Le roi Felipe à la corrida de la Charité : premier retour dans les arènes après trois ans

Le roi Felipe VI n’avait plus mis les pieds dans l’arène de Las Ventas depuis trois ans. Le roi d’Espagne a renoué avec la tradition ce 1e juin, en assistant à la corrida la plus importante de la San Isidro.

Lire aussi : L’infante Elena assiste à la corrida de la fête nationale à Las Ventas

Le roi Felipe assiste à la corrida la plus importante de l’année

Le roi Felipe ne montre pas un intérêt personnel aussi marqué pour la corrida que sa sœur Elena et que son père. Le roi d’Espagne respecte néanmoins la tradition d’assister à la corrida de la Charité (corrida de la Beneficencia), qui est réputée pour être la plus importante du calendrier de la saison taurine. Elle a lieu durant les festivités de la feria de la San Isidro qui dure trois semaines.

Si l’infante Elena était présente dès la toute première corrida madrilène organisée après la fin de la pandémie, le roi Felipe n’avait plus remis les pieds dans l’arène de Las Ventas depuis trois ans. À son arrivée sur place, le souverain a été accueilli par Isabel Díaz Ayuso, présidente de la communauté de Madrid.

Le roi Felipe fait son retour dans les arènes de Las Ventas pour assister à la Corrida de la Beneficencia 2022 (Photo : Jose Velasco/Europa Press/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le roi Felipe et la reine Letizia président la Journée des forces armées de retour à la normale à Huesca

Le roi Felipe fait son retour à la Corrida de la Beneficencia en 2022

Les origines de la Corrida de la Beneficencia remontent à l’époque de Philippe II (1527-1598). Le roi ordonna qu’une corrida soit organisée chaque année, dont les bénéfices iraient à l’Hospital General, qui s’occupait des patients dont la pauvreté les empêchait de payer pour leur traitement. Mais ce n’est qu’en 1856 qu’a lieu la première corrida de la Charité telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Ce mercredi, le roi Felipe VI a assisté aux combats de trois toreros : Morante de la Puebla, Emilio de Justo et Ginés Marín. Ils ont affronté des taureaux provenant d’un élevage d’Alcarrucén. Près de 24 000 personnes ont assisté à la corrida dans les tribunes de l’arène. La reine Letizia n’a plus mis les pieds dans cette arène depuis 2009. Cette année, elle a pu y échapper car l’événement coïncide avec son voyage de coopération en Mauritanie, où elle a atterri quelques heures auparavant.

Les amateurs de tauromachie attendaient le roi Felipe avec impatience. Selon El Debate, cela faisait déjà plusieurs jours que des acclamations comme « Vive le Roi ! » se faisaient entendre dans les tribunes des arènes, espérant que le souverain fasse son apparition.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr