Mariage chez les descendants des Plantagenêts : le duc de Beaufort a marié son fils

Le marquis de Worcester, 31 ans, a épousé sa fiancée, Lucy Yorke-Long, 34 ans, ce weekend. Robert Somerset, marquis de Worcester a profité de la demeure familiale de Badminton House près de Chipping Sodbury dans le Gloucestershire, pour organiser la fête en petit comité.

Henri Robert FitzRoy Somerset, dit Bobby Worcester, marquis de Worcester a épousé Lucy Yorke-Long au somptueux domaine familial de Badminton House (Photo : DR)

Lire aussi : Le futur duc de Wellington et prince de Waterloo se sépare de son épouse après le confinement

Le marquis de Worcester a épousé Lucy Yorke-Long

Henry “Robert” FitzRoy Somerset, marquis de Worcester, fils aîné du 12e duc de Beaufort et de sa première épouse, l’actrice Tracy Louise Ward, s’est marié ce weekend. La nouvelle marquise de Worcester, née Lucy Yorke-Long portait un diadème pour cette grande occasion. La cérémonie s’est déroulée dans le Gloucestershire.

Après la cérémonie, le marquis et la marquise de Worcester se sont changés et se sont transformés en cavaliers. Ils sont apparus à dos de cheval dans la cour du domaine dont héritera un jour Robert Somerset. Badminton House est le siège de la famille des ducs de Beaufort, dont Henry Somerset, le père du marié, est l’actuel chef de famille. Henry Somerset est mieux connu sous son surnom Bunter Beaufort. Il a eu trois enfants avec sa première épouse et s’est remarié il y a deux ans avec Georgia Powell, la petite-fille du célèbre auteur Anthony Powell.

Le marié et la mariés sont apparus à dos de cheval après la cérémonie (Photo : DR)

Lire aussi : Lady Amelia Spencer est fiancée : la cousine du prince William va se marier à Greg Mallett

La mariée a lancé son bouquet, comme le veut la tradition et c’est Lady Isabella, dite Bella, qui a failli l’attraper, mais il est tombé à terre. Bella pourrait bien être la prochaine à se marier, puisqu’elle a présenté officiellement Santiago Santos, un avocat mexicain qui partage sa vie. Bobby et Bella ont également un frère, Lord Alexander, qui lui porte le deuxième titre subsidiaire, celui de comte de Glamorgan, en tant qu’héritier de son propre frère, au moins jusqu’à ce que Robert et Lucy aient leur premier fils.

Lady Isabella, dite Bella, sœur du marié, a failli attraper le bouquet (Photo : DR)

Lire aussi : La marquise de Blandford est enceinte et s’entraine déjà à donner le biberon

Robert et Lucy sont les futurs duc et duchesse de Beaufort

Robert Somerset, qui porte le titre subsidiaire de son père, en tant qu’héritier, a rencontré son épouse lors d’une soirée entre amis. « Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire d’amis communs lors d’une fête. C’était un pur hasard », raconte la mariée au Daily Mail. « Bobby et moi étions assis l’un à côté de l’autre lors d’un dîner. La personne qui nous a mis l’un à côté de l’autre prétendait que c’était une mise en scène mais, qui sait, c’est peut-être juste de la chance. »

Le marquis et la marquise de Worcester, futurs duc et duchesse de Beaufort (Photo : DR)

Lire aussi : Emma Weymouth devient la première marquise britannique d’origine africaine

Un jour, Robert sera le 13e duc de Beaufort et héritera d’une partie de la fortune familiale estimée à 315 millions de livres sterling. En tant que chef de famille, il devra également entretenir Badminton House, ce château dans lequel vivent les Beaufort depuis le 17e siècle.

Badminton House est le château des ducs de Beaufort (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Le maharadjah de Jaipur entouré de la noblesse européenne pour Holi

Un héritage familial qui remonte aux Plantagenêts

Les ducs de Beaufort descendent directement des Plantagenêts. En effet, Jean de Gand, duc de Lancastre, troisième fils du roi Édouard III d’Angleterre, membre de la famille Plantagenêt, eut 4 enfants illégitimes avec sa maitresse, Katherine Swynford. Il finira par épouser Katherine Swynford en troisièmes noces, un mariage qui fut légitimé en 1390 par son neveu Richard II et par le pape Boniface IX. Bien que ses descendants soient légitimés, et ne soient plus considérés comme bâtards, ils restent non dynastes.

Jean de Gand, fils d’Édouard III d’Angleterre, fait duc de Lancastre eu 13 enfants dont plusieurs illégitimes, y compris 4 enfants avec sa maitresse Katherine Swynford qu’il finit par épouser. Leurs quatre enfants portent le nom de Beaufort, actuels ancêtres des ducs de Beaufort (Photo : Domaine public)

Lire aussi : Les maitresses du défunt marquis de Bath bientôt expulsées de Longleat ?

On donna à ces 4 enfants bâtards le nom de Beaufort, du nom du château situé (aujourd’hui) à Montmorency-Beaufort, dans l’Aube, qui était une possession du duc de Lancastre. L’aîné des enfants Beaufort reçut aussi le titre de marquis et plus tard de comte de Somerset. Aujourd’hui, les titres sont inversés. Le patronyme de la famille est Somerset et le titre est Beaufort. Les 4 enfants Beaufort de Jean de Gand sont devenus les demi-frères et demi-sœurs du roi, puisque c’est bien Henri IV, lui aussi fils de Jean de Gand par son première mariage, qui monta sur le trône d’Angleterre en 1399.

Si les Beaufort sont les « bâtards » descendants de Jean de Gand et les Lancastre, les descendants légitimes ayant fourni des rois d’Angleterre, il se fait que du sang des Beaufort a tout de même coulé dans les veines des rois par la lignée féminine. En effet, Jeanne Beaufort, fille de Jean de Gand, est la grand-mère du roi Édouard IV. Ce qui veut dire qu’à partir d’Édouard IV, qui fut roi en 1461, tous les souverains anglais et britanniques qui sont ses descendants sont donc également descendants des Beaufort.

Notons toute fois que la filiation génétique a été remise en cause par des études sur le chromosome Y (en ligne masculine). Les descendants du 5e duc de Beaufort ne semblent pas présenter la même particularité génétique que Richard III, le frère d’Édouard IV, lui aussi arrière-petit-fils de Jean de Gand. Sur les siècles qui les séparent, il semblerait bien que quelqu’un ait fauté !

Lire aussi : Le fils du duc de Marlborough entre dans le Livre Guinness des records

Sources : BBC, Peerage News, Daily Mail

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr