La famille royale belge au complet pour le défilé militaire de la Fête nationale

Le défilé militaire devant le palais royal est certainement l’un des événements les plus importants de la journée du 21 juillet, jour de la fête nationale en Belgique. La traditions liées à la fête nationale belge commencent la veille, avec le discours du roi Philippe. Le soir, la famille royale se rend au concert de Prélude de la fête nationale et le jour-J, ils vont en famille à la messe du Te Deum. Enfin, le clou du spectacle est le défilé militaire en début d’après-midi, devant les grilles du palais.

La reine Mathilde et sa fille Élisabeth attiraient tous les regards

La reine Mathilde avait une robe terracotta de chez Natan, avec un chapeau de Fabienne Delvigne, assorti. Aux oreilles, elle portait des feuilles de lotus en or de chez Christine Bekaert. Sa fille Elisabeth portait elle aussi une robe crème de chez Natan, à motifs floraux, accompagnée d’une pochette du même couturier. Aux pieds, elle portait des escarpins bleu électrique de chez Gianvito Rossi.

La famille du roi Philippe à la sortie de la messe du Te Deum avant de se rendre au défilé militaire

La famille royale belge au grand complet lors du défilé militaire du 21 juillet

Le prince Laurent a eu le temps de revenir de Bruges, où il a assisté à la messe du Te Deum dans la matinée. De même pour la princesse Astrid et son époux, qui eux étaient à Namur. Le roi Philippe, sa sœur Astrid et son frère Laurent portaient tous les trois leurs tenues d’apparat militaire. La princesse Claire et l’archiduc Lorenz étaient bien évidemment présents, assis à côté de la tribune officielle sur laquelle trônaient le roi, sa femme et leurs quatre enfants. Les princes Emmanuel et Gabriel portaient un costume. Les plus fins observateurs auront remarqué que Gabriel portait une attelle au pied. Quant à la princesse Eléonore, elle portait une robe rose fuchsia.

Le comportement du prince Laurent a une fois de plus été critiqué

Comme chaque année, le prince Laurent, connu pour ses réactions en public parfois surprenantes était à nouveau épié par les observateurs royaux. Son comportement a une fois de plus étonné, alors qu’il était assis sur sa chaise et ne comptait visiblement pas faire acte de bonne présence. Sa sœur l’a à plusieurs reprises dirigé en lui faisant des grands signes. Son épouse Claire lui a également demandé de s’approcher alors qu’il restait assis, ne voulant pas se donner la peine de saluer Catherine le Clément de Saint-Marcq, la médecin attitrée du roi Albert II. Lors de la Brabançonne, le prince Laurent, occupé sur son smartphone, s’est levé en vitesse, étant plutôt dissipé.

Le défilé a débuté par le passage en revue des troupes par le roi, qui a fait le tour du Parc royal en char. Il a rejoint sa famille qui l’attendait dans la tribune installée devant le palais royal.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr