La première journée de la princesse Elisabeth à l’École royale militaire

Ce 31 août 2020, la princesse Elisabeth, duchesse de Brabant, héritière du trône de Belgique faisait sa rentrée à l’École royale militaire. La jeune femme a choisi de poursuivre la tradition familiale, jusqu’ici réservée aux hommes de la famille, en rejoignant l’Armée, elle qui sera un jour désignée comme chef des Armées de son pays. Nous vous proposons de découvrir ce à quoi a ressemblé la première journée de la princesse Élisabeth à l’École royale militaire (ERM), en suivant la rentrée d’un élève officier.

Lire aussi : Elisabeth de Belgique entre à l’École royale militaire

La journée de rentrée de la duchesse de Brabant à l’École royale militaire

C’est dans le pôle néerlandophone de l’ERM que la princesse Elisabeth suivra son année de formation. Elle a choisi la filière Sciences sociales et militaires, intégrant alors la 160e promotion. L’ERM, qui est à la fois une université et une école de formation militaire, propose également la filière Polytechnique. L’école est dirigée par sa commandante, la Général-major d’aviation Lutgardis Claes.

Après les adieux devant la porte, la princesse Elisabeth a consacré sa matinée aux questions administratives (Photo : capture YouTube/ERM)

Lire aussi : Le prince Paul-Louis de Nassau a fini sa formation militaire à Sandhurst

Comme 170 autres nouveaux candidats officiers, la princesse Elisabeth a rejoint sa nouvelle école ce 31 août. Dès son arrivée, la jeune femme a dû remplir quelques démarches administratives et a été soumise à une prise de température, nouvelles mesures de précautions obligent. La journée a commencé, dès 9 heures par les démarches administratives et médicales. Il était demandé aux candidats d’apporter leur carte d’identité, les copies de leurs diplômes ou encore leur carnet de vaccination.

Les élèves officiers doivent remplir un formulaire médical pour commencer (Photo : capture YouTube/ERM)

Ensuite, les nouvelles recrues ont été accueillies pour leur premier briefing par le colonel Thierry Pirenne, directeur de la formation de base des officiers. « Devenir officier n’est pas un choix évident, c’est un véritable défi », prévient-il avant d’énumérer les cinq valeurs principales de l’école. « Courage, engagement, respect, discipline et sens de l’honneur ».

La princesse Elisabeth, duchesse de Brabant a écouté le discours de bienvenue (Photo : capture YouTube/ERM)

Lire aussi : Joachim de Danemark est diplômé du Centre des hautes études militaires

Le sac rempli d’affaires et de matériel de la princesse Elisabeth

De nombreuses mesures ont été prises pour cette rentrée. Dans les salles de cours, des box en plexiglas sont installés individuellement autour de chaque banc. Les dortoirs sont individuels et tous les déplacements doivent avoir lieu masqués. D’ailleurs dans le kit d’incorporation, il était demandé d’apporter soi-même au moins deux masques lavables noirs ou kakis. L’école offre également trois masques lavables.

L’École royale militaire a pris des précautions particulières cette année pour respecter au maximum les consignes sanitaires (Photo : capture YouTube/ERM)

Lire aussi : Carl Philip de Suède a choisi de rejoindre l’armée au Centre de commandement des opérations

La princesse Elisabeth a dû prendre dans son sac, entre autres, un kit de couture, deux boites de cirage noir, trois t-shirts de sport couleur kaki, deux carnets de note waterproof, des sandales de douche, mais aussi quelques vieux journaux et des chiffons pour sécher les chaussures et quelques sacs poubelles noirs, ou encore, un paquet de sachet de congélation refermable, du produit à lessiver liquide, deux taies d’oreiller, un canif, un briquet à gaz, une boite de coton-tiges et 80 € en liquide.

(Photo : capture YouTube/ERM)

L’école est la seule université du pays à obliger l’internat. Les élèves dorment cette année dans une chambre individuelle, 5 jours sur la semaine, en dehors des camps. Normalement, les chambres sont partagées à deux, et il est privilégié d’installer un néerlandophone dans la même chambre qu’un francophone.

La princesse Elisabeth dort dans une chambre individuelle semblable à celle-ci (Photo : Capture Bruzz)

Lire aussi : Joachim de Danemark décroche un poste d’attaché de défense à Paris pour 3 ans : il n’assumera plus de fonctions royales

Le début de la formation commence au camp d’Elsenborn

Après avoir découvert sa chambre, la princesse Elisabeth a pris connaissance des lieux. Dès le lendemain, le 1e septembre, tous les nouveaux élèves officiers partaient déjà en déplacement. L’habituelle PIM (Phase d’Initiation Militaire) se déroule à chaque rentrée au camp militaire d’Elsenborn, près de la frontière allemande. Ce camp a pour but de plonger les nouvelles recrues dans le bain et de leur apprendre les rudiments militaires. La PIM dure jusqu’au 25 septembre. Selon le site de La Défense, « ils apprendront la discipline et les valeurs de l’armée, le maniement d’une arme de tir, la lecture de carte, etc. » Au bout d’un mois, les élèves sont officiellement reconnus comme des apprentis militaires et reçoivent leur fameux béret bleu.

Sources : KMS/ERM, La Défense

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr