Estelle de Suède rencontre son aïeule : l’héroïne Christine Gyllenstierna

Le 7 novembre 2020, cela fait 500 ans qu’a eu lieu le bain de sang de Stockholm. Ce massacre qui reste gravé dans l’histoire de Suède s’est déroulé du 4 au 10 novembre 1520. L’épisode fait suite à l’invasion de la Suède par les troupes danoises de Christian II. À l’occasion de cet anniversaire, la princesse héritière Victoria a emmené sa fille, la princesse Estelle, 8 ans, au pied de la statue représentant Christine Gyllenstierna, une héroïne suédoise qui joua un rôle important dans l’histoire du massacre de Stockholm. En plus, l’héroïne est une aïeule de la princesse Estelle.

La princesse Estelle apprend l’histoire de son arrière-arrière-arrière-….-grande-tante, qui dirigea la Suède pendant un mois, suite à la mort de son époux, Sten Sture le Jeune (Photo : Sara Friberg/Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Le premier roi des États-Unis : ce prince qui a refusé le trône américain

Les 500 ans du massacre de Stockholm

Depuis 1389, la Suède faisait partie de l’Union de Kalmar, une union dynastique entre les pays scandinaves, dirigée par les souverains danois. En 1501, le roi Jean II de Danemark, mais aussi roi de Norvège et de Suède, perdit sa souveraineté sur la Suède, suite à une défaite militaire qui ébranla son autorité. La Suède déclare son indépendance et une régence est mise au point pour gouverner le pays.

Le roi Christian II, surnommé le Tyran, reprendra la Suède perdue par son père, provoquant des bains de sang à Stockholm en novembre 1520 (Image : Domaine public)

Sten Sture le Vieil, un important homme politique suédois qui avait déjà assuré une régence par le passé occupa cette place de dirigeant jusqu’à sa mort. Plusieurs régents se succédèrent, Svante Nilsson, Erik Trolle, puis Sten Sture le Jeune, le fils du premier.

Lire aussi : Le goût du sang de la comtesse Bathory

Christian II contre Christine Gyllenstierna

Depuis 1518, le roi Christian II de Danemark veut reconquérir la Suède, perdue par son père, Jean II, près de deux décennies plus tôt. Début 1520, il réussit à entrer en Suède avec une armée nombreuse. Le régent Sten Sture le Jeune, dirigeant élu par le peuple, est tué lors d’une bataille. Mais il reste Christine Gyllenstierna, l’épouse de Sten Sture le Jeune, qui tient bon. L’épouse du régent, devenue veuve depuis peu, continue à lutter contre les envahisseurs danois. Elle est considérée comme la régente de Suède de février 1520, date de la mort de son époux, jusqu’en mars de la même année. Au mois de mars, Christian II finit par obtenir un accord avec la noblesse suédoise qui le reconnait comme souverain du pays. Christine Gyllenstierna finira par capituler en septembre 1520. Christian II sera couronné le 3 novembre par l’archevêque Gustave Trolle.

Christine Gyllenstierna sera emprisonnée suite à la prise de pouvoir de Christian II et libérée lorsque la Suède reprendra son indépendance quand l’époux de sa demi-sœur deviendra Roi (Photo : Sara Friberg/Kungl. Hovstaterna)

Suite à son couronnement, Christian II fait le ménage et se débarrasse de tous ceux qui s’étaient opposés à lui. Grâce à une liste dressée par l’archevêque Gustave Trolle, le même qui l’avait couronné la veille, le roi fait brûler un grand nombre de sympathisants de l’ancien régent Sten Sture le Jeune pour motif d’hérésie, le 7 novembre 1520. Christine, la veuve du régent est envoyée en prison dans le château de Stockholm. Elle sera transférée dans une prison au Danemark et sera enfin libérée en 1523, lorsque la Suède met définitivement fin à l’union de Kalmar et qu’une nouvelle dynastie, celle de la famille Vasa prend le pouvoir dans le pays, avec l’élection de Gustave 1e Vasa en tant que roi de la première dynastie héréditaire du pays.

De retour en Suède, Christine épouse en secondes noces le sénateur Jon Turesson Tre Rosor. La régente Christine Gyllenstierna mourra en 1559 à 64 ans. De ses deux mariages, elle eut deux fils avec le premier et un fils avec le second. Niels et Svante sont les fils de Christine avec Sten Sture, et Gustaf est le fils de Christine avec Jon Turesson.

Lire aussi : La Reine ensorcelée par une guérisseuse : une rebouteuse fait trembler la monarchie aux Pays-Bas

Comment la famille royale de Suède est descendante des Vasa et apparentée à la régente Christine ?

La famille royale de Suède descend de la régente Christine par des branches collatérales. En effet, la demi-sœur de Christine, Cecilia Månsdotter, appelée aussi Cecilia d’Eka, avait épousé le noble Erik Johansson Vasa. Ensemble ils ont eu 8 enfants, dont l’aîné était Gustav Eriksson Vasa, qui deviendra Gustave 1e Vasa, le premier roi de Suède Vasa, élu après la dissolution de l’Union de Kalmar.

Gustav Eriksson Vasa issu de la noblesse en charge de la politique suédoise fut le premier roi élu de la dynastie Vasa, suite à l’indépendance de la Suède de l’Union de Kalmar (Image : Domaine public)

Quant aux rois Vasa ils ne sont pas les ancêtres en ligne masculine de l’actuelle famille royale, qui elle descend du maréchal d’Empire français Jean-Baptiste Bernadotte, qui fonda la nouvelle dynastie des Bernadotte, toujours sur le trône aujourd’hui. Cependant, Joséphine de Leuchtenberg, qui épousa en 1823 le roi Oscar 1e (de la famille Bernadotte), descend bien des rois Vasa par sa mère. Ses ancêtres maternels remontent (souvent en ligne cognatique) jusqu’à la princesse Catherine de Suède (1584–1638), petite-fille du roi Gustave 1e Vasa. Catherine avait épousé un comte palatin, ce qui explique que cette branche était devenue germanique.

Joséphine de Leuchtenberg, petite-fille de Joséphine de Beauharnais, est une descendante des rois de la dynastie Vasa par sa grand-mère maternelle. Elle fut reine de Suède suite à son mariage avec le roi Oscar 1e, fils du premier roi de la dynastie Bernadotte. Joséphine est l’arrière-arrière-arrière-grand-mère de l’actuel roi Carl XVI Gustaf de Suède (Photo : Domaine public)

Ce n’est pas tout. Outre le lien de parenté par les descendants des Vasa, Christine est également l’ancêtre directe de la princesse Estelle, à travers la descendance de son fils Svante Sture. L’arrière-arrière-petite-fille de Christine épousera un prince de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Beck. Leur descendance se poursuit jusqu’à Victoria Adelheid de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Beck, qui épousera Charles-Édouard de Saxe-Cobourg-Gotha, qui lui, est le grand-père du roi Carl XVI Gustaf.

Lire aussi : Frédéric VIII mort en visitant une maison close à Hambourg ?

Depuis quelques mois, la princesse héritière Victoria a décidé de parfaire l’éducation de sa fille en lui parlant des grands personnages de l’histoire du pays, mais aussi en lui faisant découvrir des traditions et des éléments folkloriques de la culture suédoise, afin de la familiariser avec sa future tâche de monarque. C’est pour cette raison que Victoria et son époux, le prince Daniel se sont rendus au pied de la statue de la régente Christine, qui est située dans une cour du Palais royal, pour lui raconter l’histoire de la tante de son ancêtre, Gustave 1e Vasa. La mère de Christine était la grand-mère de Gustave 1e Vasa, Christine étant seulement la demi-sœur de Cécilia, la mère du roi.

Lire aussi : La princesse Estelle s’essaie à l’orgue à la cathédrale de Stockholm pour parfaire son apprentissage

Source : Kungahuset

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr