Joachim et Marie de Danemark rentrent en France avec leurs enfants pour terminer l’année scolaire

Ce lundi 11 mai, la vie reprenait peu à peu en France, après deux mois d’immobilité presque totale pendant la période de confinement liée à la pandémie mondiale de coronavirus. C’est la reprise, aussi pour le prince Joachim de Danemark et son épouse, la princesse Marie, qui ont choisi de rentrer en France au cours du weekend, nous apprend un communiqué de la Maison royale danoise. Joachim, Marie et leurs deux enfants, avaient quitté précipitamment la France, il y a quelques semaines, alors que le prince Henrik asthmatique souffrait d’une bronchite inquiétante en période de coronavirus.

(Photo : Régine Mahaux)

Lire aussi : Frederik et Mary retrouvent Joachim et Marie à l’Hôtel de Ville de Paris pour une soirée danoise

Joachim, Marie, Henrik et Athena rentrent à Paris

Alors que le confinement est levé depuis deux semaines au Danemark et que la France entame son déconfinement, Joachim a décidé de rentrer en France. « Le prince Joachim reprend aujourd’hui sa formation militaire, que le prince a suivie depuis le Danemark depuis huit semaines via, entre autres, l’enseignement à distance et des conférences en ligne », indique la Maison royale.

Depuis la fin du mois d’août 2019, le prince Joachim, la princesse Marie et leurs enfants, le prince Henrik et la princesse Athena vivaient en France. Les deux enfants passent leur année sabbatique dans une école pour apprendre le français, alors que le prince Joachim suit une formation militaire au Centre des hautes études militaires (CHEM), lui qui est déjà un militaire émérite dans son pays. La formation que propose le CHEM a lieu six jours par semaine et se déroule à l’École militaire de Paris. Il s’agit d’études militaires du plus haut niveau. La formation au CHEM s’adresse à 30 officiers sélectionnés, ayant le grade de colonel ou de commandant, et les principaux thèmes sont la gestion stratégique militaire et les affaires internationales. Les participants viennent principalement de France, mais certains viennent de pays partenaires stratégiques de la France.

Lire aussi : Le prince Joachim rend visite au détachement danois au Mali pour Noël

Les allers-retours du prince Joachim critiqués

Le prince Joachim, deuxième fils de la reine Margrethe II de Danemark, avait dû mettre un terme précipitamment à sa formation, alors que la France et le Danemark s’apprêtaient chacun à entrer en confinement. Joachim et Marie avaient tout abandonner pour rentrer à Copenhague, d’autant plus que leur fils Henrik présentait des symptômes inquiétants et que les parents voulaient qu’il soit suivi par ses médecins habituels au Rigshospitalet de la capitale. Dans un second temps, la Maison royale danoise avait annoncé que le prince Joachim et sa famille retournaient s’installer au château de Schackenborg. Jusqu’aux dernières nouvelles c’est bien à Schackenborg que Joachim et Marie reviendront vivre une fois leur séjour parisien terminé.

Le retour en France permet à Henrik et Athena de conclure leur année scolaire et au prince Joachim de terminer sa formation militaire. Le choix de partir en France a été critiqué au Danemark puisque le prince Joachim touche une dotation de représentation dans son pays, puis le choix de rentrer au Danemark a de nouveau été critiqué car les déplacements entre pays étaient déjà vivement déconseillés au moment où ils sont retournés à Copenhague. Il y a fort à parier que le déplacement vers Paris de ce weekend sera lui aussi critiqué. En principe, il est à nouveau déconseillé de traverser la frontière, même si cela n’est pas interdit.

Lire aussi : Le prince Joachim de Danemark accueille un nouveau bichon frisé dans la famille

Source – Kungahuset

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.