La Royal Navy révèle être à l’origine de la rumeur de la mort de la reine Elizabeth II

Ce weekend, une terrible rumeur enflait sur les réseaux sociaux. La reine Elizabeth II serait morte d’une crise cardiaque. Démarrée sur Twitter, la rumeur s’est répandue sur d’autres plateformes, avant d’être reprises par quelques blogs et bien entendue démentie par Buckingham. Aujourd’hui, l’initiateur de la rumeur s’est fait connaitre et il s’agit d’une institution… la Royal Navy. Les Forces de la Marine britannique ont indiqué endosser la responsabilité de la rumeur.

Lire aussi : Que se passera-t-il à la mort de la reine Elizabeth ?

La Marine britannique avoue un dysfonctionnement interne

La Navy a donné plus d’explications afin de comprendre comment la rumeur de la mort de la reine a cette fois-ci paru plausible, alors qu’elle a déjà connu pareille rumeur par le passé. Tout a commencé via WhatsApp. Une capture d’écran d’un message WhatsApp a été postée sur Twitter et Facebook, dans laquelle on apprenait la mort de Sa Majesté, suite à une crise cardiaque. Ces messages proviennent de personnes travaillant l’armée puisqu’ils réagissait à un exercice d’entrainement.

Comme le rapporte The News, il s’agissait en réalité d’un exercice provenant du camp d’entrainement Royal Navy Air Station (RNAS) Yeovilton, situé près de Yeovil, dans le Somerset. L’Opération London Bridge a été déclenchée mais elle a dépassé le cadre de l’exercice. On apprend ainsi que l’opération London Bridge est le nom de code pour signifier que la reine est morte. L’erreur viendrait d’une personne qui a reçu le message via WhatsApp et qui l’a partagé, ne sachant pas qu’il s’agissait d’un exercice.

Un soldat a partagé par WhatsApp l’annonce de l’Opération London Bridge sauf qu’il s’agissait d’un exercice

Sur cette capture d’écran, un certain « Gibbo », qui est visiblement un soldat de la Marine, a transféré à un groupe d’amis le message qu’il a reçu de ses supérieurs. Dans ce message, un peut lire « La reine est morte ce matin, crise cardiaque, annonce prévue à 9h30 demain matin », s’en suit une liste de matériel et de vêtements à prendre dans ses bagages. Gibbo en question émet lui-même des doutes et prévient ses amis que pour la mort de la reine mère, le Palais avait attendu 24 heures avant de rendre l’information publique.

Capture d’écran du message annonçant la mort de la reine Elizabeth II

Lire aussi : Le prince Charles sera-t-il roi un jour ?

La Royal Navy confirme être à l’origine de la rumeur

Le porte-parole de la Royal Navy a déclaré : « Nous pouvons confirmer qu’un exercice interne à eu lieu à la Royal Naval Air Station Yeovilton qui avait pour but d’établir des plans de contingence pour rapatrier le personnel. Ces exercices sont effectués à des périodes régulières et on ne devrait tirer aucune conclusion concernant le timing de cet exercice. Bien que l’exercice ait été réalisé correctement, nous regrettons qu’il ait pu causer un malentendu. »

Lire aussi : À quoi ressemblera la famille royale dans 20 ou 30 ans ?

Selon le Mirror, il est prévu qu’en cas de décès de la reine pendant la nuit, sa mort sera annoncée dès le matin, à 8 heures, en ouverture d’un flash spécial sur la BBC.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.