Le seul enregistrement de la voix du tsar Nicolas II en français parfait

Le seul enregistrement de la voix du dernier empereur de Russie qui ait survécu à l’histoire, est un discours prononcé par Nicolas II lors de la visite du président français Émile Loubet en 1902. L’empereur s’était adressé au président Loubet dans la langue de la diplomatie internationale, le français. En plus de découvrir le son de sa voix, on découvre la prononciation parfaite de Nicolas II en français.

Le son de la voix de Nicolas II peut être entendu dans cet unique enregistrement sonore lors de son discours d’accueil du président Loubet en Russie (Photo : Domaine public)

Lire aussi : Des photos de Nicolas II nu refont surface

Le discours d’accueil de Nicolas II à Émile Loubert

Les auteurs du projet The Romanov Royal Martyrs ont partagé sur YouTube une archive incroyable. Il s’agit du seul enregistrement que l’on ait pu retrouver, dans lequel on entend le dernier tsar parler. Cet enregistrement sonore date de mai 1902, soit 16 ans avant l’exécution de Nicolas II et de la famille impériale.

YouTube video

Lire aussi : Le tsarévitch Georges et le prince Joachim Murat invités au Sénat pour célébrer l’amitié franco-russe

Ce jour-là, l’empereur Nicolas II, âgé de 34 ans, accueillait le président français Émile Loubet, et son épouse, Marie-Louise Picard en Russie. Après avoir assisté à une parade militaire organisée en l’honneur du président, Nicolas II a pris la parole en public. « Monsieur le président, mes troupes dont vous venez de voir le défilé sont heureuses d’avoir pu rendre les honneurs au chef hautement estimé de l’État ami et allié», débute Nicolas II dans un français parfait.

Affiche représentant l’arrivée d’Émile Loubet en Russie (Image : domaine public)

Lire aussi : Une statue de la rencontre du tsar Nicolas II et d’Alix inaugurée par le tsarévitch Georges en Crimée

Le seul enregistrement sonore de la voix du tsar Nicolas II

«Les vives sympathies qui animent l’armée russe à l’égard de la belle armée française vous sont connues. Elles constituent une réelle fraternité d’armes que nous pouvons constater avec d’autant plus de satisfaction que cette force imposante n’est point destinée à appuyer des visées agressives, mais bien au contraire, à affermir le maintien de la paix générale et à sauvegarder le respect des principes élevés qui assurent le bien-être et favorisent le progrès des nations». L’empereur de Russie a conclu son discours en levant son verre «à la gloire de la brave armée française».

Carte postale éditée à l’occasion de la venue de Nicolas II en France en 1901 (Photo : domaine public)

Lire aussi : Georges de Russie et Joachim Murat enterrent 126 grognards et soldats tsaristes

Le président Loubet est arrivé en Russie le 7 mai, au lendemain de l’anniversaire du tsar. Les deux hommes avaient noué des liens diplomatiques étroits. Lors de son séjour, le président fut installé dans une magnifique suite du palais Alexandre de Tsarskoïe Selo, aujourd’hui connue comme la ville de Pouchkine. Il faut dire qu’en octobre 1896, moins de deux ans après le début de son règne, Nicolas II et Alexandra avaient été accueillis en grandes pompes et avec tous les honneurs à Paris par Émile Loubet. Le tsar reviendra en France, à Bétheny, en 1901.

Le tsar Nicolas II lors de la revue à Bétheny, près de Reims en 1901 (Photo : domaine public)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr