Réception du mariage du grand-duc Georges et de Victoria Romanovna au Musée ethnographique de Saint-Pétersbourg

Ce 1e octobre 2021, après la fastueuse célébration du mariage en la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg en présence de plusieurs milliers de personnes, quelques centaines d’invités étaient conviés à la réception du mariage du grand-duc Georges Mikhaïlovitch Romanov et Victoria Romonavna. Diadèmes et robes de soirée étaient de rigueur pour cette soirée au Musée ethnographique.

Lire aussi : Simeon II de Bulgarie au mariage du tsarévitch Georges de Russie

Princes en queue-de-pie et princesses avec diadème pour la réception du mariage

C’est dans un bâtiment datant de 1902 que le fils unique de la prétendante au trône impérial de Russie organisait la réception de son mariage. Le Musée russe d’Ethnographie est l’un des plus grands musées du genre en Europe. C’est ici que quelques centaines d’invités triés sur le volet sont arrivés en début de soirée, après avoir assisté à midi au mariage religieux du tsarévitch Georges dans la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg.

C’est au musée d’ethnographie de Saint-Pétersbourg qu’était organisée la réception du mariage (Photo : Histoires Royales)
Georges Mikhaïlovitch arrive à la réception de son mariage (Photo : Histoires Royales)
Le marié salue la presse avant d’entrer dans le musée (Photo : Histoires Royales)
La mariée arrive au bras de son père, l’ancien ambassadeur d’Italie Roberto Bettarini (Photo : Histoires Royales)
La mariée porte une seconde robe confectionnée par la même créatrice et la même brodeuse que celles qui étaient chargées de sa robe à la cathédrale (Photo : Histoires Royales)

La robe de soirée de la mariée était confiée au même duo de créatrices que la robe portée lors de la cérémonie religieuse à la cathédrale. Reem Acra et Elina Samarina ont collaboré pour concevoir une robe digne des contes de fées. Des motifs étaient brodés sur la robe. Par-dessus la robe, elle portait une cape en soie.

La grande-duchesse Maria Vladimirovna porte le ruban de l’ordre de Saint-André (Photo : Peter Kovalev/TASS/Abacapress)

Le programme était chargé pour les mariés. Après la célébration religieuse de leur mariage, ils se sont rendus à la forteresse Pierre-et-Paul où se trouve la cathédrale et la mausolée, les deux nécropoles de la famille impériale. Le premier acte officiel du jeune couple de mariés était de poser le bouquet de fleurs de la mariée sur la tombe des ancêtres du marié. Après ce moment de recueillement sur la tombe de ses ancêtres, le grand-duc Georges et son épouse étaient attendus à l’hôtel Astoria pour une petite réception.

En soirée, les hommes ont revêtu leur queue-de-pie et les dames leur robe de soirée. Le carton d’invitation incitait à porter un diadème. Les proches des mariés sont arrivés au compte goute devant les marches du Musée russe d’Ethnographie. Princes et princesses portaient en plus leurs décorations. Parmi les invités, étaient présents de nombreuses personnalités russes ainsi que des membres de familles royales très proches du couple.

Le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky arrive à la soirée de mariage (Photo : Histoires Royales)

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie, Louis de Bourbon et le duc de Bragance au mariage du grand-duc Georges de Russie

Le prince Joachim et la princesse Yasmine Murat, prince et princesse de Pontecorvo à la réception du mariage (Photo : Histoires Royales)

Outre les mariés et la grande-duchesse Maria Vladimirovna, parmi les membres du Gotha ayant rejoint la réception, il y avait le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky, le prince Joachim et la princesse Yasmine Murat, prince et princesse de Pontecorvo, la princesse Léa de Belgique, le duc et la duchesse de Bragance avec deux de leurs enfants, le prince héritier Leka et la princesse héritière Elia d’Albanie.

Le prince David Bagration représente la famille royale de Géorgie, dont descend le marié par sa grand-mère maternelle (Photo : Histoires Royales)

Borja Casans y Castillejo de Arteaga, comte d’Ampudia et sa femme Alejandra ont également fait une entrée remarquée devant le Musée ethnographique. Sont ensuite arrivés le prince David Bagration de Géorgie, le roi Siméon II de Bulgarie accompagné de son épouse ainsi que le prince Aimone de Savoie-Aoste, duc d’Aoste et son épouse, la princesse Olga de Grèce.

Le prince héritier Leka et la princesse héritière Elia d’Albanie (Photo : Histoires Royales)
La princesse Léa de Belgique, tante par alliance du roi Philippe de Belgique, arrive au gala (Photo : Histoires Royales)
Le roi Siméon II de Bulgarie arrive au musée avec son épouse (Photo : Histoires Royales)
Borja Casans y Castillejo de Arteaga et Alejandra, comte et comtesse d’Ampudia (Photo : Histoires Royales)

D’autres personnalités étaient présentes comme Sarah Fabergé, héritière du joaillier qui a fabriqué les alliances ou encore Konstantin Malofeev, oligarque et proche conseiller de Vladimir Poutine, qui faisait partie de la suite du marié plus tôt dans la journée. Victoria Shelyagov, épouse de l’oligarque qui a racheté une société de pompes funèbres et connu pour avoir organisé une somptueuse réception au palais Vladimir pour les 10 ans de mariage avec sa femme.

Oleg et Victoria Shelyagov arrivent à la réception (Photo : Histoires Royales)

Lors de la réception, les mariés ont coupé le traditionnel gâteau de mariage. L’énorme wedding cake blanc était surmonté d’un œuf. Il s’agit d’une réalisation du «roi du gâteau», Michael Lewis-Anderson. Le violoniste Edmond Fokker van Crayestein, ami du couple, a également réservé une surprise musicale aux jeunes mariés.

Banquet du mariage (Photo : Maison impériale)
Le prince Charles-Philippe d’Orléans à table avec le prince héritier Mohamed Ali d’Égypte et l’archiduc Maximilian de Habsbourg-Lorraine (Photo : Maison impériale)
Stéphane Bern et son compagnon avec la princesse Isabelle de Liechtenstein (Photo : Maison impériale)
(Photo : Maison impériale)
(Photo : Maison impériale)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr