Le roi Juan Carlos retrouve sa femme après deux ans de séparation mais elle garde ses distances à cause du virus

Le roi Juan Carlos et la reine Sofia se sont retrouvés ce lundi 23 mai 2022 au palais royal de la Zarzuela. Les retrouvailles ont eu lieu en présence d’autres membres de la famille venue saluer l’ancien souverain qui plus tard dans la journée reprendra immédiatement l’avion pour rentrer aux Émirats arabes unis. Un repas familial était organisé pour profiter quelques instants avec Juan Carlos 1e avant son départ. La reine Sofia, bien que présente, s’est tenue à l’écart, à cause du coronavirus.

Lire aussi : Le roi Juan Carlos remporte une régate en Galice : un retour gagnant en Espagne

Juan Carlos 1e entouré de sa famille pour un repas à la Zarzuela

En août 2020, le roi émérite Juan Carlos montait discrètement à bord d’un avion à Vigo, en Galice, en direction des Émirats arabes unis. Sa fuite, qualifiée souvent d’exil volontaire, faisait suite aux différentes affaires qui le concernaient et auraient pu faire du tort au règne de son fils, le roi Felipe. Près de deux ans plus tard, alors qu’il a définitivement élu domicile à Abu Dhabi, l’ancien souverain revient enfin en Espagne, maintenant que les différentes affaires sont également classées.

Le roi Juan Carlos a assisté à des courses de voiliers du vendredi au dimanche, lors de son premier retour en Espagne depuis son départ en exil en août 2020 (Photo : Gtres/Abacapress)

Le séjour du roi Juan Carlos en Espagne a débuté jeudi en fin d’après-midi, lorsqu’il a atterri à Vigo, à l’endroit même où il avait déposé pour la dernière fois le pied en Espagne. Du vendredi au dimanche, le roi émérite a assisté à des compétitions de voile au yacht-club de Sanxenxo, en Galice, et il était hébergé par son ami et propriétaire du club nautique, Pedro Campos. Le roi en a aussi profité pour assister à un match de handball de son petit-fils, Pedro Urdangarin, qui se jouait à quelques kilomètres de là. Ce dimanche 22 mai, Juan Carlos a démontré qu’il n’avait rien oublié de sa maîtrise du timonier, en remportant une régate à bord d’un voilier de 6 mètres.

Ce lundi, c’est une nouvelle épreuve qui attendait l’ancien souverain. Il a quitté la Galice tôt le matin et est arrivé en milieu de matinée à Madrid. Juan Carlos ne pouvait pas rentrer à Abu Dhabi sans saluer sa famille et faire un tour dans la capitale, et ce malgré les quelques centaines de manifestants qui protestaient contre son retour depuis ce week-end.

Le roi Juan Carlos photographié son arrivée à Madrid, où il s’apprête à rencontrer le roi Felipe VI (Photo : Eduardo Parra/Europa Press/ABACAPRESS.COM)

Le roi Juan Carlos a partagé un déjeuner avec les membres de sa famille. Parmi eux se trouvaient des enfants, petits-enfants, une sœur et même une nièce. La nièce est Maria Zurita, la fille de l’infante Margarita, qui était également présente au déjeuner. Maria Zurita est extrêmement proche de son oncle et parrain. Celui-ci l’a largement soutenue lorsqu’elle a pris la décision d’avoir un enfant seule, prénommé Carlos Zurita. L’enfant était aussi présent.

Lire aussi : Photo de famille : le roi Juan Carlos reçoit la visite de sa famille à Abu Dhabi pour la semaine de Pâques

Des retrouvailles familiales mystérieuses et particulières

Outre Maria Zurita, qui publie régulièrement des messages sur ses réseaux sociaux faisant les louanges de son oncle, les membres de la famille royale ayant une position plus officielle se sont gardés de trop soutenir publiquement l’ancien roi. On sait toutefois que les deux filles de Juan Carlos et Sofia, les infantes Elena et Cristina, n’ont jamais trahi leur fidélité à leur père et lui ont rendu visite à plusieurs reprises à Abu Dhabi. Pour Pâques, Elena avait même pris avec elle sa fille Victoria, et Cristina avait fait le voyage avec ses cinq enfants.

L’infante Cristina, qui vit en Suisse, n’était pas présente au déjeuner. Elle vit à Genève avec sa fille. Ses fils vivent en Espagne et au Royaume-Uni mais il s’agissait d’un jour d’école ce qui explique leur absence. L’un d’eux, Pablo Urdangarin, avait déjà vu son grand-père l’avant-veille au bord d’un terrain de handball. Du côté de l’infante Elena, elle était présente avec ses deux enfants, Felipe et Victoria de Marichalar.

Le roi Juan Carlos, le duc de Calabre et Pedro Campos au bord du terrain pour soutenir Pablo Urdangarin lors d’un match de handball ce samedi (Photo : Gtres/Abacapress)

La relation entre Juan Carlos, son fils aîné et son épouse est plus compliquée. Juan Carlos a pris la décision de s’exiler volontairement pour ne pas ternir le règne de son fils, à cause de son impopularité et des affaires à son encontre. Le roi Felipe VI a pour sa part pris la décision de mettre fin à la dotation de son père, qu’il recevait toujours jusqu’en 2020, en tant qu’ancien chef d’État. Officiellement, seuls Felipe, Letizia et Sofia travaillent pour la Couronne espagnole et ils sont les seuls à toucher une dotation. L’héritière du trône et sa sœur sont encore mineures. Elles font toutefois déjà partie de la Maison royale avec leurs parents et leur grand-mère.

La rencontre entre Juan Carlos et Felipe VI

À son arrivée au palais de la Zarzuela, le roi émérite a retrouvé son fils. Aucune information officielle précise ne permet d’affirmer quoi que ce soit. Plusieurs sources et témoignages se recoupent dans la presse espagnole pour expliquer que l’entretien a longuement duré entre le père et son fils. Le déjeuner a eu lieu après la rencontre.

Lors du déjeuner, le roi Felipe était accompagné de son épouse, la reine Letizia. Le couple royal avait avec lui sa plus jeune fille. La princesse Leonor, héritière du trône, n’a pas croisé son grand-père, car elle étudie dans un pensionnat au pays de Galles.

La dernière rencontre a eu lieu entre le roi Juan Carlos et la reine Sofia. On doute qu’il y ait eu de grandes embrassades, pour la simple raison que la reine émérite a été testée positive ce jour même. La reine Sofia revient d’un voyage à Miami où elle a lancé les festivités des 500 ans du premier voyage autour du monde. La reine Sofia a attrapé le coronavirus et un communiqué du Palais a précisé qu’elle n’avait donc pas partagé le déjeuner avec les autres convives. Elle était toutefois présente lors de la réunion de famille, tenue à l’écart, masquée et à côté d’un système d’aération.

La reine Sofia était à Miami quelques jours auparavant d’où elle est rentrée avec le coronavirus (Photo : Pichichipixx/Splash News/ABACAPRESS.COM)

La reine Sofia a décidé de continuer à travailler à temps plein pour la Couronne, et ce malgré l’abdication de son époux en 2014, puis son départ définitif à la retraite en 2019. La reine Sofia assure la plupart de ses engagements via sa Fondation, qui œuvre pour de nombreuses causes, allant de la promotion de la culture espagnole, à la préservation de la faune et de la flore, en passant par le soutien aux banques alimentaires.

Ce 23 mai, la rencontre que les deux parties craignaient tout autant a enfin eu lieu. La reine émérite Sofia, le roi Felipe et la reine Letizia, dignes représentants actifs de la Maison royale, ont finalement accepté d’être aux côtés du roi émérite Juan Carlos, considéré comme le roi déchu. La forme qu’allait prendre cette rencontre n’était pas connue et la façon dont elle allait être communiquée au public restait un point d’interrogation. On sait par exemple que les autorités espagnoles ont demandé que l’ancien souverain ne soit pas hébergé au palais royal de la Zarzuela. C’est pourquoi, il a été logé chez un privé en Galice, puis après sa visite familiale à Madrid, il quittera l’Espagne sans y dormir une dernière nuit, faute de logement.

Le samedi 14 mai 2022, cela faisait très exactement 60 ans que Juan Carlos et Sofia s’étaient dit oui. Les noces de diamant n’ont pas été célébrées, vivant séparément depuis plusieurs années. Leur mariage restera pour toujours dans l’histoire comme l’un des derniers grands mariages royaux. Lors de leur mariage en 1962, la princesse Sophie de Grèce et de Danemark est la fille du roi en exercice, Paul 1e de Grèce. Elle a épousé Juan Carlos, qui est alors un descendant du dernier roi d’Espagne, dans un pays où la monarchie a été abolie. Les positions se sont inversées quelques années plus tard, lorsque la monarchie fut rétablie en Espagne en 1975 et qu’elle fut abolie en Grèce, en 1973. Le roi Felipe VI, le grand-duc Henri de Luxembourg, le roi Carl XVI Gustaf de Suède, la reine Margrethe II de Danemark et le roi Harald V de Norvège sont les derniers souverains européens dont les deux parents sont nés au sein d’une famille royale.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr