Les moments clés de l’interview du prince Harry (TF1) à quelques heures de la sortie de ses mémoires

Pas de grandes révélations de la part du prince Harry dans les deux interviews télévisées accordées quelques heures avant la parution de son livre. Voici les moments clés de l’interview britannique (ITV), diffusée en France sur TF1 à 23 heures 10.

Lire aussi : Le prince Harry accuse la « dangereuse » reine Camilla de manigancer pour arriver à la Couronne (M6)

L’interview britannique du prince Harry diffusée sur TF1, 24 heures après sa diffusion sur ITV

Le 10 janvier 2022, le livre Le Suppléant (Spare en langue originale) sera disponible en 16 langues, dans le monde entier. Les mémoires du prince Harry réserve de nombreuses révélations dont la plupart sont déjà connues suite à la mise en vente par erreur d’un certain nombre de livres en Espagne. Voici ici un article qui reprend les 10 révélations les plus importantes du livre Le Suppléant.

Quelques heures avant la publication du livre, le prince Harry a accordé deux interviews promotionnelles, l’une à la chaîne américaine CBS et l’autre à la chaîne britannique ITV. Le but étant de faire la promotion du livre à paraître, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il y fasse de grandes révélations, pourtant, les deux interviews ont intéressé les chaînes internationales. En France, c’est ce lundi que la chaîne M6 diffuse à 19 heures 45 l’interview américaine d’Anderson Cooper, et c’est le même jour, à 23 heures 10 que TF1 diffuse l’interview britannique menée par Tom Bradby. Voici les 9 moments clés de l’interview.

TF1 a obtenu les droits de diffusion en France de l’entretien entre le prince Harry et Tom Bradby. Voici les 10 informations à retenir de cette interview diffusée le 8 janvier 2023 au Royaume-Uni et le 9 janvier 2023 en France (Photo : ITV/Ferrari/ISOPIX)

Lire aussi : Willy et Harold : les surnoms du prince William et du prince Harry rappellent un affrontement qui a marqué l’histoire de l’Angleterre

1. Des membres de la famille royale « vont au lit avec le diable »

Dans l’interview américaine, le prince Harry ne fait aucune révélation importante, si ce n’est qu’il règle ses comptes avec sa belle-mère, la reine Camilla, qu’il craignait devenir sa « méchante belle-mère ». Il la considère comme « dangereuse » car elle échange des informations avec la presse, dans le but de réhabiliter sa propre image. Dans l’interview britannique diffusée sur TF1, Harry enfonce le clou, et parle de cette collusion qui existe entre les services de presse du palais et les tabloïds.

« Après de très nombreuses années de mensonges sur moi et ma famille, il arrive un moment où encore une fois, en ce qui concerne la relation entre certains membres de la famille et la presse tabloïd, il y a certains membres [de la famille] qui sont allés au lit avec diable ».

Lire aussi : Le prince Harry ne sait pas s’il assistera au couronnement de son père

2. Le roi Charles s’est excusé pour son éducation manquée

Après la lecture d’un passage du livre Le Suppléant par le prince Harry lui-même, le prince de 38 ans a expliqué que son père avait eu des remords et lui avait présenté ses excuses. « J’aurais dû t’apporter l’aide dont tu avais besoin il y a des années », aurait dit Charles à son fils, admettant qu’il n’avait pas toujours réussi à être là quand il le fallait.

Le prince Harry, qui appelle son père « Pa’ », a déclaré que Charles n’était pas fait pour la monoparentalité mais qu’il a tout de même essayé. Le prince Harry a également dit qu’il « aimera toujours » son père.

Le prince Harry ne fait aucune révélation importante dans son interview enregistrée pour faire la promotion de son livre “Spare” (Photo : ITV/Ferrari/ISOPIX)

Lire aussi : Le prince Harry violenté par le prince William : le duc de Sussex affirme avoir été attaqué par son frère

3. Lili est totalement « obsédée » par son frère Archie

De manière plus anecdotique, le prince Harry parle aussi de ses enfants et des similitudes qu’il peut observer dans leur comportement et de la relation qu’il a pu avoir avec son frère William durant leur enfance.

Le prince Harry a raconté comment Archie, 3 ans, doit demander à sa sœur d’un an de le laisser un peu respirer. « L’écart qu’il y a entre moi et William est très similaire à celui entre Archie et Lili. Quand je vois Lili obsédée par Archie, et Archie qui dit “Non, non Lily, j’ai besoin de mon espace, j’ai besoin de mon espace”, maintenant je comprends ».

4. Le prince Harry a vu certaines photos de l’accident de Diana

Le prince Harry a accepté de parler de sa mère et de sa disparition. Il remercie Jamie, son secrétaire privé de l’époque, qui lui a montré certaines photos de l’accident, en sélectionnant celles qui n’étaient pas les choquantes. « L’idée qu’elle avait été emportée et que William et moi étions maintenant sans mère, était quelque chose que je ne pouvais tout simplement pas comprendre. »

Harry explique qu’il avait entendu parler de l’existence de photographies et que les paparazzis étaient mêlés à l’histoire. Il a alors exigé de voir les photos de sa mère décédée. « Je resterai éternellement reconnaissant envers Jamie », affirme Harry, car son secrétaire lui a bien montré des photos mais il s’est retenu de lui montrer les plus explicites.

« Il m’a montré ce qu’il croyait que j’avais besoin de voir, mais en supprimant les trucs qu’il savait que je n’avais pas besoin de voir. Je ne sais pas où je serais maintenant si je voyais les choses que je voulais voir… que j’ai exigé de voir. » Sur ces photos, il pouvait distinguer la silhouette des paparazzis dans le reflet des vitres de la voiture, ce qui le hante encore aujourd’hui.

«J’ai vu l’arrière de ses cheveux blonds affaissés sur le dossier du siège. Il y avait d’autres photographies, qui montaient probablement le visage et le sang de ma mère. Mais ces photos étaient, je suppose, celles que Jamie a supprimées. Et je lui en suis reconnaissant. »

5. Le prince Harry nie avoir accusé la famille royale d’être raciste

En mars 2021, le prince Harry et Meghan Markle ont accordé une interview polémique à Oprah Winfrey. L’interview a été rediffusée dans le monde entier. Outre les règlements de compte personnels envers la famille royale, cette émission a surtout provoqué une vague de haine envers les Windsor, qui ont été accusés à demi-mot d’avoir un comportement raciste.

Meghan Markle avait expliqué qu’un membre de la famille royale s’était interrogé sur la couleur qu’aurait Archie à la naissance. Ces révélations avaient même provoqué l’ouverture d’une enquête interne au palais, fait plutôt rare pour Buckingham. Certains membres de la famille ont aussi été interpellés lors de sorties publiques afin de réagir aux accusations.

Dans sa dernière interview, Harry revient sur les accusations de racisme et clarifie les choses. Selon lui, il était question d’attirer l’attention sur des « préjugés inconscients » que nous avons tous concernant les différences ethniques, y compris des membres de sa famille, mais qu’il ne s’agit aucunement de racisme volontaire.

Le journaliste Tom Bradby interpelle Harry : « Dans l’interview d’Oprah, vous avez accusé des membres de votre famille de racisme ». Ce à quoi Harry a répondu : « Non, je ne l’ai pas fait. La presse britannique a dit cela ». Déjà dans la série documentaire Harry & Meghan, disponible sur Netflix, le duc et la duchesse de Sussex sont revenus sur ces accusations et ont affirmé que lors du tournage de l’interview d’Oprah Winfrey, ils ne s’imaginaient pas que ce serait ce passage qui ferait les gros titres. Pourtant, jamais depuis près de deux ans, ni Harry ni Meghan, qui se sont exprimés librement dans la presse, n’ont rectifié ce point. Il s’agit de la première fois que le prince Harry admet que les accusations de racisme étaient erronées et qu’il n’a jamais voulu dénoncer de tels comportements.

Lire aussi : Le retour public de la duchesse de Sussex en Carolina Herrera à New York

6. La mésentente entre Kate et Meghan

Depuis que Meghan Markle est entrée dans la famille royale, la presse a vu une rivalité avec sa belle-sœur. La presse a longtemps opposé et comparé la duchesse de Cambridge et la duchesse de Sussex.

Selon le prince Harry, ça n’a jamais vraiment fonctionné entre Catherine Middleton et Meghan Markle. Dès le départ, elles ne se sont jamais entendues car il y avait « des barrières » qui ont empêché que cela fonctionne. Pourtant, Harry avait beaucoup d’espoir que les deux couples travaillent ensemble. Selon Harry, les barrières étaient dues à certains « stéréotypes ». Harry précise quels sont les stéréotypes qu’il entend : Meghan était une « actrice américaine, divorcée et métisse ».

7. Le prince Harry dénonce la réaction de sa famille le jour de la mort de la reine Elizabeth II

Le 8 septembre 2023, la reine Elizabeth II s’éteignait à 95 ans au château de Balmoral en Écosse. Seuls Charles et Anne étaient en Écosse ce jour-là et ont pu se rendre à son chevet pour l’accompagner dans son dernier souffle. Les autres enfants de la reine et certains petits-enfants ont été appelés au plus vite pour qu’ils rejoignent l’Écosse, même s’ils sont arrivés trop tard. Un avion qui devait les emmener en Écosse a été mis à leur disposition en Angleterre, sauf que le prince Harry n’a pas été convié à monter à bord.

« Le jour de sa mort il y a eu une réaction vraiment, vraiment horrible de la part des membres de ma famille », a déclaré le petit-fils de la reine Elizabeth II, qui était exceptionnellement en visite sur le sol britannique, bien qu’il réside habituellement aux États-Unis. En plus de ne pas avoir eu sa place dans l’avion, alors qu’il avait fait part de son besoin de trouver un moyen de locomotion, Harry parle des heures qui ont suivi la mort de la reine. Il a trouvé cela pénible tous « les briefings, les fuites » et les choses qui ont été mis en place après sa mort.

8. Le prince Harry dénonce l’écriture de propos injustes envers Meghan

Le prince Harry dénonce le fait que les services de presse du palais ont des accords avec les tabloïds. De ce fait, le duc et la duchesse de Sussex, et en particulier Meghan, étaient leurs boucs émissaires. Le problème est que des mensonges ont été dits et que cela s’amplifie et se multiplie par l’écriture de livres et d’autres articles dans le but de « saccager » Meghan.

Le prince Harry affirme que les fuites arrangées entre la famille royale et les tabloïds ont provoqué l’écriture de millions d’autres articles qui sabotent la réputation de Meghan. La famille royale a donc sa responsabilité dans l’acharnement de la presse. C’est aussi ce qui a poussé Harry à écrire ses mémoires, afin de donner sa version à « 38 ans de distorsion » de la vérité à son sujet.

« Nous ne parlons pas seulement de relations familiales, nous parlons d’un antagoniste, qui est la presse britannique, en particulier les tabloïds qui veulent créer autant de conflits que possible. Le plus triste, c’est que certains membres de ma famille et les personnes qui travaillent pour eux sont complices de ce conflit. »

9. Le prince Harry ne sait pas s’il assistera au couronnement du roi Charles III

Le roi Charles III sera couronné à l’abbaye de Westminster le 6 mai 2023. « Si vous êtes invité au couronnement, allez-vous y aller ? », demande Tom Bradby. « Il y a beaucoup de choses qui peuvent se passer d’ici là », répond l’époux de Meghan Markle. « Mais vous savez, la porte est toujours ouverte. La balle est dans leur camp. Il y a beaucoup de choses dont on doit discuter et j’espère vraiment qu’ils sont prêts à s’asseoir pour en parler ».

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr