Une épouse du fils de l’émir de Dubai en grande détresse : ses vidéos inquiétantes sur Instagram

La cheikha Zeynab Javadli, épouse du cheikh Saïd ben Maktoum Al-Maktoum, a posté plusieurs vidéos très inquiétantes ses derniers jours sur son compte Instagram. Dans ces extraits ont l’entend décrire le harcèlement qu’elle subit au quotidien et la menace de se voir retirer ses trois enfants. Depuis 9 mois, elle a décidé de quitter son époux, le fils de l’ancien émir de Dubaï, neveu de l’acteur émir, ce qui a provoqué le courroux de la famille royale, qui tente par tous les moyens de l’intimider à présent.

Zeynab Javadli a fui son mari, le cheikh Saïd ben Maktoum Al-Maktoum, neveu de l’émir actuel, et craint pour sa vie (Photos : WikiCommons)

Lire aussi : Une nouvelle princesse de Dubaï disparue : la cheikha Maitha a tenté de s’enfuir

La gymnaste azérie devenue princesse de Dubaï

Le prince Saïd ben Maktoum Al-Maktoum, est l’un des fils du cheikh Maktoum ben Rachid Al Maktoum, qui fut l’émir de Dubaï de 1990 à sa mort, en 2006. À la mort de l’émir, c’est son frère, le cheikh Mohammed ben Rachid Al-Maktoum, qui lui a succédé à la tête de l’émirat. Le cheikh Saïd est donc le neveu de l’actuel souverain de Dubaï, qui est également Vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis. Le prince Saïd a trois épouses, dont la princesse Zeynab Javadli, et 11 enfants.

Zeynab Javadli, aujourd’hui 29 ans, a épousé en 2015 le neveu de l’émir, qui a lui 45 ans. Ensemble, ils ont eu trois filles, Sana, 4 ans Asiya, 3 ans, et Salama, 1 an. Avant de devenir princesse, Zeynab Javadli était une gymnaste azérie reconnue à l’internationale. Elle et l’équipe de gymnastique d’Azerbaïdjan ont remporté plusieurs médailles de bronze et d’argent aux Championnats européens et mondiaux.

La cheikha Zeynab Javadli et ses trois filles pourraient être séparées (Photo : Instagram/zeyn7)

Zeynab Javadli a d’abord vécu le rêve de devenir princesse. Elle est tombée amoureuse de ce cheikh, lui aussi passionné de sport. En plus d’être propriétaire de cheveux, dans l’écurie Godolphin de son oncle, il est champion de tir. Il a participé à plusieurs éditions des Jeux olympiques au ball-trap.

Lire aussi : L’émir de Dubaï a kidnappé ses deux filles : la justice britannique dévoile la vérité

Depuis qu’elle a quitté son époux, la cheikha Zeynab Javadli craint pour sa sécurité et celle de ses enfants

Il y a 9 mois, la cheikha Zeynab Javadli a pris ses affaires et a décidé de quitter le palais ou elle vivait avec son époux et ses deux autres épouses. Elle a été installée dans une villa, régulièrement contrôlée par des hommes de main de la famille royale. Harcelée, questionnée, privée de nourriture, de sa liberté, elle a décidé de parler et de révéler son quotidien aux 16 000 abonnés qui la suivent sur Instagram.

La semaine dernière, elle a posté plusieurs extraits vidéo dans lesquels elle s’exprime en anglais. Elle filme un groupe d’hommes qui discutent dans la cour, en bas de chez elle. Elle explique qu’il s’agit d’hommes de main de son mari, envoyés pour lui retirer ses enfants. On peut entendre l’une des ses filles qui s’exprime elle aussi en anglais : « Ils ne peuvent pas nous emmener ailleurs », pleurniche l’enfant inquiète, qui dit également « avoir peur ».

Lire aussi : Partie d’en-bas, la fille de l’émir de Dubaï raconte son ascension et parle de la place des femmes dans la société émiratie

Les vidéos très inquiétantes de Zeynab Javadli

« Je ne peux pas donner mes enfants à des étrangers. Voilà comment ils me traitent. Il n’y a pas de loi », explique au bord des larmes la cheikha Zeynab Javadli. Elle raconte ensuite la campagne de persécution vécue au cours des neuf derniers mois, qui a impliqué des abus physiques et émotionnels. « Le manageur du cheikh me faisait tout ça. Personne n’a essayé de m’aider ». La police lui aurait expliqué qu’il s’agissait d’un problème qui concernait la famille du cheikh et qu’ils ne pouvaient rien faire pour elle.

« Pas de nourriture, pas d’eau, rien du tout. Persécuté pendant neuf mois. Ils vont briser ma porte et m’arracheront mes enfants », explique la jeune femme alors qu’on voit des hommes s’approcher. Elle compare aussi sa situation à celle de la princesse Haya, demi-sœur du roi de Jordanie, qui a fui les Émirats arabes unis avec ses deux enfants il y a deux ans, quittant l’émir de Dubaï et à réussissant à obtenir le divorce en Angleterre.

Lire aussi : L’ex-femme de l’émir de Dubai n’a pas vu sa fille depuis 40 ans : sa descente aux enfers depuis son divorce

Qu’est-il arrivé à Zeynab Javadli ?

Le jour suivant, d’autres extraits encore plus inquiétants ont été postés sur Instagram. On y voit la princesse en pleurs. Elle dit s’être enfermée dans une pièce avec ses enfants. Elle se protège d’hommes qui seraient rentrés chez elle pour lui enlever ses enfants.

On entend l’une de ses filles qui dit : « J’aimerais avoir des pouvoirs comme les superhéros. » La fille dit à sa mère qu’elle connait un petit « truc » pour les faire fuir. Au même moment, on entend du bruit, des gens parler derrière la porte. Puis la princesse regarde par la fenêtre et voit ses parents, qui sont emmenés de force hors de la villa. Depuis qu’elle avait quitté son époux, ses parents s’étaient installés avec elle. Il s’agit aussi de la dernière fois qu’on a eu un signe de vie de la princesse.

Lire aussi : Qu’est-il arrivé à la princesse Latifa ? Le divorce de l’émir de Dubaï et de la princesse Haya est-il lié à sa disparition ?

Depuis lors, elle ne publie plus rien sur ses réseaux sociaux. Elle pourrait avoir été arrêtée, ou assigné à résidence. Elle avait indiqué qu’on lui avait déjà pris son portable, et il se pourrait qu’elle soit incapable d’avoir accès à ses réseaux sociaux. Néanmoins, ses amis sont très inquiets pour elle.

« Elle a dû s’enfermer dans une pièce parce qu’ils essayaient de lui enlever ses enfants et de les ramener au palais. Nous sommes tous très inquiets car nous n’avons pas entendu parler de Zeynab depuis plusieurs heures. Elle a beaucoup souffert au cours des neuf derniers mois », explique un ami à Mail Online. « J’espère vraiment qu’elle est en sécurité, mais personne ne peut l’aider. Zeynab a même contacté l’ambassade d’Azerbaïdjan pour obtenir de l’aide, mais ils ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire. »

Mise à jour : Selon certaines sources, ses parents auraient été relâchés. La cheikha serait toujours en vie mais elle n’aurait plus accès à des moyens de communication.

Sources : International Business Times, Daily Mail

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply