La reine Letizia dans une somptueuse robe platine aux broderies champagne au dîner de gala en l’honneur de l’émir du Qatar

Le dîner de gala en l’honneur de l’émir du Qatar s’est déroulé avec faste ce mardi 17 mai en soirée, au Palais royal de Madrid. Le roi Felipe et la reine Letizia ont conclu la première journée de visite d’État de l’émir et de son épouse, le cheikh Tamim et la cheikha Jawahir, avec un dîner de gala permettant aux femmes de sortir leurs plus belles tenues. La reine Letizia a choisi une somptueuse robe platine aux motifs brodés de couleur champagne d’un créateur argentin.

Lire aussi : La reine Letizia porte une robe H&M avec le plus prestigieux diadème espagnol en clin d’œil à sa belle-mère pour le banquet d’État en Suède

Dîner de gala sans diadème mais non sans éclats

Le cheikh Tamil ben Hamad Al-Thani, monté sur le trône du Qatar en 2013, effectue sa toute première visite d’État à l’étranger. Autre nouveauté, c’est la première fois que l’émir est en voyage à l’étranger, accompagné par la première de ses trois épouses, la cheikha Jawahir. Le roi Felipe était missionné de bien chouchouter ses convives, l’Espagne entretenant de très bonnes relations avec le Qatar.

Dès l’arrivée de l’émir Tamim en Espagne, Felipe s’est rendu en personne dans le salon du palais royal du Pardo pour se soucier de savoir si son invité était bien installé. Une pré-rencontre informelle qui est plutôt inhabituelle d’un point de vue protocolaire. L’accueil officiel de l’émir a eu lieu avec les honneurs militaires habituels le lendemain, devant le palais royal de Madrid. La cheikha Jawahir faisait aussi sa toute première apparition internationale. Elle avait choisi un ensemble blanc immaculé, tout comme la reine Letizia.

La reine d’Espagne et la princesse qatarie en blanc immaculé (Photo : GTres/Abacapress)

En soirée, était organisé le traditionnel dîner de gala, qui parfois peut prendre les allures d’un banquet d’État. Habituellement, ce moment est l’occasion pour les reines et les femmes de porter un diadème. Les épouses des présidents n’en portent pas, ce qui n’empêche pas les reines d’en porter. Les épouses des émirs et de manière générale, les épouses des souverains du Moyen-Orient, ne portent pas non plus de diadème lors des banquets d’État. C’est peut-être la raison pour laquelle la reine Letizia a préféré ne pas sortir l’un des diadèmes de l’impressionnante collection que possèdent les Bourbon.

La cheikha Jawahir Al-Thani, le cheikh Tamim Al-Thani, le roi Felipe VI et la reine Letizia lors du dîner de gala au Palais royal de Madrid le 17 mai 2022 (Photo : Archie Andrews/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La reine Silvia porte le diadème aux camées gréco-romains en l’honneur du roi Felipe et de la reine Letizia

Une robe en tulle et aux riches broderies

Même sans diadème, la reine Letizia a fait sensation ce mardi soir lorsqu’elle est apparue dans une longue robe de soirée signée Gabriel Lage. Ce couturier argentin a des origines espagnoles. Son père, un tailleur espagnol, a émigré en Argentine et c’est lui qui a initié son fils à la couture.

La reine Letizia porte une robe en tulle brodé de fils couleur platine et champagne du créateur argentin Gabriel Lage (Photo : Archie Andrews/ABACAPRESS.COM)

La robe est en tulle, sur laquelle sont brodées des arabesques avec des fils couleur champagne et rosés. Certains motifs sont agrémentés d’un imprimé laminé platine et on retrouve aussi des fines perles de cristal brodées.

Des fines perles de cristal sont brodées sur la robe (Photo : Archie Andrews/ABACAPRESS.COM)

La reine Letizia porte aussi des boucles d’oreilles qu’elle vient de recevoir de la part de l’émir du Qatar. Les boucles d’oreilles appartiennent dorénavant au patrimoine national, comme l’exigent les règles de la Maison royale, en ce qui concerne les cadeaux faits aux souverains. Autre détail inhabituel, la reine Letizia ne portait pas le ruban de l’ordre de Charles III. Elle portait simplement et discrètement un petit nœud bleu et blanc avec le médaillon, à la poitrine, en épingle. Elle est pourtant grand-croix de l’ordre de Charles III. Le roi Felipe portait le collier de la Toison d’or autour du cou. Il en va de même pour les invités. Pourtant, l’émir du Qatar a reçu le collier de l’ordre d’Isabelle la Catholique, ce qui habituellement lui aurait donné le droit de le porter à la soirée.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr