Les autres scoops d’Oprah Winfrey avec un membre de la famille royale

Au mois de mars, l’animatrice et productrice américaine Oprah Winfrey réalisera l’interview du duc et de la duchesse de Sussex. Il s’agira de la toute première interview à cœur ouvert durant laquelle le prince Harry et Meghan Markle se confieront sur leur nouvelle vie et les raisons qui les ont poussés à quitter le Royaume-Uni et la famille royale. Mais il ne s’agit pas de la première interview d’Oprah Winfrey avec un membre de la famille royale. Oprah avait déjà réussi à obtenir les confidences de Sarah Ferguson… à plusieurs reprises.

Oprah Winfrey a déjà eu l’occasion de recueillir les expériences d’un autre membre de la famille royale (Photo : capture CBS/OWN)

Lire aussi : Sarah Ferguson devient juge d’une émission de danse avec des chevaux pour la Fox

Sarah Ferguson très bavarde sur son ancienne vie à Buckingham Palace

Une fois séparée du prince Andrew, Sarah Ferguson n’a pas hésité à se dévoiler dans la presse et à raconter à quoi ressemblait sa vie au sein de la famille royale. Lors de ses passages en Californie, elle n’a pas pu résister à l’invitation d’Oprah Winfrey, la reine des talk-shows. À plusieurs reprises, la mère de la princesse Beatrice et de la princesse Eugenie s’est laissée aller à des confidences, distillant quelques petits ragots.

Séparée du duc d’York depuis 1992, Sarah Ferguson attendra la prononciation du divorce en 1996 pour accorder sa première interview à Oprah Winfrey. Cette année-là, l’ex-belle-fille de la reine Elizabeth II avait déclaré que la vie dans la famille royale était loin du conte de fées que l’on pouvait imaginer. Elle avait expliqué que tout était sous contrôle, même la façon d’ouvrir les fenêtres du palais, afin que de l’extérieur, la façade soit toujours harmonieuse pour le public.

L’ancienne duchesse d’York avait aussi détaillé à quoi ressemblaient les appartements privés occupés par sa famille, au deuxième étage de Buckingham Palace qui selon elle, s’étalaient sur « un mile et demi ». « Nous avions une chambre, deux salles de bains, une salle à manger, un bureau et un salon. Tout était bordeaux et très sombre, et les ampoules ne faisaient que 30 watts ».

Dans cette interview, Oprah Winfrey a relevé le fait que Sarah indiquait avoir ressenti que la famille royale adoptait un autre comportement envers Diana qu’envers elle. Plutôt que de s’engouffrer dans le piège tendu par Oprah, qui cherchait à glisser sur le terrain des jalousies, Sarah en a profité pour encenser l’ancienne princesse de Galles, qui à l’époque était déjà divorcée du prince Charles. « Elle est la parfaite princesse », s’était exclamée Sarah.

« Elle a traversé ses propres luttes, parce que les tabloïds sont mauvais ici, mais ils sont très mauvais là-bas », a déclaré Oprah Winfrey, qui comparait la férocité de la presse à scandale américaine avec celle de la presse britannique. Sarah, qui décrit Lady Di comme sa « meilleure amie », conclut en expliquant comment il est difficile de parfois continuer à vivre sa propre vie, quand on est scrutée et critiquée.

Lire aussi : La chaine YouTube de Sarah Ferguson atteint le million de vues

Fergie devient une habituée d’Oprah Winfrey

Le 15 janvier 1999, Sarah Ferguson retourne chez Oprah. Dans cette émission, Fergie, était apparue décontractée, en train de cuisiner des scones avec la présentatrice, tout en sirotant du thé.

Lire aussi : Sarah Ferguson publie un roman d’amour historique

Oprah Winfrey décroche l’interview exclusive après le scandale des pots de vin

Changement de décor et de ton, 11 ans plus tard, en 2010, Sarah Ferguson accepte l’invitation dans The Oprah Winfrey Show, profitant de son passage à Los Angeles, où elle était attendue pour recevoir une récompense pour son travail en faveur des enfants. Il s’agissait en réalité d’une interview vérité, juste après un scandale qui l’avait bousculée au Royaume-Uni.

L’ancienne duchesse était au cœur d’une polémique, comme le rappelle Le Point, suite à la diffusion d’une vidéo filmée en caméra cachée, dans laquelle on la voit demander 500 000 livres sterling à un journaliste de News of the World, en échange de lui promettre « un accès au prince Andrew ». Le journaliste s’était fait passer pour un homme d’affaires. Sarah avait qualifié son acte d’une « grave erreur de jugement ».

Dans cette interview, la première depuis le scandale des pots de vin, Sarah s’était montrée toute retournée en visionnant les images polémiques. Elle a fait comprendre à Oprah qu’elle était saoule au moment des faits, ne se rappelant plus si c’était du vin ou du jus qu’elle avait dans son verre. Elle expliquera aussi qu’elle avait demandé de l’argent pour aider un ami en difficulté. Des explications jugées peu convaincantes par la presse de l’époque.

Oprah Winfrey : l’oreille attentive des anciens membres de la famille royale ?

En août 2011, Sarah retourne chez Oprah Winfrey pour parler de son désarroi, lorsqu’elle a compris, quelques mois plus tôt, qu’elle n’avait pas été invitée au mariage du cousin de ses filles. En tant qu’ex-épouse du duc d’York, Sarah n’avait été conviée à la cérémonie de mariage du prince William et de Kate Middleton.

Il s’agissait d’une émission complète intitulée Finding Sarah, et produite par Oprah. Dans ce show qui lui était consacré, Sarah s’exprime en voix-off, comme si elle parlait à son journal intime, se souvenant du temps où elle vivait parmi les Windsor.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr