Charles III, dernier roi du Belize ? Le prochain royaume qui souhaite abolir la monarchie

Le roi Charles III est le chef d’État du Belize, un pays d’Amérique centrale qui donne sur la mer des Caraïbes. Charles III sera probablement le dernier souverain du Belize, si on en croit les propos du Premier ministre, Johnny Briceño, qui souhaite accélérer le processus de transition républicaine. Le Belize fait partie d’une série d’autres royaumes du Commonwealth qui souhaitent couper définitivement les ponts avec la Couronne britannique.

Lire aussi : Le prince William décontracté et Catherine Middleton glamour à la réception d’adieu dans les ruines d’un temple maya au Belize

Le Premier ministre du Belize souhaite que son pays soit le prochain royaume du Commonwealth à abolir la monarchie

À l’occasion du couronnement du roi Charles III, les responsables et représentants des différentes délégations des royaumes du Commonwealth invités à assister à la cérémonie sont interrogés par la presse. Les Premiers ministres des royaumes sont conviés à la cérémonie de couronnement de leur souverain, qui aura lieu ce 6 mai à l’abbaye de Westminster. Certains dirigeants souhaiteraient que cette cérémonie soit la dernière à laquelle ils soient tenus d’assister.

Sa Majesté Charles Trois, par la Grâce de Dieu, roi du Belize et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth. Le roi Charles III sera probablement détrôné au Belize d’ici un an ou deux (Photo : Hugo Burnand/Royal Household 2023 via PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Plus tôt cette semaine, le nouveau Premier ministre néo-zélandais a fait part de son républicanisme et de sa vision d’une Nouvelle-Zélande en tant que république. Une position plus radicale que sa prédécesseure, également d’avis personnel plutôt républicain mais en même temps respectueuse de l’institution monarchique. Si rien ne bouge encore en Nouvelle-Zélande, l’Australie voisine a nommé l’année dernière un ministre en charge de la République…. dans une monarchie. Le prochain pays qui devrait prendre le large et réaliser sa transition républicaine est le royaume de Jamaïque, qui a déjà mis le processus en marche. Le dernier pays en date qui a procédé au changement est la Barbade, en 2021. Charles avait d’ailleurs assisté à la cérémonie de transition républicaine de la Barbade.

À la date de son couronnement, Charles III est toujours officiellement chef d’État de 15 États, dont le Royaume-Uni. Le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou encore la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont certains de ces pays les plus connus. Charles est le souverain de petits royaumes situés principalement dans la zone caribéenne et dans le Pacifique. Ces royaumes sont pour la majorité des îles mais ce n’est pas le cas du Belize.

William et Catherine, encore simplement duc et duchesse de Cambridge portaient une tenue bleue qui rappelle le bleu du drapeau bélizien, lors de leur visite dans le pays en mars 2022. Ici photographiés avec le Premier ministre Johnny Briceño, qui souhait abolir la monarchie (Photo : Jane Barlow/PA Wire/Abacapress)

Lire aussi : Temples mayas, rudiments de survie dans la jungle : William et Kate en mode Indiana Jones pour leur dernier jour au Belize

Le Belize envisage de rapidement couper les ponts avec la Couronne britannique

Le Belize est un petit pays d’Amérique centrale, qui fait partie de la Communauté caribéenne (CARICOM), situé à la frontière sud du Mexique et à l’est du Guatemala. Le pays compte près de 400 000 habitants et avait pour capitale Belize City, avant que celle-ci ne soit transférée à Belmopan, jugée plus sûre. Le Belize a pris son indépendance du Royaume-Uni en 1981. Le titre complet du Charles III en tant que roi du Belize est « Sa Majesté Charles Trois, par la Grâce de Dieu, roi du Belize et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth ». En tant que chef d’État de ce pays, il est aussi souverain des trois ordres nationaux, à savoir l’ordre du Mérite du Belize, l’ordre du Belize et l’ordre de Distinction.

À l’occasion de son voyage à Londres pour assister au couronnement de Charles III, le Premier ministre du Belize, John Briceño, a répondu à une interview exclusive du Guardian, dans laquelle il admet qu’il « est très probable » que le Belize soit « le prochain royaume du Commonwealth à devenir une république ». L’annonce n’est pas tout à fait surprenante puisqu’en novembre 2022, le nouveau gouvernement de centre-gauche avait formé une commission parlementaire chargée d’étudier la question du changement de régime. La commission doit rendre son rapport dans le courant de l’année prochaine. Le changement de régime pourrait se faire par une modification de la constitution ou par un vote du parlement.

Le Belize est le seul royaume du Commonwealth dans lequel Charles n’a jamais mis personnellement les pieds. En mars 2022, le prince William et son épouse avaient visité le Belize dans le cadre des festivités du Jubilé de platine de la reine et ils avaient été accueillis avec les honneurs par Johnny Briceño. La veille de leur arrivée, un groupe d’indigènes avait vivement protesté contre leur venue et le programme des visites avait été aménagé.

Les royaumes du Commonwealth et les républiques du Commonweath en Amérique latine et dans les Caraïbes (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Le prince William et Catherine se déhanchent dans une fête de la communauté Garifuna au Belize

D’autres anciennes colonies britanniques semblent vouloir accélérer le processus de transition républicaine depuis les propos tenus la semaine dernière par le Premier ministre Rishi Sunak, dont les parents sont d’origine indienne punjabi. Il a déclaré au Parlement qu’il ne s’excuserait pas pour le rôle de la Grande-Bretagne dans l’esclavage et le colonialisme.

Les royaumes du Commonwealth sont des États totalement indépendants ayant leur propre constitution, gouvernement, parlement, drapeau, hymne, monnaie. Il s’agit d’anciennes colonies britanniques qui ont pris leur indépendance du Royaume-Uni tout en choisissant de maintenir le souverain britannique à la tête de leur nouvel État.

Dans les Caraïbes, le roi Charles III est toujours le chef d’État d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Jamaïque, de la Grenade, de Saint-Christophe-et-Niévès, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Si le Belize abolit la monarchie, il restera probablement membre du Commonwealth des Nations, une organisation intergouvernementale qui comprend principalement (mais pas uniquement) des anciennes colonies britanniques. Comme Elizabeth II, il a été décidé par les pays membres que Charles III serait aussi le chef de cette organisation qui comprend 54 pays.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr