La duchesse de Segorbe en visite auprès du couple héritier de Serbie

La princesse Maria da Glória d’Orléans-Bragance est actuellement en Serbie auprès de son deuxième fils, le prince héréditaire Filip. La duchesse de Segorbe profite de ce moment en famille pour visiter Belgrade et son riche patrimoine. Filip et son épouse Danica sont des férus d’histoire et des fins connaisseurs de la culture serbe. Bien entendu, la princesse était également très heureuse de pouvoir revoir son petit-fils, le prince Stefan.

Lire aussi : La famille impériale commémore Napoléon aux Invalides : premier engagement public du prince Filip de Serbie depuis qu’il est devenu héritier

La princesse Maria da Glória d’Orléans-Bragance à Belgrade et Oplenac avec Filip, Danica et Stefan

La princesse Maria da Glória d’Orléans-Bragance, 75 ans, ex-épouse du prince héritier Alexander Karadjordjevic, actuel prétendant au trône serbe, est en vacances en Serbie depuis quelques jours. La princesse, également cousine germaine du roi Juan Carlos, connue comme la duchesse de Segorbe suite à son second mariage, a été accueillie dans la famille de son deuxième fils. Le prince héréditaire Filip, 40 ans, et la princesse héréditaire Danica, 35 ans, avaient prévu un programme culturel riche en découvertes.

« Je suis heureux que ma mère soit avec nous en Serbie. C’est aussi sa maison », a déclaré le prochain chef de la dynastie Karadjordjevic. La duchesse de Segorbe a pris plaisir à emmener et rechercher son petit-fils, Stefan, à la maternelle. Ensemble, ils ont visité l’église Saint-Sava, deuxième plus grande église chrétienne orthodoxe au monde. Cette basilique au nom du saint patron de la Serbie est connue pour l’incroyable mosaïque de sa coupole.

Lire aussi : Le prince Stefan de Serbie affiche un sourire irradiant pour ses 4 ans

La duchesse de Segorbe découvre la richesse du patrimoine serbe

« Nous lui avons fièrement montré l’église Saint-Sava. Elle était impressionnée par l’imposante mosaïque, et nous, nous étions impressionnés par sa connaissance de l’histoire serbe et le respect des saints serbes », a déclaré le prince héréditaire Filip à propos de sa mère.

Lire aussi : Naissance de la princesse Isidora de Serbie : deuxième fille pour le prince Mihailo et la princesse Ljubica

La famille a également assisté à une cérémonie religieuse dirigée par le patriarche Porphyre. Porphyre est le 46e patriarche de l’Église orthodoxe serbe. Il a succédé récemment au patriarche Irénée, décédé à 90 ans des suites du covid. La duchesse de Segorbe a été présentée au patriarche Porphyre, qui l’a chaleureusement accueillie en Serbie. Filip a fait savoir qu’une invitation avait été lancée pour accueillir en retour le patriarche en Espagne.

La princesse Maria Glória a également visité le mausolée royal d’Oplenac. Dimanche, la famille s’est retrouvée au restaurant pour assister à la victoire de leur compatriote serbe, Novak Djokovic, à Wimbledon.

La famille suit la finale de Wimbledon au restaurant à Oplenac (Photo : FacebooK/princfilipk)

Lire aussi : Le prince Filip de Serbie célèbre les 30 ans de la République serbe en Bosnie

La princesse Maria da Glória a épousé le prince héritier Alexander en 1972. Alexander et le fils unique de Pierre II, le dernier roi de Yougoslavie. Le couple a eu trois enfants dont les deux derniers sont des jumeaux : Petar, Filip et Alexandar. Le couple a divorcé en 1985 et la princesse s’est remariée la même année à Ignacio de Medina, duc de Segorbe et comte de Rivadavia. Le duc et la duchesse de Segorbe ont eu deux filles, l’une est titrée comtesse d’Empúries et a la qualité de Grande d’Espagne, l’autre est comtesse de Ricla. Petar, qui vit en Espagne avec sa mère et son beau-père, a récemment signé sa renonciation à ses droits dynastiques. Par conséquent, son frère, Filip est à présent l’héritier dynastique de leur père et deviendra un jour le prétendant au trône de Serbie. Parmi les trois fils du prince héritier Alexander, seul Filip a un fils, le prince Stefan, né en 2018.

La princesse Maria da Glória d’Orléans-Bragance est l’arrière-arrière-petite-fille de l’empereur Pierre II du Brésil, pays où elle est née et a grandi une partie de son enfance. La princesse a la particularité de pouvoir remonter dans la lignée strictement maternelle jusqu’à Marie Leszczynska, la princesse polonaise qui fut l’épouse de Louis XV de France. En suivant cette lignée de mère en fille depuis la mère de Maria da Glória jusqu’à Marie Leszczynska, toutes les femmes, sans exception, ont épousé un prince d’une branche de la famille Bourbon et par conséquent, chacune est elle-même une Bourbon par leur père. La duchesse de Segorbe est la cousine germaine du roi Juan Carlos. Ils partagent la même grand-mère maternelle, la princesse Louise d’Orléans. La mère de Maria da Glória était la princesse María de la Esperanza de Bourbon-Orléans, qui était la sœur de María de las Mercedes de Bourbon-Orléans, connue comme la comtesse de Barcelone et mère de Juan Carlos.

Maria da Glória d’Orléans-Bragance vit en Espagne avec son second époux, le duc de Segorbe. Le titre de duc de Segorbe a été créé en 1469 par le roi Jean II d’Aragon pour son neveu, Enrique d’Aragon, fils de l’infant Henri. Le titre étant transmissible par les femmes, à défaut de mâles au sein d’une fratrie, le titre est arrivé dans la famille de la Cerda, puis dans la famille Fernández de Córdoba au début du 18e siècle. La famille Fernández de Córdoba, déjà titulaire du prestigieux titre ducal de Medinaceli, a gardé le titre de Segorbe jusqu’à la 18e duchesse de Segorbe, Victoria Eugenia Fernández de Córdoba. Celle-ci est décédée en 2013, mais elle avait déjà cédé son titre ducal de Segorbe à son dernier fils, Ignacio Medina. Il est l’actuel 19e duc de Segorbe.

La 18e duchesse était la deuxième femme la plus titrée au monde derrière la célèbre duchesse d’Albe. Depuis 2006, les titres de noblesse espagnols sont transmissibles par primogéniture absolue, soit selon le droit d’aînesse sans distinction de sexe. Le titre principal de duc de Medinaceli a continué à se transmettre via la descendance de la fille aînée de Victoria Eugenia. Il appartient aujourd’hui à la princesse Victoria Elisabeth de Hohenlohe-Langenburg, 20e duchesse de Medinaceli, arrière-petite-fille de la 18e duchesse.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr