Willem-Alexander et Máxima rencontrent le sultan de Yogyakarta qui les accueille avec faste

Après une première journée bien chargée en Indonésie, le roi Willem-Alexander et la reine Máxima ont pris l’avion pour se rende dans le territoire de Yogyakarta. Le Yogyakarta est la seule monarchie qui subsiste, au sein de l’Indonésie. Toutes les autres provinces sont dirigées par un gouverneur. Le sultan de Yogyakarta n’est pas uniquement le monarque symbolique de son territoire, il est également gouverneur de sa province, lui conférant donc un rôle semblable à certains hommes politiques.

Le roi et la reine des Pays-Bas se rendent dans le territoire de Yogyakarta (RVD)

Lire aussi : La visite d’État du roi Willem-Alexander en Indonésie écourtée suite à un accident de bateau mortel

La rencontre avec le sultan de Yogyakarta était inévitable

Comme c’est le cas à chaque visite d’État d’un monarque étranger en Indonésie, il est de mise de rencontrer le sultan de Yogyakarta. Le sultan de Yogyakarta est le seul souverain encore en place dans le pays, un privilège qui lui a été octroyé à son père, Hamengku Buwono IX, pour le récompenser du rôle joué lors de la guerre d’indépendance. Aujourd’hui, c’est le sultan Hamengku Buwono X, fils de Hamengku Buwono IX, qui règne sur ce territoire.

Hamengk Buwono X accueille le roi Willem-Alexander et la reine Máxima (RVD)

Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et son épouse ont rencontré le sultan, qui lui avaient réservé plusieurs cérémonies traditionnelles organisées dans le kraton, le palais du sultan. Des cadeaux ont également été échangés et les souverains néerlandais ont pu visiter une exposition de la collection de krissen (des poignards), wajangs et tissus batik. Une danse de Lawung Ageng a été exécutée en l’honneur du roi et de la reine. La danse a été inventée en 1755 par le fondateur de la dynastie, Hamengku Buwono I. 

(RVD)

Lire aussi : L’accueil protocolaire de Willem-Alexander et Máxima au palais présidentiel indonésien

Hamengku Buwono IX était un ami de la reine Juliana

Le sultanat de Yogyakarta entretient de très bonnes relations avec son ancien pays colonisateur. Les Néerlandais ont toujours accordé une liberté relative au souverain traditionnel de Yogyakarta. Hamengku Buwono IX a lui-même étudié aux Pays-Bas, à l’Université de Leiden, dans la même promotion que la reine Juliana, qui le surnommait Henkie. C’est pourquoi, lors de la guerre d’indépendance, le sultan a servi de modérateur lors des révoltes et négociations avec les autorités néerlandaises.

(RVD)

Lire aussi : Le roi Willem-Alexander présente ses excuses aux Indonésiens : « Le passé ne peut être effacé »

Il y a actuellement une polémique qui concerne l’actuel sultan, qui a nommé sa fille aînée Mangkubumi comme héritière. Bien que le sultan puisse faire ce qu’il souhaite pour le futur de sa dynastie, jusqu’à présent, celle-ci respectait la loi salique. Le sultan n’a que des filles, ce qui l’a poussé à changer la règle pour désigner sa fille héritière. Cette décision ne plait pas beaucoup aux frères du sultan, qui en toute logique pensaient être son successeur.

Lire aussi : Mary de Danemark en Indonésie : rencontre avec le sultan Hamengku Buwono X et visite d’un centre de santé

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr