Zara Tindall condamnée à un retrait de permis de 6 mois pour un excès de vitesse

Alors que Zara Tindall profite de ses vacances en Australie avec son mari et ses deux filles, au Royaume-Uni a eu lieu hier une audience au tribunal, pour juger du sort de la petite-fille de la reine Elizabeth II, concernant un excès de vitesse. Les magistrats de Cheltenham ont décidé d’infliger un retrait de permis de 6 mois à la fille de la princesse Anne pour un excès de vitesse non loin de son domicile dans la zone vallonnée des Cotswolds, à l’ouest de l’Angleterre.

Mike et Zara Tindall en voiture avec leurs filles Mia et Lena

Lire aussi : Zara Tindall participe à un match de polo caritatif pour les incendies en Australie

La fille de la princesse Anne a l’interdiction de conduire pendant 6 mois

C’est seul que s’est rendu l’avocat de Zara Tindall à son procès hier. L’avocat a plaidé coupable, au nom de sa cliente, pour avoir commis un excès de vitess sur l’A417 à Dartley Bottom, près de Cirencester, le 6 novembre dernier. La petite-fille de la reine Elizabeth roulait à 146 km/h sur une route à 112 km/h (70 mph). Ces trois dernières années, Zara Tindall avait déjà été jugé pour trois infractions routières, en février 2017, février 2018 et décembre 2018.

Le permis à « zéro point » est en vigueur au Royaume-Uni, c’est-à-dire que, contrairement en France par exemple, le conducteur démarre avec zéro point et à chaque infraction, il écope de nouveaux points de pénalités en fonction de la gravité. Le maximum de points que l’on peut cumuler est de 12. Une fois les 12 points atteints, le conducteur est privé de son permis. Jusqu’à hier, Zara Tindall avait déjà cumulé 9 points sur son permis. Elle savait donc très bien ce qui l’attendait. Les magistrats ont ajouté 4 points supplémentaires à son permis, ce qui a entrainé un retrait de permis de 6 mois. En plus de son interdiction de rouler, elle a été condamnée à payer une amende de 817£, soit environ 960€.

Zara Tindall est également ambassadrice de la marque Land Rover

Zara Tindall ne bénéficie pas de la dotation royale et exerce un métier pour gagner sa vie. La championne d’équitation est également rémunérée grâce à ses contrats publicitaires comme tout sportif de haut niveau. Elle est notamment ambassadrice et égérie de la marque automobile Land Rover. C’est à bord de sa Land Rover qu’elle a été flashée en novembre dernier et qu’elle a commis l’infraction. Land Rover ne semble pas en vouloir à son ambassadrice, comme le confirme la marque au Daily Mail : « Land Rover ne condamne aucune forme d’excès de vitesse et continue donc de travailler en collaboration avec Zara Tindall en tant qu’ambassadrice dans le milieu équestre ».

Zara Tindall est ambassadrice pour Land Rover

Lire aussi : La reine Máxima arrêtée pour excès de vitesse en Éthiopie

Ce contrôle de vitesse est pourtant connu des habitants du Gloucestershire, car ici des centaines d’automobilistes sont pris en infractions chaque année. Sur la même route, la princesse Anne, mère de Zara Tindall, avait elle-même été flashée en 2001. L’avocat de Zara Tindall a déclaré qu’il allait immédiatement avertir sa cliente de la condamnation et lui conseillé de ne pas prendre la voiture durant son séjour en Australie afin d’éviter tout problème d’assurance.

Aidez-nous à faire fonctionner le site, en cliquant sur ce lien avant de faire un achat de votre choix sur Amazon. Ça ne change rien pour vous, mais pour nous, c'est d'une aide importante.
No Comments Yet

Leave a Reply