Discours de Nouvel An de la reine Margrethe de Danemark : « Beaucoup ont vu l’œuvre de leur vie s’écrouler »

Ce 31 décembre 2020, la reine Margrethe a prononcé son traditionnel discours de la Nouvelle Année. La reine de Danemark est encore la dernière souveraine européenne à prononcer son discours dans les conditions du direct, avec pour aide des notes manuscrites. Cette année, la reine a eu une journée pour répéter et s’habituer au décor installé à Amalienborg, qu’elle a rejoint expressément pour prononcer son discours, alors qu’elle résidait à Aarhus pour les fêtes, avec la famille du prince Joachim.

(Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Lire aussi : Discours du roi Harald du 31 décembre 2020 : L’espoir nous mènera tous en 2021

Le discours du 31 décembre 2020 de la reine Margrethe II

« Ce soir, nous nous retrouvons à la fin de l’année. Nous regardons vers l’avant et nous regardons en arrière », a débuté la reine Margrethe II dans son discours annuel de fin d’année. « Nous regardons vers l’avenir avec confiance et anticipation. Nous regardons en arrière : était-ce l’année que nous espérions ? Non ! L’année 2020 nous a apporté ce que personne n’avait imaginé. »

La reine se souvient du mois de février où nous avons commencé à craindre le coronavirus et du mois de mars où la majorité des pays européens a pris la décision de confiner sa population : « La pandémie a bouleversé la société : elle a changé notre quotidien, nous avons dû faire des choses très différentes : éviter les contacts, garder nos distances, rester à la maison, travailler différemment de ce à quoi nous sommes habitués. »

« Nous étions confrontés à une maladie que personne ne connaissait et pour laquelle nous n’avions aucune solution. C’était effrayant et il devenait nécessaire de mettre en place des restrictions de grande portée dans notre vie quotidienne. Les rues des villes se vident. Beaucoup, notamment les personnes âgées, ont dû se passer de contacts étroits avec leur famille et leurs amis. »

« Cela a blessé tout le monde, mais forcé par les circonstances graves, de nouvelles idées ont surgi sur la façon dont nous pourrions vivre avec la crise et la traverser. Vous vous êtes rencontrés “en ligne”, vous avez travaillé de chez vous, vous êtes allé dans la nature quand c’était possible, et peut-être avez-vous vécu le printemps plus intensément que jamais. »

Lire aussi : Le roi de Suède se souvient de son grand-père dans son discours de Noël qui prône les traditions et la patience

La reine Margrethe continue son bilan de l’année 2020, se souvenant à présent de l’été. « À l’approche de l’été, la pression s’est atténuée. Nous ne pouvions toujours pas parcourir le monde, mais nous sommes restés à la maison. Nous sommes allés dans la forêt de hêtres verts, nous sommes allés à la plage, nous avons redécouvert ou peut-être expérimenté pour la première fois de nombreux endroits beaux et diversifiés qui existent au Danemark, parfois “juste au coin de la rue”. »

« Je pense que beaucoup ont ouvert les yeux sur notre nature merveilleuse et sur la paix qu’elle peut nous apporter dans une situation stressante. Le climat s’est amélioré pendant la crise, cela vaut la peine de le noter, et il est important que nous continuions à prendre soin de la nature. À l’automne, le coronavirus est revenu, plus vite que prévu et avec une vigueur renouvelée. De nouvelles restrictions étaient nécessaires, mais heureusement pas aussi fortes que nous l’avons vu ailleurs en Europe avec des couvre-feux. Pourtant, les entreprises ont dû fermer et beaucoup ont perdu leur emploi. Beaucoup ont dû voir l’œuvre de leur vie s’écrouler. Cela m’a beaucoup touché. »  

« La période que nous avons traversée nous a tous donné matière à réflexion. Qu’est-ce qui compte vraiment pour nous, en tant que société, en tant qu’êtres humains ? Qu’avons-nous appris ? Et que pouvons-nous emporter avec nous ? Lorsque vous avez dû vous passer de quelque chose, vous apprenez à apprécier ce que vous avez. Nous avons remarqué à quel point les contacts avec d’autres personnes sont importants, à quel point les liens étroits sont importants pour nous tous et à quel point la confiance est importante – les uns envers les autres – et dans la société dont nous faisons tous partie. »

« La crise a entraîné des changements, tant sur le plan personnel que sociétal. Assurons-nous mutuellement que de l’autre côté de la crise, nous nous souviendrons de ce que nous avons vécu. Prenons avec nous les bonnes expériences et essayons d’organiser nos vies en fonction d’elles. »

« Nous espérons que cela ira bientôt dans le bon sens, mais nous n’avons pas encore atteint ce point et quelques mois d’hiver de plus nous attendent. Nous devons continuer à vivre avec des restrictions, et cela n’a pas été amusant seulement à Noël. Cependant, ne perdons pas courage, continuons à être attentifs et prudents dans nos relations mutuelles. Une joie et un encouragement est que le vaccin est maintenant une réalité et que la vaccination a commencé. »

Dans la suite de son discours, la reine remercie longuement toutes les personnes qui ont œuvré, en première ligne, durant la crise, aussi bien les employés des hôpitaux que ceux des maisons de retraite ou des crèches et garderies.

Lire aussi : Discours de Noël 2020 du roi des Pays-Bas : « Nous, les humains, n’avons pas été créés pour nous détester »

La reine Margrethe pense aussi aux jeunes qui ont vécu une période difficile. Elle a également une pensée pour tous ceux qui ont vu leur mariage ou leur anniversaire annulé. « Mon propre 80e anniversaire ne pouvait pas non plus être célébré comme nous l’avions prévu. Mais jamais je n’ai été célébrée aussi massivement et aussi chaleureusement que cette année. Cet anniversaire restera le plus mémorable de ma mémoire. Je vous en remercie de tout mon cœur. »

« Cette année, nous aurions dû célébrer le 100e anniversaire de la réunification avec le Jutland méridional. Moi aussi, j’avais hâte aux jours d’anniversaire en juillet, mais l’épidémie de coronavirus a rendu cela impossible. Nous attendons maintenant avec impatience l’été prochain avec l’espoir de pouvoir nous rencontrer à ce moment-là. Ce soir, mes pensées vont aux Danois du sud du Schleswig. Ce fut également une année difficile pour les habitants du Schleswig du sud, avec une frontière partiellement fermée. J’espère que la nouvelle année nous ramènera au contact étroit auquel nous sommes habitués et qui est si important des deux côtés de la frontière. J’envoie mes plus chaleureuses salutations du Nouvel An à tout le monde. »

La reine Margrethe n’oublie pas non plus les territoires de Groenland et des îles Féroé dont elle est la souveraine. « L’épidémie de coronavirus a également affecté la vie au Groenland et aux îles Féroé. Les deux populations ont pu, grâce à de grands efforts et à une bonne compréhension, limiter la flambée de la maladie, mais l’épidémie a été coûteuse. L’industrie du tourisme, qui, ces dernières années, représentait de plus en plus pour les deux communautés, est presque au point mort – avec pour conséquences des pertes financières importantes. Cet été, j’espère pouvoir à nouveau visiter les îles Féroé et le Groenland. J’ai hâte de revoir les îles Féroé – les jolies îles et les fiers habitants de l’Atlantique Nord. J’ai hâte de voir le développement rapide que la société a connu depuis ma dernière visite en 2016. »

« En 2021, ce sera le 100e anniversaire de la première visite royale au Groenland, lorsque Christian X et la reine Alexandrine avec leurs deux fils adultes, mon père, le prince héritier Frederik et le prince Knud, sont venus naviguer vers Nuuk, puis Godthåb. C’est également le 300e anniversaire de l’arrivée de Hans Egede, une année marquante pour le Groenland et le Danemark. J’ai hâte de revenir au Groenland et de rencontrer à nouveau les Groenlandais à Nuuk et dans de nombreux autres endroits. Que 2021 soit une bonne année. Je souhaite une bonne année à tous, aux îles Féroé et au Groenland. »

La reine Margrethe II conclut son message de fin d’année en remerciant les forces de l’ordre, les métiers de secours et l’armée qui ont continué leur travail dans des conditions particulières. « Mes pensées ce soir vont aux Danois de l’étranger et aux nombreuses personnes d’origine danoise qui ressentent un lien profond avec le Danemark. Cette année, ils ont dû se sentir plus coupés du vieux pays qu’auparavant, mais ils doivent savoir que nous pensons à eux. J’envoie mes meilleurs vœux de Nouvel An où qu’ils se trouvent dans le monde. »

« Je viens de fêter Noël avec le prince Joachim, la princesse Marie et les enfants. Ce fut une joie de pouvoir être à nouveau ensemble et de voir à quel point le prince Joachim s’est rétabli de sa maladie cet été. Les nombreuses salutations et souhaits chaleureux qu’il a reçus l’ont profondément touché, ainsi que nous tous. J’ai également vu le prince héritier Frederik et la princesse héritière Mary pendant la période de Noël avec leurs enfants. Ils ont eu une année chargée et leurs nombreuses tâches ont dû être exécutées d’une manière non traditionnelle. C’est toujours une joie de voir à quel point ils réussissent. »

« Ce soir, nous disons au revoir à une année étrange. 2020 nous ne t’oublierons pas. Ce fut une année d’épreuve, mais nous avons montré que nous pouvons être solidaires quand il s’agit de parvenir à trouver des moments lumineux, malgré la privation et l’insécurité. Nous entrons maintenant en 2021. Que la nouvelle année soit une année qui nous apporte de nombreuses joies et où nous continuons à nous souvenir d’être là les uns pour les autres. Avec toute ma famille, je souhaite sincèrement à tous une bonne et heureuse année. »

Lire aussi : Discours de Noël du grand-duc Henri : bilan d’un année covid – « Après l’obscurité vient la lumière ! »

Source : Det danske kongehuset

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr