Fuite d’une vidéo du prince Andrew chez Jeffrey Epstein avec des jeunes femmes

Le prince Andrew vit des moments difficiles, alors qu’il est actuellement en vacances avec son ex-femme à Sotogrande, en Espagne. Le fils de la reine Elizabeth II se retrouve au milieu d’un scandale sexuel, lié au milliardaire Jeffrey Epstein, qui est accusé de trafic sexuel de mineures. Le prince n’a jamais nié avoir été l’ami du milliardaire américain mais il a toujours nié avoir participé aux parties fines qu’Epstein organisait avec des filles mineures dans l’une de ses demeures à Manhattan ou sur son île privée dans les Îles Vierges. Buckingham Palace a réagi à plusieurs reprises, réfutant toute implication du duc d’York avec des jeunes femmes. Cependant, le tabloïd britannique Daily Mail vient de dévoiler une vidéo exclusive dans laquelle on voit le prince raccompagner une femme à la porte du domicile d’Epstein à Manhattan.

MISE À JOUR : L’identité de la jeune femme dans cette vidéo a été révélée. Il s’agit de Katherine Keating, fille de l’ancien Premier ministre australien.

Le prince Andrew filmé à la porte du domicile de Jeffrey Epstein, raccompagnant une femme

Le tabloïd britannique s’est procuré une vidéo compromettante dans laquelle le prince Andrew apparait très clairement. La source qui détenait cet extrait, a filmé ce va-et-vient de filles provenant du domicile de Jeffrey Epstein au 9 East 71st Street, le 6 décembre 2010. À cette date, le milliardaire figurait déjà sur un registre des agresseurs sexuels en Californie, depuis 2008. Sa condamnation était connue de tous et certainement de ses amis, comme le prince Andrew. Pourtant, dans cette vidéo, le prince semble invité chez Epstein, dans sa demeure new-yorkaise. La semaine dernière Buckingham avait sorti un communiqué expliquant que « toute allégation d’implication inappropriée avec des mineures était catégoriquement fausse » et la reine Elizabeth avait publiquement soutenu Andrew en se rendant à la messe avec lui, alors en vacances ensemble à Balmoral.

Jeffrey Epstein avait déjà été condamné pour pédophilie au moment où la vidéo a été prise

Dans la vidéo, on peut voir Jeffrey Epstein qui quitte son domicile, accompagné d’une jeune femme blonde. Elle le raccompagne jusqu’à sa voiture, puis elle fait demi-tour et rentre dans la demeure. C’est une autre femme brune qui lui ouvre. Quelques minutes plus tard, une autre jeune femme sort du domicile. Au bout d’environ une heure, la porte s’ouvre à nouveau et c’est le prince Andrew, qui apparait dans l’entrebâillement de la porte. Il semble parfaitement à son aise, comme chez lui. Il tient la porte entrouverte pour laisser sortir une jeune femme brune, à laquelle il dit au revoir en agitant la main. Celle-ci s’en va, prenant la direction de Central Park. « Ce dont je me souviens le plus c’est l’agitation incessante des filles et des femmes qui venaient et sortaient de la maison », explique la source qui a filmé ce ballet de femmes. « Ça faisait froid dans le dos à regarder. Tout le monde savait à cette époque qu’Epstein avait été condamné pour pédophilie, et pourtant il continuait son mode de vie à la vue de tous. Quand le prince est apparu à la porte, j’étais estomaqué. Il avait l’air très à l’aise. » À cette époque Epstein avait été condamné pour pédophilie en Californie et malgré sa condamnation, il n’a semble-t-il jamais purgé sa peine de prison.

Le fils de la reine Elizabeth au cœur de l’affaire Epstein

Jeffrey Esptein s’est donné la mort par pendaison ce 10 août 2019, quelques heures après que la justice a ordonné de rendre public l’ensemble des documents liés à la plainte de Virginia Roberts Giuffre. Virginia est à l’origine du scandale et malgré les allégations du prince Andrew, qui nie toute relation avec elle, une photo sur laquelle il la tient par la taille, a déjà été rendue publique.

S.A.R. le prince Andrew, Victoria Roberts Giuffre et derrière, Ghislaine Maxwell

Virginia Roberts se considère comme une « esclave sexuelle » et raconte comment elle a été l’objet sexuel du milliardaire Jeffrey Epstein, quand elle n’était âgée que de 16 ans. Lors des différents auditions avec la police, elle explique que Ghislaine Maxwell, petite amie d’Epstein, jouait le rôle d’entremetteuse. Epstein et Maxwell voulant satisfaire les désirs de leurs riches et puissants amis auraient partagé les filles mineures à des hommes invités lors de leurs fêtes privées. Parmi les hommes que Virginia aurait reconnus, il y avait des ministres, des hommes d’affaires et le prince Andrew, deuxième fils de la reine Elizabeth.

Le suicide du milliardaire ravive le scandale

Les faits dénoncés par Victoria Roberts se seraient déroulés pendant plusieurs années, début des années 2000. Lorsque la plainte envers Epstein a été déposée, en 2014, le scandale a éclaté et les amis d’Epstein ont bien vite pris leurs distances avec lui. Buckingham Palace, qui n’a pas l’habitude de communiquer sur des histoires de mœurs a envoyé un communiqué pour infirmer les accusations à l’encontre du prince. Le duc dYork lui-même a déclaré avoir regretté son amitié avec Epstein. En 2017, l’affaire s’étouffe alors que la plainte est rejetée par un tribunal qui la juge « non fondée ». Il est probable qu’un accord à l’amiable, dont on ne connait pas les détails, ait été conclu entre les parties. Dans la foulée, les documents, perquisitions et compte-rendus des auditions sont scellés. Début du mois de juillet 2019, Jeffrey Esptein est arrêté par surprise à son domicile et placé en détention. Depuis cette date, il était en prison, en attendant la préparation d’un nouveau procès pour trafic de mineures. En vue de ce nouveau procès, un juge fédéral a exigé de rendre public l’ensemble des documents liés à la plainte de Victoria Giuffre. Les documents sont dévoilés le 9 août. Le 10 août, Jeffrey Epstein est retrouvé pendu dans sa cellule de prison.  

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr