Les statues de Léopold II bientôt démontées en Belgique ? 30 000 personnes demandent de les enlever

Dans le monde entier des mouvements sont lancés afin de faire valoir l’égalité de tous, peu importe ses origines ethniques. Le mouvement Black Lives Matter, parti des Etats-Unis suite à la mort par asphyxie d’un Afro-Américain, George Floyd, lors d’une interpellation par la police. En Belgique aussi, des manifestations sont organisées. En marge de ce mouvement, le groupe Réparons l’Histoire en a profité pour lancer une initiative visant à retirer les statues représentant le roi Léopold II, deuxième roi des Belges, qui fut le seul souverain du Congo et dont les agissements coloniaux font régulièrement polémique dans le pays.

Statue équestre de Léopold II située non loin des Écuries royales et du Palais royal (Photo : histoiresroyales.fr)
La statue équestre de Léopold II est régulièrement sujette au vandalisme (Photo : histoiresroyales.fr)

Lire aussi : La résidence d’été de Léopold II de Belgique vendue 200 millions €

Une pétition demande d’enlever toutes les statues de Léopold II du pays

La statue de Léopold II de l’artiste Thomas Vinçotte, située près du Palais royal, est régulièrement visée par des manifestants qui taguent la statue construite en 1926. Elle se situe non loin du quartier de Matonge, un quartier à forte densité de population d’origine africaine, notamment congolaise. Des dizaines de statues représentants Léopold II sont installées dans tous les pays, comme ce buste du roi à Gant, qui est souvent la cible des manifestants.

(Photo : histoiresroyales.fr)

Le roi Léopold II est accusé d’avoir tué des millions d’Africains lorsqu’il avait fait du Congo sa possession personnelle. « En l’espace de 23 ans cet homme a tué plus de 10 millions de Congolais, sans jamais avoir mis un pied au Congo », peut-on lire sur la page de la pétition lancée en ligne. Cette pétition demande de retirer l’ensemble des statues représentant Léopold II qui sont installées dans tout le pays. Le groupe Réparons l’Histoire, à l’origine de la pétition, souhaite que les statues soient enlevées avant le 30 juin, date à laquelle sera célébré l’anniversaire des 60 ans de l’indépendance du Congo. La commune de Bruxelles a indiqué que la demande sera examinée lors du prochain conseil communal du lundi 8 juin.

Lire aussi : Louis de Bourbon demande la réparation de la statue de Louis XVI à Louisville

Les statues représentant Léopold II sont régulièrement vandalisées

« Cette statue n’a pas sa place à Bruxelles, avec ses 118 quartiers représentant près de 200 nationalités et en tant que capitale de la Belgique et d’Europe », écrivent les initiateurs de la pétition, qui a déjà recueilli près de 30 000 signatures. « Malgré tout le mépris qu’il a eu pour la vie et le peuple congolais, Léopold II est toujours commémoré dans toute la Belgique. » Le groupe reproche notamment qu’en Belgique, Léopold II soit surnommé le roi Bâtisseur et non le « roi Exterminateur. Un héros pour certains, mais aussi un bourreau pour un grand peuple. »

(Photo : histoiresroyales.fr)

Le roi Léopold II est le deuxième roi des Belges, fils du premier roi, Léopold 1e. Léopold II a régné entre 1865 et 1909. Il fut aussi souverain du Congo de 1885 à 1908. N’ayant pas de fils légitime, sont frère, Albert 1e lui a succédé à sa mort. Par conséquent, la famille royale belge actuelle ne descend pas de lui. Son richissime héritage, gagné notamment en pillant l’Afrique, a été légué à la Belgique à travers la fondation de la Donation royale, l’institution publique qui gère les biens immobiliers alloués à la famille royale.

Photo de Léopold II (Photo : domaine public)

Lire aussi : Une statue de Louis XVI se fait arracher un bras dans le Kentucky : le comte de Paris dénonce ce geste irrespectueux

Source : Change.org

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.