Fastueux mariage de la fille de l’ex-mari de Caroline de Monaco avec le marquis de Cubas

Philippe Junot s’approche une fois de plus de la noblesse, en Espagne cette fois-ci. L’ex-époux de la princesse Caroline de Monaco a assisté au mariage de sa fille ce samedi, Isabelle, devenue marquise de Cubas en épousant Álvaro Falcó, lors d’une cérémonie célébrée au palais des marquis de Mirabel, à Plasencia.

Lire aussi : Le duc et la duchesse de Huéscar au dernier mariage aristocratique de 2021 au château d’Almodóvar

Isabelle Junot devient marquise de Cubas

Il s’agissait de l’événement mondain le plus attendu depuis le début de l’année en Espagne. Le tout nouveau marquis de Cubas s’est marié ce samedi 2 avril 2022 avec Isabelle Junot. En France, c’est surtout le nom d’Isabelle Junot qui rappelle certains souvenirs aux observateurs des têtes couronnées. Isabelle est l’une des filles de Philippe Junot, l’homme d’affaires français qui a refait sa vie après son mariage avec la princesse Caroline de Monaco, fille du prince Rainier III.

Philippe Junot, fils d’un député français et d’une mère issue d’une famille d’industriels danois, a épousé la princesse Caroline de Monaco, civilement et religieusement, en 1978. Le divorce est prononcé en 1980. Il faut attendre 1992 pour que le mariage religieux soit annulé par le Vatican. Philippe Juniot a épousé Nina Wendelboe-Larsen en 1988. Ils ont eu trois enfants, Victoria, Isabelle et Alexis. Ce mariage s’est terminé par un divorce. Philippe Junot est de nouveau devenu papa en 2005, à 65 ans, d’une petite Chloé, née de sa relation avec le mannequin Helén Wendel.

Philippe Junot, ex-mari de la princesse Caroline de Monaco, avec deux de ses filles, Victoria et Isabelle Junot, en juillet 2019 à Malaga (Photo :  Europa Press/Contacto/ABACAPRESS.COM)

Vanity Fair explique qu’Isabelle est actrice de formation, devenue coach culinaire pendant le confinement. Elle est passée par le prestigieux pensionnat suisse Le Rosey, puis le Lycée français de Madrid et enfin, elle est diplômée d’art dramatique à l’Université de Virginie. Elle possède un compte certifié sur Instagram et est aussi mannequin et influenceuse.

Álvaro Falcó Chavarri, 4e marquis de Cubas, photographié avec Isabelle Junot (Photo : Europa Press/Contacto/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Mariage de la comtesse Vera Arrivabene à Venise : le mariage sur les canaux de la petite-fille de Claude d’Orléans

Mariage du marquis et de la marquise de Cubas au palais des marquis de Mirabel à Plasencia

Ce samedi, Isabelle Junot a épousé Álvaro Falcó y Chávarri, 4e marquis de Cubas. Álvaro Falcó a obtenu le titre en juin 2021 par confirmation du ministère de la Justice, succédant à son père, Fernando Falcó y Fernández de Córdoba, décédé à 81 ans en octobre 2020. Même si les titres de noblesses sont héréditaires et transmis selon des règles précises, la transmission et le nom du nouveau détenteur du titre doivent être confirmés par une ordonnance du ministère de la Justice.

Isabelle et Álvaro se sont rencontrés en 2018. Le couple a été photographié lors d’un événement en octobre 2021 (Photo : SOPA Images Limited/Alamy Live News)

Lire aussi : Photos du somptueux mariage du comte d’Osorno et la robe Empire de la nouvelle comtesse

Le mariage du marquis et de la marquise de Cubas vient mettre un terme à une série d’événements tragiques dans la famille Falcó. Avant le décès du 3e marquis de Cubas, le marié avait déjà perdu son oncle, le marquis de Griñon, quelques mois auparavant. En septembre 2020, la fille du marquis de Griñon, soit la cousine germaine du marié, avait perdu son époux Jaime Caravajal Hoyos, marquis de Almodovar del Río à 56 ans.

C’est donc une famille diminuée de quelques-uns de ses membres qui s’est retrouvée à Plasencia, dans la province de Cáceres, en Estrémadure. « Nous avons décidé de nous marier à Plasencia, dans la maison familiale d’Álvaro, car cela nous semble très spécial et ses parents se sont mariés là-bas », expliquait Isabelle Junot à Hola! en novembre dernier. « C’est un endroit magnifique qui a beaucoup de sens pour nous. Le palais est magnifique, la cour est incroyable et tout l’intérieur est… spectaculaire ». La famille possède cette bâtisse du 15e siècle depuis plusieurs siècles.

Lire aussi : Les invités du mariage du comte d’Osorno au palais de Liria

Robe de mariée traditionnelle « avec une touche de modernité » et diadème familial

Le magazine Hola!, qui semble avoir obtenu l’exclusivité du mariage, a déjà partagé plusieurs photos prises durant la noce. « Le couple s’est dit “oui” dans la chapelle intime du palais, qui a été ornée pour l’occasion d’une végétation verte et de nombreuses fleurs blanches sauvages, typiques du printemps », rapporte Hola!.

L’actuel marquis de Cubas est entré dans la chapelle au bras de sa mère, Marta Chávarri. Quelques minutes plus tard, Isabelle a descendu l’allée jusqu’à l’autel avec son père, Philippe Junot. La robe, dessinée spécialement pour la nouvelle marquise de Cubas, est signée Pronovias. « Je n’ai aucune idée de comment définir ma robe. Je trouve que c’est traditionnel avec une touche de modernité », expliquait récemment la mariée.

Lire aussi : Baptême de la fille du duc de Huéscar à Séville

La robe en soie présente un décolleté carré avec des manches longues et de petites épaulettes. Le jupon a un grand volume et se prolonge par une traîne de deux mètres et demi qui part de la taille. Sur la tête, la mariée portait l’un des diadèmes de la famille de son époux.

Les invités, traqués par les paparazzis à l’entrée du palais, étaient également très attendus. Les membres de la noblesse et de l’aristocratie espagnoles ont défilé devant l’entrée. Diez Minutos mentionne la présence d’Alonso Aznar, fils de l’ancien Premier ministre, José María Aznar, du prince Hubertus de Honhenlohe, figure importante de la jet-set de Malaga, accompagné par Simona Gandolfi ou encore de Sandra Falcó, marquise de Mirabel. La cousine du marié était accompagnée d’une de ses filles, Camila Carvajal.

Álvaro Falcó, né en 1983, est le fils du défunt marquis de Cubas et de sa première épouse, Marta Chávarri. Cette dernière, fille d’un diplomate et arrière-petite-fille du comte de Romanones était 21 ans plus jeune que son époux. Elle fera voler en éclat leur mariage lorsque des photos sont publiées dans la presse en compagnie de son amant, Alberto Cortina, un célèbre homme d’affaires marié à Alicia Koplowitz, marquise de Bellavista, une milliardaire héritière de l’entreprise Cysca.

Le marquis de Cubas épousera en secondes noces, en 2003, Esther Koplowitz y Romero de Juseu, marquise de Casa Peñalver, qui n’est autre que la sœur d’Alicia, devenue l’ex-épouse d’Alberto Cortina après le scandale. Ce second mariage terminera aussi sur un divorce en 2009.

Alors que sa mère cherchait la lumière et s’installait avec son amant, Álvaro grandira très proche de son père. Álvaro entretiendra malgré tout toujours d’excellentes relations avec sa mère, chez qui il ira vivre des années plus tard.

Depuis 2018, Álvaro Falcó partage sa vie avec Isabelle Junot. Tous les deux adeptes de la vie nocturne, Isabelle assiste aux mix d’Alvaro qui se produit sous le nom de scène de Difalco. Ils sont aussi des passionnés de tauromachie. Contrairement à sa mère, qui fut une véritable figure de la jet-set madrilène, Álvaro essaie de vivre loin des projecteurs.

Armoiries du marquisat de Cubas (Image : Wikimedia Commons)

Le titre de marquise de Cubas a été accordé en février 1862 par la reine Isabelle II à María de la Blanca Fernández de Córdoba, fille du 6e duc d’Arión. Le nom du marquisat fait référence à la ville de Cubas de la Sagra, à une trentaine de kilomètres au sud de Madrid. À la mort sans descendant de la première marquise de Cubas en 1917, son petit-neveu, Joaquín Fernando Fernández de Córdoba y Osma, hérita du titre (2e), déjà détenteur d’une multitude de titres, dont celui de duc d’Arión, de marquis de Griñon ou de marquis de Berantevilla. C’est son petit-fils, Fernando Falcó, fils de sa fille Hilda, qui a hérité du titre de marquis de Cubas (3e). Le 4e marquis est depuis le 18 juin 2021 Álvaro Falcó Chávarri.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr