Mathilde et Máxima au webinaire de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture

La reine Máxima des Pays-Bas et la reine Mathilde de Belgique ont toutes les deux pris par au webinaire organisé par le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Alors que la reine Máxima a fait part de la nécessité d’offrir un accès aux services financiers numériques auprès des petits producteurs, la reine Mathilde a mis l’accent dans son discours, sur la santé mentale, qui est étroitement liée à l’alimentation.

La reine Maxima prononce un discours au webinaire du FAO (Photo : RVD)

Lire aussi : La reine Mathilde visite une banque alimentaire à Liège

La reine Máxima appelle l’industrie agroalimentaire à aborder une transformation pour atteindre une alimentation saine

Qu Dongyu, directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), organisait ce 25 novembre un séminaire en ligne, suite à la parution du rapport 2020 de la FAO sur la nutrition qui met l’accent sur la nécessité de transformer en profondeur les systèmes alimentaires pour les rendre plus durables.

La reine Máxima qui ambassadrice spéciale auprès du Secrétaire général des Nations Unies pour le développement de la finance inclusive et la reine Mathilde, qui est Défenseure des Objectifs de développement durable des Nations Unies, ont toutes deux pris part au débat. La reine des Pays-Bas a souligné l’importance d’un bon accès et d’une utilisation sûre des services financiers numériques pour le développement durable des petites exploitations dans les pays en développement. Elle a rappelé qu’environ 270 millions de petits agriculteurs d’Amérique latine, d’Afrique subsaharienne, d’Asie du Sud et du Sud-Est dépendent des revenus de leur production alimentaire. Cette production contribue de manière significative à la demande alimentaire mondiale. 

La plupart de ces agriculteurs ont un accès limité aux services financiers. Ils vivent souvent dans des zones reculées avec peu de services bancaires et de mauvaises connexions de télécommunications. De plus, ces agriculteurs ont peu de connaissances sur les produits financiers qui contribuent à la croissance de leur entreprise, comme un prêt pour l’achat de graines de haute qualité ou pour l’investissement dans de meilleurs systèmes d’irrigation.

Lire aussi : La reine Máxima lance un fonds pour aider les femmes entrepreneurs

Le discours de la reine Mathilde au webinaire de la FAO

La reine Mathilde, quant à elle a rappelé qu’il faut parfois agir dans l’urgence. Elle a profité d’avoir la parole pour féliciter une fois de plus le Programme alimentaire mondial (PAM), qui a remporté le prix Nobel.

YouTube video

Lire aussi : La reine Mathilde en visite chez Danone pour promouvoir les objectifs de développement durable

« J’attache une importance particulière la santé mentale. La recherche met en lumière des corrélations possible entre l’alimentation et le bien-être mental. Les personnes souffrant d’insécurité alimentaire sont souvent soumise à un stress permanent qui les handicapent encore davantage », a souligné la reine des Belges.

« L’anorexie et la boulimie, qui touchent de nombreux adolescents, sont des conditions mentales étroitement liées à la nourriture. Mais des pistes s’ouvrent également concernant le rôle joué par des déficiences en micronutriments spécifiques. Par exemple, dans l’apparition de certaines formes de dépression », a déclaré la reine Mathilde, dans son discours d’environ 13 minutes.

Sources : Het Koninklijk Huis, Monarchie

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr