Charlie Hebdo caricature Elizabeth II en train d’étouffer Meghan Markle avec son genou

Le journal satirique Charlie Hebdo joue une fois de plus la provocation, en provoquant une vague d’indignation auprès des défenseurs de la Couronne et auprès de ceux qui défendent les causes raciales. Le journal français a dessiné sur sa couverture, la reine Elizabeth II qui tente d’étouffer Meghan Markle par terre, en lui coinçant la gorge avec son cou, rappelant le geste exécuté en mai 2020 par un policier américain sur George Floyd, dont la famille vient d’apprendre qu’elle serait indemnisée à hauteur de 27 millions d’euros.

Lire aussi : Charles de Habsbourg tacle violemment le prince Harry et Meghan Markle

Indignations après la une de Charlie Hebdo

La mort de George Floyd et le mouvement Black Lives Matter qui en a découlé, ont été des sujets abordés à plusieurs reprises par le duc et la duchesse de Sussex durant l’année écoulée. Mais aucune de leurs déclarations n’a été aussi entendue que les accusations cinglante prononcées le 7 mars dans l’émission d’Oprah Winfrey.

Après avoir accusé un membre de la famille royale de racisme et d’avoir dénoncé le manque de soutien de la part de l’institution alors que la duchesse de Sussex avait des pensées suicidaires, la reine Elizabeth a réagi à ces allégations par un simple communiqué. Pour Charlie Hebdo, si la reine Elizabeth II s’est contentée d’envoyer publiquement un communiqué perçu comme une main tendu et une tentative de calmer les tensions, en coulisses ce ne serait pas l’envie qui lui manquerait, de lui tordre le cou.

Lire aussi : Prince William : « Nous ne sommes vraiment pas une famille raciste »

Charlie Hebdo représente Meghan Markle étouffée par la reine Elizabeth

En réalité, on comprend que le dessinateur Juin a voulu représenter le sentiment d’oppression ressenti par la duchesse de Sussex lorsqu’elle vivait au sein de la famille royale. « Pourquoi Meghan a quitté Buckingham », écrit le journal. « Je ne pouvais plus respirer », répond la duchesse de Sussex, coincée la tête contre le sol, écrasée par une jambe de la reine Elizabeth au regard maléfique dans une tenue jaune fluo et portant un chapeau assorti.

Meghan Markle et le prince Harry ont répété durant l’interview qu’ils étaient piégés et qu’ils ont réussi à en sortir, contrairement au prince Charles et au prince William qui sont condamnés à rester prisonniers du système. Cette couverture de Charlie Hebdo rappelle aussi le caractère racial du meurtre de George Floyd par un policier, tout comme le duc et la duchesse de Sussex ont insinué qu’il y avait une différence de traitement à leur égard, et à celui de leur fils, à cause de la couleur de peau de Meghan.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr