Discours du 8 mai de la reine Elizabeth : 75 ans après celui du roi George VI pour annoncer la libération

Ce 8 mai 2020, la reine Elizabeth prononçait son 6e discours à la nation en 68 ans de règne, un mois après son 5e discours à propos de la crise du coronavirus. Contrairement au précédent qui a été enregistré suite à la crise sanitaire mondiale que nous vivons, le discours d’aujourd’hui était prévu de longue date, puisqu’il commémore les 75 ans de la libération. Ce discours fait écho à celui prononcé par le roi George VI le 8 mais 1945, diffusé à la BBC et enregistré depuis son bureau bombardé de Buckingham.

Message de la reine Elizabeth du 8 mai 2020 (Image : Royal Family)

Lire aussi : Discours de George VI annonçant la libération et la fin de la Seconde guerre mondiale

Le discours de la reine Elizabeth du 8 mai 2020 pour les 75 ans de la libération

Je vous parle aujourd’hui à la même heure que mon père, il y a exactement 75 ans.

Son message était alors un hommage aux hommes et aux femmes du pays et de l’étranger qui avaient tant sacrifié pour poursuivre ce qu’il appelait à juste titre une grande délivrance.

La guerre avait été une guerre totale; elle a touché tout le monde et personne n’était à l’abri. Qu’il s’agisse des hommes et des femmes appelés à servir, des familles séparées les unes des autres ou des personnes appelées à assumer de nouveaux rôles et compétences pour soutenir l’effort de guerre, tous ont un rôle à jouer.

Au début, les perspectives semblaient sombres, la fin lointaine, l’issue incertaine. Mais nous avons gardé la foi que la cause était juste – et cette croyance, comme mon père l’a noté dans son discours, nous a emportés.

N’abandonnez jamais, ne désespérez jamais – tel était le message du Jour de la Libération. Je me souviens très bien des scènes jubilatoires que ma sœur et moi avons vues avec nos parents et Winston Churchill depuis le balcon du palais de Buckingham.

Le sentiment de joie dans la foule qui se rassemblait dans et hors du pays était fort, même si nous célébrions la victoire en Europe, nous savions qu’il y aurait de nouveaux sacrifices. Ce n’est qu’en août que les combats en Extrême-Orient ont cessé et que la guerre a finalement pris fin.

Beaucoup de gens ont sacrifié leur vie dans ce terrible conflit. Ils se sont battus pour que nous puissions vivre en paix, dans le pays et à l’étranger. Ils sont morts pour que nous puissions vivre en tant que peuple libre dans un monde de nations libres. Ils ont tout risqué pour que nos familles et nos quartiers soient en sécurité. Nous devons et nous nous souviendrons d’eux.

Alors que je réfléchis maintenant aux paroles de mon père et aux joyeuses célébrations que certains d’entre nous ont vécues de première main, je suis reconnaissante pour la force et le courage dont ont fait preuve le Royaume-Uni, le Commonwealth et tous nos alliés.

La génération de la guerre savait que la meilleure façon d’honorer ceux qui ne sont pas revenus de la guerre était de s’assurer que cela ne se reproduise plus. Le plus grand hommage à leur sacrifice est que des pays qui étaient autrefois des ennemis jurés sont maintenant amis, travaillant côte à côte pour la paix, la santé et la prospérité de nous tous.

Aujourd’hui, il peut sembler difficile de ne pas pouvoir célébrer cet anniversaire spécial comme nous le souhaiterions. Au lieu de cela, nous nous souvenons de nos maisons et de nos portes. Mais nos rues ne sont pas vides. Elles sont remplies de l’amour et du soin que nous avons les uns pour les autres. Et quand je regarde notre pays aujourd’hui et que je vois ce que nous sommes prêts à faire pour nous protéger et nous soutenir mutuellement, je dis avec fierté que nous sommes toujours une nation que ces braves soldats, marins et aviateurs reconnaîtraient et admireraient.

Je vous adresse à tous mes meilleurs vœux. »

Lire aussi : Charles et Camilla ont dirigé la cérémonie de l’Armistice depuis l’Écosse

Le 8 mai 1945, George VI s’adressait à la nation britannique

La reine Elizabeth rend régulièrement hommage à son père, comme en juin 2019, lorsqu’elle avait cité George VI lors d’un discours commémorant le D-Day, jour du débarquement. Il était normale pour elle d’honorer sa mémoire, en prononçant ce 8 mai 2020, un discours qui rappelait le sien, prononcé 75 ans plus tôt. Le roi George VI s’était prononcé à 21 heures piles, tout comme la reine aujourd’hui. En 1945, Churchill s’était déjà exprimé dans la journée, annonçant la capitulation allemande. Le discours du roi, diffusé sur la BBC en soirée, se voulait être un hommage envers tous ceux qui avaient offert leur vie pour la libération du pays. « Souvenons-nous de ceux qui ne reviendront pas, de leur constance et de leur courage au combat, de leur sacrifice et de leur endurance face à un ennemi impitoyable : rappelons-nous les hommes de tous les services et les femmes de tous les services qui ont donné leur vie. Nous sommes arrivés à la fin de nos tribulations, et ils ne sont pas avec nous au moment de notre réjouissance. »

La famille royale était également apparue au balcon dans l’après-midi du 8 mai, après l’annonce de Churchill à 15 heures. La reine Elizabeth, qui avait 19 ans à l’époque et était encore princesse, était elle aussi sur ce balcon. Le roi George, son épouse, Elizabeth Bowes-Lyon, la future Elizabeth II et la princesse Margaret ont salué la foule en liesse, heureuse de retrouver la famille royale sur le balcon de Buckingham.

La famille royale salue les Britanniques le 8 mai 1945, VE-Day, jour de la libération de l’Europe et de la capitulation allemande (Photo : Getty)

Lire aussi : D-Day : Discours historique du roi George VI lors du débarquement (DISCOURS COMPLET)

(Discours du 8 mai 2020 de la reine Elizabeth II en français. Traduction personnelle.)

Source : Royal Family

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr