Première journée du roi Philippe et de la reine Mathilde à Kinshasa : repentances dès le début du voyage au Congo

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont effectué la première journée de visite en République démocratique du Congo, le premier voyage de souverains belges dans l’ancienne colonie, depuis 12 ans. Au programme chargé de cette première journée : commémorations militaires, visites aux autorités, restitution culturelle et un discours tant attendu.

Lire aussi : Le roi Philippe et la reine Mathilde au Congo : début d’un voyage attendu et historique dans l’ancienne colonie belge

Commémorations militaires au Congo

Le roi Philippe, la reine Mathilde, le Premier ministre Alexander de Croo, la délégation ministérielle et une armada de journalistes belges ont atterri à l’aéroport international N’djiili de Kinshasa le mardi 7 juin dans l’après-midi. Après l’accueil par le président Tshisekedi et les honneurs militaires, le roi Philippe et la reine Mathilde ont rejoint le centre de la capitale congolaise dans un cortège remarqué par la population. Ils ont rejoint la Cité de l’Union africaine où le couple présidentiel leur réservait un dîner en privé.

C’est ce mercredi 8 juin 2022 que démarrait réellement la visite du couple royal belge. Ce voyage a été reporté à trois reprises, prévu initialement en 2020 pour coïncider avec les célébrations du 60e anniversaire de l’indépendance du Congo. De ce voyage, nombreux sont ceux qui attendent une réelle prise de position du souverain concernant les agissements de la Belgique dans son ancienne colonie.

Restitution d’une première œuvre par le roi Philippe

Le premier engagement officiel du roi Philippe s’est déroulé au Mémorial des anciens combattants, où le roi des Belges s’est recueilli puis il a remis l’ordre de la Couronne au caporal Kunyuku, le seul vétéran survivant de la Seconde Guerre mondiale.

Le roi Philippe remet l’ordre de la Couronne au caporal Kunyuku (Photo : Abacapress)

Le roi Philippe a ensuite rejoint le Musée national de la RDC (MNRDC) à Kinshasa. Ce grand musée est le premier de son genre dans la capitale congolaise. Il a été inauguré en 2019 et a été financé grâce des fonds suds-coréens de la KOICA, l’Agence coréenne de coopération internationale. Ce musée d’histoire culturelle se concentre sur la valorisation d’objets culturels appartenant aux différentes ethnies du pays.

En juillet 2021, le gouvernement belge avait fixé une feuille de route concernant la restitution d’objets acquis au Congo de manière abusive lors du règne de Léopold II. En janvier 2022, un projet de loi a été approuvé par le Conseil des ministres qui vise à reconnaître le caractère aliénable des biens liés au passé colonial de la Belgique. Environ 128 000 objets ont été recensés dans une liste reprenant les biens considérés comme acquis abusivement, dont 84 000 proviennent du Congo, explique Le Soir.

Le roi Philippe restitue un masque au Musée national de Kinshasa (Photo : Abacapress)

Le roi Philippe a restitué un masque kakuungu lors de sa visite du musée. Le masque avait été acheté par un Belge et appartient donc légalement aux collections belges. Toutefois, en guise de preuve d’une bonne collaboration en la matière entre les deux pays, le musée belge prête le masque au musée congolais pour une durée indéterminée.

Lire aussi : La princesse Esmeralda demande le retrait des statues de Léopold II et des actions concrètes de la Belgique envers le Congo

Rencontres avec les autorités congolaises et discours historique au parlement de la RDC

Après les visites commémoratives, c’est une étape plus politique qui attendait le roi Philippe. Le souverain a été conduit jusqu’au Palais de la Nation. C’est en 1956 qu’a été posée la première pierre de cet imposant bâtiment, au départ conçu pour abriter le gouverneur général, soit le représentant du roi des Belges au Congo. Depuis l’indépendance du pays en 1960, le bâtiment sert de palais présidentiel.

Le roi Philippe et le président Tshisekedi devant le palais de la Nation, suivis par leur épouse, la reine Mathilde et Denise Nyakeru (Photo : Abacapress)

Le roi Philippe s’est entretenu avec le président Felix Tshisekedi. Le président de la République démocratique du Congo a une affinité personnelle avec la Belgique, pays dans lequel il a vécu pendant 30 ans. Après l’entretien avec le président Tshisekedi, le roi Philippe a rejoint le Palais du Peuple. La construction de ce palais, qui abrite le parlement congolais, a débuté en 1975, grâce à l’aide financière de la Chine. Le parlement de la RDC est bicaméral, composé de 109 sénateurs et de 500 députés de l’Assemblée. Cette visite au parlement était certainement l’un des moments clés du voyage.

Le président Tshisekedi a prononcé un long discours avant d’inviter le roi Philippe à prononcer son adresse (Photo : capture d’écran vidéo)

En 2021, le roi Philippe avait déjà fait un pas en cette direction, en adressant une lettre publique et historique à Tshisekedi. Dans cette lettre, il exprimait ses « plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés ». Après une telle prise de position historique et un regard critique sur le passé de la Belgique, le discours du roi Philippe devant l’assemblée parlementaire congolaise était très attendu.

Dans le discours du roi, ces passages resteront dans l’histoire : « Bien que de nombreux Belges se soient investis profondément, le régime colonial comme tel était basé sur l’exploitation et la domination. Ce régime était celui d’une relation inégale et injustifiable marquée par le paternalisme, la discrimination et le racisme. Il a donné lieu à des exactions et des humiliations », a déclaré le roi Philippe.

Le roi Philippe a prononcé un discours dans lequel il reconnaît les erreurs coloniales de la Belgique (Photo : capture d’écran vidéo)

« Ici même, face au peuple congolais et à ceux qui aujourd’hui encore en souffrent, je désire réaffirmer mon plus profond regret pour ces blessures du passé. Sincères regrets que j’avais exprimés dans la lettre que je vous avais adressée il y a deux ans au président ». Un article plus complet concernant le discours du roi Philippe au parlement congolais est à lire ici.

La première journée du roi Philippe et de la reine Mathilde au Congo s’est terminée par la visite d’un projet belge de la Coopération au développement consacré à l’emploi et la formation de jeunes congolais. En soirée, le président Tshisekedi et son épouse Denise invitaient le couple royal à un banquet officiel.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr