Le roi de Jordanie rencontre Boris Johnson alors que sa demi-sœur, la princesse Haya, a trouvé refuge à Londres

Le roi Abdallah II de Jordanie était à Londres cet après-midi pour un entretien sur la politique d’émigration. Le roi hachémite a rencontré le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, alors que sa demi-sœur, la princesse Haya se trouvait recluse dans sa demeure de Kensington Palace Garden, de l’autre côté de Hyde Park. Il y a quelques jours, l’autre demi-frère du roi, le prince Ali de Jordanie était venu soutenir sa sœur, ce qui était considéré comme la première réaction d’un membre de la famille de Jordanie depuis le scandale de la fuite d’Haya bint Al-Hussein à Londres.

Embed from Getty Images Embed from Getty Images

Le roi de Jordanie rencontre le Premier Ministre du Royaume-Uni

Abdallah II a rencontré Boris Johnson au 10 Downing Street. Pendant l’entretien, ils ont discuté de la crise des migrants, y compris de la condition des réfugiés syriens. Ils ont ensuite pris un déjeuner d’affaires ensemble. Tous les observateurs royaux ne peuvent s’empêcher de penser que le roi de Jordanie n’a pas pu oublier de glisser un mot au Premier ministre concernant la sécurité de sa sœur, qui a trouvé refuge dans son pays et qui demande une ordonnance d’éloignement pour mariage forcé. Depuis fin mai, elle vit dans sa demeure londonienne achetée avec son propre argent, après avoir réussi à fuir la vigilance de son époux, l’émir de Dubaï, plus chanceuses que les princesses Latifa et Chamsa aujourd’hui portées disparues. Elle vit actuellement non loin du palais de Kensington avec ses deux enfants. Lors des audiences préliminaires devant la Haute cour londonienne, en vue du divorce, l’émir a demandé le rapatriement de ses enfants aux Émirats arabes unis. La visite du roi Abdallah avait-elle pour but de dissuader Boris Johnson de céder aux demandes de l’émir ?

Embed from Getty Images Embed from Getty Images

Le divorce de la princesse Haya a-t-il été mentionné ?

Depuis toujours la Jordanie est un pays allié du Royaume-Uni. Le roi Hussein de Jordanie, le père de la princesse Haya et de l’actuel roi Abdallah était un grand ami de la Couronne britannique. Le roi Abdallah II est lui-même anglophile, sa mère Antoinette Gardiner, appelée Muna Al-Hussein à son mariage, était Britannique. D’un autre côté, la reine Elizabeth a également tissé des liens d’amitié avec l’émir de Dubaï, Mohammed ben Rachid Al-Maktoum. Avec l’émir de Dubaï, la reine Elizabeth partage sa passion pour les chevaux. Le cheikh Al-Maktoum est l’un des plus gros propriétaires de chevaux du pays et possède les écuries Godolfin.

Embed from Getty Images

La Jordanie a toujours eu d’excellentes relations avec la Couronne britannique… mais l’émir de Dubaï aussi !

L’émir de Dubaï a également ses habitudes au Royaume-Uni, où il possède des écuries, des résidences mais aussi plusieurs sociétés, dont l’une sert à engager d’anciens soldats britanniques à la retraite pour en faire des gardes du corps chargé de sa protection. C’est d’ailleurs l’un de ces gardes du corps, Russell Flowers que l’émir de Dubaï accuse d’entretenir une relation avec son épouse. L’émir de Dubaï est également un investisseur important dans le pays, menant plusieurs projets de construction. Il y a quelques jours, son fils aîné, le prince héritier Hamdan est parti en vacances en Écosse, preuve que la famille Al-Maktoum ne compte pas éviter le Royaume-Uni malgré la crise actuelle.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply