La naissance de Léopold Ier : 16 décembre 1790

Le 16 décembre 1790, le prince Léopold vit le jour dans le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld. Le septième enfant du futur duc François connaitra un destin incroyable. Cet enfant érudit montrera bien vite des aptitudes pour les stratégies militaires. Après avoir fait ses preuves sur les champs de batailles, il épousera la princesse Charlotte de Galles, qui connaitra une fin tragique. En 1831, le destin de Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha bascule. Il devient le premier roi des Belges.

YouTube video

Lire aussi : Qui sont les descendants de Léopold 1e encore vivants aujourd’hui ?

Léopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld : huitième enfant de François et Augusta

Le prince Léopold est né le 16 décembre 1790. Son père, futur souverain du duché de Saxe-Cobourg-Saalfed (à partir de 1800) descend de la branche ernestine de la Maison de Wettin. Sa mère, Augusta, est la fille d’Henri XXIV, comte Reuss d’Ebersdorf. François et Augusta étaient déjà parents de 7 enfants, et auront encore un fils, qui ne vécut que quelques jours, en 1792.

Léopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld est né le 16 décembre 1790 au palais d’Erhenbourg (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Andreas de Saxe-Cobourg-Gotha et son combat contre le Parkinson

La position de petit dernier de la fratrie vaudra à Léopold d’être souvent chahuté par ses frères et sœurs. Son érudition, son goût pour la littérature, la botanique, l’astronomie, les langues et l’étude de la Bible feront la joie de ses professeurs, mais aussi la jalousie de ses frères et sœurs. Habitué à devoir se battre pour se faire entendre, il pourra compter sur la douceur de sa grand-mère, Sophie-Antoinette de Brunswick-Wolffenbüttel pour parfaire son éducation. Chouchou de sa grand-mère, elle le prendra sous son aile jusqu’à son décès, en 1802.

Léopold est le fils du futur duc François de Saxe-Cobourg-Saalfeld et d’Augusta Reuss d’Ebersdorf (Images : WikiCommons)

Lire aussi : La mort du roi Albert 1e : mort en 1934, une partie de l’énigme résolue en 2016

Un prince germanique qui deviendra roi des Belges

À la mort du duc François, en 1806, Léopold n’avait que 16 ans. Riche d’une éducation éclectique, il deviendra rapidement un atout majeur de la famille, bien que ses frères et sœurs se distingueront chacun à leur manière, par leur mariage ou leurs accomplissements qui renforceront la position de cette petite famille ducale sur l’échiquier européen. Son frère aîné, Ernest, succédera à leur père à la tête du duché. Ernest connaitra la dernière modification du territoire en 1826, lorsque le duché prit le nom de Saxe-Cobourg-Gotha. L’un des fils d’Ernest, Albert, épousera la reine Victoria du Royaume-Uni, une position de prince consort qui viendra consolider l’attachement de la famille à celle de la famille royale britannique.

Lire aussi : Léopold 1e raconté aux enfants : série de podcasts sur la monarchie belge

Le deuxième frère de Léopold, Ferdinand est à l’origine de la branche cadette de Koháry, ancêtres des rois de Portugal et de la famille royale de Bulgarie. Quant à Julienne, l’une des sœurs de Léopold, elle épousera Constantin Pavlovitch de Russie, fils du tsar Paul 1e. Sa sœur et son beau-frère garantiront à Léopold l’accès à la Cour impériale.

Léopold connaitra son premier grand amour et épousera Charlotte de Galles, destinée à devenir reine du Royaume-Uni. Le sort en voudra autrement, lorsqu’elle mourut en couches, accouchant d’un bébé mort-né. Léopold, inconsolable, verra son destin basculer lorsqu’on lui proposera d’abord le trône de Grèce, qu’il refusa, puis le trône du royaume de Belgique, qu’il accepta. Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha devint le premier roi des Belges lorsqu’il prêta son serment constitutionnel le 21 juillet 1831. Léopold 1er est l’arrière-arrière-arrière-grand-père de l’actuel souverain, le roi Philippe.

Représentation de Léopold Ier en tant que roi des Belges (Image : Domaine public)

Source : Britannica

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr