Le roi Philippe et la reine Mathilde visitent Lubumbashi

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont quitté la capitale congolaise ce 10 juin 2022. Le roi et la reine des Belges entament le deuxième volet de leur voyage historique en République démocratique du Congo, en visitant Lubumbashi.

Lire aussi : Première journée du roi Philippe et de la reine Mathilde à Kinshasa : repentances dès le début du voyage au Congo

Le roi Philippe et la reine Mathilde arrivent dans le Haut-Katanga

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont passé ces derniers jours à Kinshasa, la République démocratique du Congo, où ils ont démarré leur visite historique dans l’ancienne colonie belge. Ce 10 juin, c’est à plus de 2200 km de la capitale, à Lubumbashi, que le roi et la reine des Belges ont continué leur visite.

Lubumbashi, avec près de 3 millions d’habitants est la deuxième ou troisième ville du Congo, selon les statistiques, au coude à coude avec Mbuji-Mayi. Le chef-lieu du Haut-Katanga, situé au sud de la RDC, accueille le roi Philippe et la reine Mathilde ce vendredi. Le roi va effectuer quelques visites dans cet important centre économique du pays. Le chef d’État belge y restera jusqu’à samedi, puis il prendra un vol en direction du Sud-Kivu.

Lire aussi : Marché aux pagnes et fleuve Congo : Deuxième jour du roi Philippe et de la reine Mathilde au Congo

Discours à l’université de Lubumbashi

À Lubumbashi, le roi Philippe a été accueilli sur le tarmac par le Premier ministre de la RDC, Jean-Michel Sama Lukonde. Il a ensuite visité l’École privée belge (EPB). Cette institution scolaire propose un enseignement depuis l’école maternelle jusqu’au secondaire et suit le programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette école privée suit tout le cursus belge et les enseignants sont pour la majorité des expatriés belges ou européens. Les examens sont validés par les instances belges et chaque diplôme obtenu est identique à celui réalisé sur le territoire belge. L’école compte actuellement 624 élèves.

Après cette visite, le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus à l’université de Lubumbashi (UNILU). Il s’agit de la deuxième plus grande université du pays. Elle compte 16 facultés. Devant les milliers d’étudiants universitaires, le roi Philippe a prononcé son deuxième discours depuis son arrivée en RDC. Lors du premier jour de visites, le roi des Belges avait prononcé son premier discours tant attendu, dans lequel il a reconnu les exactions de la Belgique lors de la période coloniale.

« Ce voyage en République démocratique du Congo, nous l’attendions depuis longtemps. Et nous souhaitions découvrir votre pays en profondeur. C’est pourquoi nous avons désiré être ici, avec vous, aujourd’hui », a déclaré le roi en s’adressant aux étudiants, comme l’avait fait son oncle, le roi Baudouin, il y a plus de 50 ans. « Ces derniers jours, nous avons déjà pu saluer la mémoire, celle de notre histoire commune, tout ce qui a tissé, heureusement mais aussi parfois douloureusement, nos liens. »

Le roi Philippe a souhaité mettre l’accent sur l’avenir de la jeunesse congolaise. « Ce futur, il vous appartient. Et si vous êtes ici pour étudier et vous former dans des conditions que nous savons difficiles, c’est que vous avez foi en l’avenir, en vous-mêmes et en votre pays. Nous savons les sacrifices que cela demande, à vous et à vos parents. »

« Je n’hésite pas à dire que la vraie richesse du Congo, c’est vous, les jeunes, avec votre détermination et votre enthousiasme. Une mine, on peut l’épuiser. Le talent et la volonté de la jeunesse, sa soif de savoir, par contre, sont inépuisables. J’exprime le vœu que vous puissiez vous épanouir et servir, à votre tour, le bien commun de la nation et du continent africain. »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr