était princesse de Belgique et portait le titre de princesse de Réthy. Elle est morte en 2002. La princesse Marie-José de Belgique, devenue reine d’Italie à son mariage, est morte en 2001. Quatre princesses sont mortes depuis les années 2000 et un prince.

Sources : Arrêté royal , RTBF, Lex.be, Le Soir

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.