L’empire immobilier londonien de l’émir d’Abu Dabi s’élève à 5,5 milliards £

Le duc de Westminster, 29 ans, parrain du prince George de Cambridge est souvent considéré comme le plus gros propriétaire des quartiers chics de la capitale britannique. Pourtant, The Guardian vient de réaliser une enquête exceptionnelle, permettant de révéler l’empire immobilier colossal de l’émir d’Abu Dabi, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, également président des Émirats arabes unis. Le prince arabe posséderait un patrimoine immobilier de plus de 5 milliards de livres sterling à Londres, dont certains bâtiments célèbres.

Le président des Émirats arabes unis est propriétaire du bâtiment situé où est née la reine Elizabeth II (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Le duc de Westminster fait un don de 14 millions € pour lutter contre le coronavirus

Le lieu de naissance de la reine Elizabeth appartient au cheikh Khalifa Al Nahyane

Commerces, hôtels, ambassades, demeures, restaurants,… Des dizaines de biens immobiliers appartiennent aujourd’hui à l’un des monarques les plus riches de la planète, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, 72 ans, président des Émirats arabes unis et émir d’Abu Dhabi depuis la mort de son père, le cheikh Zayed, en 2004.

En 2016, The Guardian avait déjà révélé l’immense patrimoine immobilier du cheikh à Londres, suite à la divulgation des Panama Papers. À l’époque, le chiffre d’1,5 milliard de livres avait alors été avancé. Grâce à de nombreux documents livrés récemment à un tribunal britannique, le journal a pu établir un inventaire détaillé des propriétés de l’émir. Son patrimoine londonien serait 5 fois plus élevé que celui estimé précédemment et compterait plus de 150 biens immobiliers de prestige. On l’estime à plus de 5,5 milliards de livres, soit plus de 6 milliards d’euros.

Grâce à un complexe système d’achats à travers des sociétés écrans, principalement situées dans les îles Vierges britanniques, l’identité du cheikh a longtemps pu être cachée. Plusieurs milliers de locataires lui reversent un loyer chaque mois, qui est estimé sur une année à un total de 160 millions de livres, soit environ 170 millions d’euros.

Lire aussi : Le lieu de naissance de la reine Elizabeth devenu un restaurant chinois appartient à l’émir d’Abu Dabi

Parmi les biens les plus célèbres, il y a le 17 Bruton Street, dans le quartier de Mayfair. Tous les plus grands spécialistes de la famille royale britannique savent que cette adresse, est celle de lieu où est née la reine Elizabeth. La reine Elizabeth II n’est pas née à Buckingham Palace ni dans un palais ni dans une résidence royale. Elle est née au domicile de ses grands-parents maternels, le comte et la comtese de Strathmore et Kinghorne. Depuis 2010, si vous vous rendez au 17 Bruton Street, vous y trouverez le restaurant Hakkasan, un très chic restaurant chinois qui loue les lieux. Quant au propriétaire de cet immense bâtiment, il s’agit du cheikh émirati.

Une plaque commémorative rappelle la naissance de la reine Elizabeth II au 17 Bruton Street (Photo : Capture Google Street)

Lire aussi : Le milliardaire émir de Dubaï reçoit des subsides de l’Europe grâce à la PAC

L’émir d’Abu Dabi possède environ 150 bâtiments à Londres

Parmi les autres propriétés londoniennes du cheikh Khalifa, il y a la Berkeley Square House, un bâtiment qui occupe tout un coin de rue, et qui abrite un concessionnaire de voitures Ferrari ainsi que le célèbre restaurant à sushis Sexy Fish, prisé par les célébrités. L’ancien bâtiment de l’éditeur Time Life, qui abrite aujourd’hui la maison Hermès, appartient également au cheikh. Il en va de même pour le bâtiment situé au 46 Berkeley Square, qui sert de lieu de sortie pour toute la jet set londonienne qui fréquente le club Annabel’s. Toutes ces propriétés ont été acquises entre 2001 et 2018.

La Berkeley Square House (Photo : Capture Google Street)

Lire aussi : Siméon II de Bulgarie récupère un domaine royal à l’issue d’une longue bataille contre l’État

Dans les années 90, le cheikh Khalifa Al Nahyane avait commencé à s’installer au Royaume-Uni, lorsqu’il avait fait l’acquisition de la Tilney House, une maison de maître située dans le quartier de Mayfair. Dans ce bâtiment, il y a fait emménager la société liechtensteinoise Holbein Anstalt, qui gère sa fortune personnelle et celle de la famille Al Nahyane.

Un autre bâtiment célèbre est ce prestigieux building en briques rouges situé au 3 Hans Crescent. Il abrite aujourd’hui l’ambassade équatorienne, connue ces dernières années pour avoir servi de résidence à Julian Assange, alors qu’il tentait d’échapper à la justice. Enfin, pour ne lister que certaines de ses 150 propriétés, le cheikh possède un bâtiment relativement récent, construit dans le quartier de Kensington. Ce bâtiment est un simple immeuble à appartements, donc chaque appartement à une valeur sur le marché, entre 18 millions et 26 millions de livres.

Le bâtiment de l’ambassade d’Équateur appartient au cheikh Khalifa (Photo : Capture Google Street)

Lire aussi : Juan Carlos ne possède qu’un petit jardin et un terrain secret en Espagne

Le cheikh Khalifa est propriétaire du fonds Abu Dhabi United Group, qui lui-même détient à 78% le City Football Group, a acheté plusieurs clubs de foot dans le monde, de Manchester City à New York City FC ou à Melbourne City FC.

Source : The Guardian

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr